L1 - Lille : Dépôt de plaintes et ouverture d'une enquête judiciaire

L1 - Lille : Dépôt de plaintes et ouverture d'une enquête judiciaire©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le dimanche 11 mars 2018 à 19h35

Suite aux incidents qui se sont produits au Stade Pierre-Mauroy, le LOSC a pris la décision, en accord avec le procureur de la République de Lille, de déposer plusieurs plaintes fin de permettre l'ouverture d'une enquête judiciaire dans les meilleurs délais.

Communiqué de Lille Suite aux incidents qui se sont produits hier soir au Stade Pierre-Mauroy, le LOSC a pris la décision, en accord avec le procureur de la République de Lille, de déposer plusieurs plaintes ce dimanche afin de permettre l'ouverture d'une enquête judiciaire dans les meilleurs délais. Les investigations menées doivent permettre l'identification des individus responsables de faits de violence et leur présentation devant le parquet. Le LOSC a toujours adopté une politique de « tolérance 0 » envers toutes les formes de violences au Stade Pierre-Mauroy. Le club n'avait jusqu'alors jamais eu à déplorer ce genre d'incidents qui proviennent d'une minorité d'individus dont les actes ont immédiatement été condamnés par le LOSC ainsi que par la très grande majorité de ses vrais supporters qui se sont immédiatement désolidarisés de ces agissements. Le LOSC est déterminé à ne pas se laisser prendre en otage par quelques individus haineux, violents, malintentionnés à l'égard du club et qui n'ont pas leur place dans un stade de football. Le club se battra ainsi sur le terrain judiciaire pour faire condamner ces comportements et leurs auteurs autant qu'il se battra sportivement sur le terrain, avec ses supporters, pour obtenir, avec son entraîneur et ses joueurs qu'il soutient pleinement et à qui il réitère toute sa confiance, son maintien en Ligue 1.[🎞️VIDEO] 🏟️ La pelouse de Lille envahie !Des joueurs ont reçu des coups...https://t.co/cyilLbsDdz#LOSCMHSC

- beIN SPORTS (@beinsports_FR) 10 mars 2018Scène surréaliste au Stade Pierre Mauroy !Envahissement de terrain, joueurs frappés et bagarre générale... 🥊😱#LOSCMHSC pic.twitter.com/JJEO4Hjwxj

- beIN Ligue 1 Confo (@beINLigue1Confo) 10 mars 2018"Vous salissez notre maillot"

"Lopez ! Lopez ! On t'en**** !""Si on descend, on vous descend..."#LOSCMHSC #JourDeFoot pic.twitter.com/5bKGPU9vm4- Canal Football Club (@CanalFootClub) 10 mars 2018Invasion du terrain à Lille, les joueurs se font secouer pic.twitter.com/BS7t3DZcYD

- Christophe Kuchly (@CKuchly) 10 mars 2018Inadmissible! Lamentable! La violence aveugle et lâche s'est invitée à l'issue de @losclive/@MontpellierHSC, après que des dizaines d'énergumènes ont envahi le terrain, frappant et insultant les joueurs lillois. Le meilleur moyen de les aider à se maintenir en @Ligue1Conforama?👎 pic.twitter.com/hp9uP2NNfS

- UNFP (@UNFP) 10 mars 2018

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
37 commentaires - L1 - Lille : Dépôt de plaintes et ouverture d'une enquête judiciaire
  • c'est une petite affaire entre les Ch'tis et les Gaulois .....ça n'ira pas bien loin .
    El Loco a vite compris que la L1 n'est autre qu'une filiale de la CAN , étant donné que les Africains n'ont jamais gagné de trophées au niveau mondial ,il lui paraissait difficile d'obtenir des résultats et a donc quitté la Gaule

  • un supporter prétend assumer ses actes après l,envahissement du terrain et promet d,autres actes , mais refuse de décliner son identité

  • Eh oui c'est le football de maintenant , complétement pourri par le FRIC

  • On a les supporters que l'on mérite, ce n'est plus du sport depuis longtemps, comme les autres equipes des gamins grassement payé pour rien.

  • On a les supporters que l'on mérite, ce n'est plus du sport depuis longtemps, comme les autres equipes des gamins grassement payé pour rien.