L1 - Lille : Ferland Mendy (Le Havre) approché

L1 - Lille : Ferland Mendy (Le Havre) approché©Media365
A lire aussi

Ignazio GENUARDI, publié le lundi 19 juin 2017 à 18h45

Lille s'est positionné concrètement pour recruter le latéral havrais Ferland Mendy.

Dans le viseur de Lyon et de Bordeaux, Ferland Mendy (22 ans), le latéral gauche du Havre, est aussi dans le viseur de Lille. Après avoir recruté Luiz Araujo (21 ans, Sao Paulo) et accueilli Nicolas Pépé (22 ans, Angers), les Dogues ont transmis une proposition pour celui qui reste sur une saison avec trente-cinq apparitions en Ligue 2. Cette dernière est estimée aux alentours de 3,5 M€, mais les Normands réclament plus de cinq millions d'euros pour accepter de lâcher leur protégé lors du Mercato d'été. Malgré la signature de Marçal (28 ans, Benfica Lisbonne), les Gones espèrent aussi recruter le numéro 3 du HAC et disposent des moyens pour boucler l'opération (les Havrais sont intéressés par le prêt Jean-Philippe Mateta). De leur côté, les Girondins ont besoin de réaliser une grosse vente pour s'activer (Naples continue de discuter pour le transfert d'Adam Ounas, alors que le SCO attend Enzo Crivelli).

 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - L1 - Lille : Ferland Mendy (Le Havre) approché
  • ils nous préparent une belle équipe de "nordistes"...

  • Acceptez Monsieur le journaliste, mes excuses voulais-je écrire

  • Acceptez Monsieur le journaliste, vous n'avez pas commis d'erreur, c'est ma faute, j'ai lu votre article trop rapidement

  • Monsieur le journaliste, s'il vous plait, soit vous vous relisez avant de publier votre article, soit vous apprenez l'histoire du foot grâce aux multiples ouvrages parus.
    Pour votre gouverne, les Gones concernent Lyon, quant à Lille il faut écrire les Dogues