L1 - Lille : La réception du PSG, premier rendez-vous d'un programme très copieux pendant deux mois

L1 - Lille : La réception du PSG, premier rendez-vous d'un programme très copieux pendant deux mois©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le samedi 03 février 2018 à 07h30

Poursuivi en justice par son ancien entraîneur, Marcelo Bielsa, Lille aborde la rencontre face au PSG ce samedi (17h00) dans un contexte pesant. Et il ne s'agira que de la première étape d'un calendrier qui sera démentiel jusqu'à fin mars...

Marcelo Bielsa a beau ne plus avoir pris place sur le banc de Lille depuis le 22 novembre dernier, son ombre plane toujours au-dessus du club nordiste. Et cela pourrait avoir de lourdes conséquences pour les comptes du LOSC. Le coach argentin a en effet décidé d'attaquer son ancien employeur en justice (tribunal de commerce, conseil de prud'hommes) et réclame le paiement d'une somme évaluée à 18,6 millions d'euros par L'Equipe. Les dirigeants lillois doivent tenter de faire valoir le licenciement pour faute grave afin de ne pas être contraints de payer ces indemnités. Car les Dogues, interdits de recrutement cet hiver en raison d'une viabilité financière douteuse, pourraient ne pas s'en relever.

PSG, Lyon, Monaco... Du lourd pour Lille jusqu'à fin marsIl faudra sans doute attendre un certain temps avant de connaître le dénouement de ces péripéties extra-sportives. En attendant, la saison continue et les partenaires de Junior Alonso, plombés par un début d'exercice désastreux, sont engagés dans une longue et indécise lutte pour le maintien. Leur 17eme place actuelle ne leur permet guère d'aborder l'avenir avec une marge de manœuvre suffisante pour faire preuve de sérénité. Surtout que les prochaines échéances s'annoncent très relevées. Outre le Paris Saint-Germain, qui se déplace sur la pelouse du stade Pierre-Mauroy ce samedi (17h00), les hommes de Christophe Galtier s'apprêtent à affronter Nantes, Lyon, Nice, Montpellier et Monaco au cours des prochaines semaines. Seule la réception d'Angers, un adversaire direct, viendra se glisser au milieu de ce copieux programme, qui va occuper les Nordistes jusqu'à fin mars.

Galtier : « Avec Lebo Mothiba, j'ai un attaquant de pointe supplémentaire »Interdiction de recrutement oblige, l'entraîneur du LOSC s'apprête à entrer dans cette zone de turbulences avec l'effectif jeune et relativement restreint modelé par son prédécesseur. Un renfort a néanmoins été enregistré, celui de Lebo Mothiba, dont le prêt à Valenciennes a prématurément pris fin, moyennant le versement d'une indemnité. « Avec Lebo Mothiba, j'ai un attaquant de pointe supplémentaire, s'est félicité Galtier en conférence de presse. Cela permet d'instaurer une concurrence sur le plan offensif. Il a la capacité à tenir les ballons assez haut, dos au jeu. Il peut aussi prendre la profondeur pour faire mal aux défenses adverses. C'est un registre différent de celui de Ponce. » Âgé de 22 ans, le Sud-Africain n'a cependant encore jamais évolué en Ligue 1 et sa capacité d'adaptation reste, dès lors, assez incertaine. Un point d'interrogation de plus pour un club qui navigue déjà en eaux troubles...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU