L1 (J11) : Le LOSC a enfin convaincu mais repart encore bredouille

L1 (J11) : Le LOSC a enfin convaincu mais repart encore bredouille©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le dimanche 29 octobre 2017 à 23h15

Malgré un match cohérent, Lille a encore chuté ce dimanche soir contre Marseille (0-1). Les progrès des hommes de Marcelo Bielsa ont été assez nets, mais la situation ne s'arrange pas au classement. Frustrant.

Ils pourront ruminer longtemps cette entame de match trop timide, trop sage, qui leur est fatale au final ce dimanche soir. Contre l'Olympique de Marseille, Lille ne méritait assurément pas une nouvelle défaite (0-1). La sixième en onze journées, déjà. Les hommes de Marcelo Bielsa ont fait jeu égal, au minimum, avec ceux de Rudi Garcia qui restaient pourtant sur une prestation très encourageante contre le PSG le week-end dernier. Mais une erreur de marquage dans la surface de réparation a permis à Marseille d'inscrire l'unique but d'une partie dominée par les Nordistes. Il a fallu exactement un quart d'heure de jeu aux Dogues pour montrer un visage séduisant. D'abord coupée, l'équipe lilloise s'est soudée sous l'impulsion de Thiago Mendes, parfait maître d'orchestre au milieu de terrain.
L'OM n'a pas vu le ballon pendant plusieurs minutes
Premier relais dans le camp adverse, le Brésilien a fait le lien entre Luiz Araujo et Anwar El Ghazi, exilés sur les ailes. Et progressivement, le ballon de plus en plus circulé, le feu est devenu de plus en plus fluide. En fin de première période, Steve Mandanda a dû multiplier les interventions pour empêcher Lille d'égaliser. Car l'OM a souffert. Privés de ballons et gênés par le positionnement extrêmement haut de Fodé Ballo-Touré et Edgar Ié, les Marseillais ont dû courir. Et presque essentiellement courir. Un cas de figure qui a réduit Florian Thauvin et Lucas Ocampos à de simples défenseurs, coupant Kostas Mitroglou du reste de son équipe et rendant par là-même le Grec totalement inutile. Un chiffre ne trompe pas. Après le but de Morgan Sanson (5eme), les Olympiens ont dû attendre une heure avant de frapper au but (Germain, 65eme) !
La sortie d'Amadou a fait mal aux Lillois
En définitive, le coup aurait pu être parfait. Uniquement dans les intentions. Car sans réalisme offensif, difficile de voir tous les efforts récompensés. Et c'est le principal problème du LOSC aujourd'hui. Pépé, El Ghazi et Mendes multiplient les bons mouvements dans les trente derniers mètres, mais personne n'est là pour conclure, obligeant parfois les Dogues à frapper de l'extérieur de la surface. Mais deux changements ont modifié le visage du LOSC ce dimanche soir. Marcelo Bielsa n'a pas été très inspiré en sortant Luiz Araujo dès la mi-temps pour lancer Farès Bahlouli, auquel il accorde de plus en plus de temps de jeu. L'ancien Monégasque n'a pas apporté grand-chose, tout comme Ezequiel Ponce, entré en seconde période pour pallier la blessure d'Ibrahim Amadou. Un choix contraint qui a fait du mal au collectif lillois. Thiago Mendes a été contraint de dépanner au poste d'arrière droit et tout l'ensemble s'en est trouvé affecté.
Benzia encore un ton en-dessous
Surtout que Yassine Benzia n'arrive toujours pas à exprimer ses qualités derrière l'attaquant. Sur ce match, seul l'ancien Lyonnais est en-dessous dans la création. Et on se demande s'il ne devrait pas être repositionné à son poste de formation, en attaque, là où le LOSC manque cruellement d'armes. « On est dégoûté, on a tout mis dans ce match, pestait d'ailleurs l'intéressé après la rencontre au micro de Canal+. On s'est bien préparé toute la semaine mais ça n'a pas voulu rentrer, il y avait un grand Mandanda. On n'a pas de chance. On a des idées, on a du contenu depuis quelques matchs mais la réussite nous fuit depuis le début de la saison. On progresse, il faut s'appuyer sur ces matchs, ne pas baisser la tête et continuer à travailler. » Sauf qu'au classement, il y a urgence. Lille est 19eme, quatre points derrière Strasbourg. Les progrès sont là, mais ils doivent se matérialiser en victoires. Et vite.
 
0 commentaire - L1 (J11) : Le LOSC a enfin convaincu mais repart encore bredouille
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]