L1 - Lille : Bielsa, Mercato, débordements, Ligue 2... Gérard Lopez se confie

L1 - Lille : Bielsa, Mercato, débordements, Ligue 2... Gérard Lopez se confie©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le mardi 24 avril 2018 à 20h35

Invité de Team Duga sur RMC, le président Gérard Lopez n'a pas caché sa part de responsabilité dans le fiasco lillois. Voici les vérités du boss des Dogues.

Alors que son équipe pointe à une inquiétante dix-neuvième place en Ligue 1, le président Gérard Lopez ne cache pas sa part de responsabilité dans le fiasco lillois. Invité de Team Duga sur RMC, le boss des Dogues a reconnu que sa plus grosse erreur avait été de donner les clés du camion à Marcelo Bielsa. Certaines décisions du technicien argentin ont visiblement plombé la saison de l'écurie nordiste. « Si je dois utiliser le terme regret, c'est de ne pas avoir forcer la main sur l'engagement de joueurs expérimentés qui étaient près à venir dans les dernières heures du Mercato (ndlr : Wilfried Bony, Eliaquim Mangala et Miguel Layun), a indiqué l'homme d'affaires hispano-luxembourgeois. Je ne sais pas si Bielsa serait parti dans ces conditions, j'aurais dû pousser pour voir. » Si les coéquipiers de Yassine Benzia ont touché le fond lors de la claque reçue le week-end dernier contre Marseille (5-1, 34eme journée de Ligue 1), Gérard Lopez assure que ses troupes restent concernées. Selon lui, il n'y a eu de débordements avant le déplacement à l'Orange Vélodrome. « J'ai échangé avec plusieurs joueurs, certains plus expérimentés. Et le paradoxe, par rapport à ce que j'entends, et ce que je peux aussi en partie voir, c'est qu'ils se sentent concernés. Parfois, ils n'ont pas de réponse avant même que la question ne soit posée. Quand on joue bien, par exemple, à n'importe quel moment, ils sont persuadés qu'il peut se passer un truc. Ils ne jouent jamais libérés. (...) Non, c'est faux. (...) Dans ce que j'ai pu lire, il y a des informations qui ne sont pas vraies ou tirées de leur contexte. Si on gagnait, je pense que ce ne serait même pas un sujet. » Alors que le LOSC joue aussi son avenir en coulisses, Gérard Lopez ne compte pas abandonner le navire. Et ceci malgré une éventuelle relégation à l'étage inférieur. « Je ne sais même pas d'où pourrait venir l'envie de ne pas être là. (...) On a un plan au cas où on descend, qui a été mis en place pour la Ligue 2. Un dépôt de bilan ? Certainement pas. Si on avait pu recruter deux ou trois joueurs d'expérience, on aurait pu vendre (des joueurs) pour 55 ou 60 millions, et ainsi engendrer un bénéfice de 30 millions. Si on descend, le club sera là. Il faudra ajuster et essayer de revenir directement. »

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU