Galtier s'en ira si le LOSC est relégué

Galtier s'en ira si le LOSC est relégué©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le lundi 14 mai 2018 à 17h14

Christophe Galtier a confié à nos confrères de la Voix du Nord qu'il quitterait le club en cas de rétrogradation administrative de Lille. Le LOSC doit passer devant la DNCG en fin de mois...

Lille a assuré son maintien sportif, samedi, au bout d'une victoire devant Dijon (2-1). Mais les Dogues n'ont encore rien sauvé. Ni leur avenir, puisque le club du Nord est toujours sous le coup d'une relégation administrative, ni celui de leur entraîneur, Christophe Galtier. Dans un entretien accordé à nos confrères de la Voix du Nord, le coach lillois a affirmé qu'il s'en irait si la DNCG décide d'envoyer le LOSC en Ligue 2.Galtier : « Je ne serais plus l'entraîneur parce que j'aurais été trahi »« J'aurais pu rester au club en cas de rétrogradation sportive, a lâché le technicien de 51 ans. Mais si le club était rétrogradé pour des raisons administratives, je ne serais plus l'entraîneur parce que j'aurais été trahi ». De cette manière, l'ancien coach de l'AS Saint-Etienne a mis la pression sur les épaules de son président, Gérard Lopez, qui lui avait offert des garanties sur la pérennité du projet, au moment de son arrivée.Réponse fin maiMais pour le moment, Galtier a conservé toute la confiance qu'il a placée en son dirigeant. « Je suis de nature à penser que les gens sont sincères et jusqu'à preuve du contraire, je crois ce que me dit Gérard Lopez, a-t-il ajouté. Aujourd'hui, je ne peux l'imaginer en pensant à toutes les conversations que j'ai eues avec mon président ». Le Marseillais devrait vite savoir s'il a eu raison d'accorder ce crédit à l'homme d'affaires luxembourgeois : l'audition du LOSC par la DNCG, initialement prévue le 22 mai, devrait finalement survenir en toute fin de mois, selon l'AFP.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.