Lens - Haise : "On ne va pas se fixer de limite"

Lens - Haise : "On ne va pas se fixer de limite"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le jeudi 04 août 2022 à 21h25

Après avoir terminé 7ème lors des deux dernières saisons de Ligue 1, le RC Lens tentera de confirmer, à nouveau, lors de l'exercice 2022-2023. Avant la réception de Brest, dimanche (15 heures), Franck Haise a affirmé ses ambitions sur le site officiel du championnat de France.


Le RC Lens suivra la même recette pour cette nouvelle saison de Ligue 1. La formation entraînée par Franck Haise a terminé à la 7ème position lors des deux derniers exercices et a bien l'ambition de confirmer sa valeur. "Dans le football, il faut confirmer chaque saison, c'est évident. Mais au-delà de confirmer chaque saison, il faut confirmer chaque week-end, que ce soit l'équipe, les joueurs individuellement ou l'entraîneur. C'est le postulat de départ, tout le monde le connaît et essaie de suivre les règles du jeu... Cette saison, on va donc essayer de re-reconfirmer !", a admis le technicien sur le site officiel du championnat de France, avant la réception de Brest, dimanche à Bollaert (15 heures).

Des compétences et des aides présentes autour des joueurs

Actif sur le volet du mercato, avec les arrivées de joueurs "du haut" des listes établies (Jimmy Cabot, Adam Buksa, Łukasz Poręba ou encore Loïs Openda) le club nordiste n'a pas l'intention d'avoir un objectif arrêté en terme de classement et voudra, comme souvent, séduire par le jeu. "On ne va pas se fixer de limite, d'abord dans le jeu, comme c'est le cas depuis deux ans, et dans la vie de groupe, dans la cohésion qu'on a réussi à mettre en place depuis notre retour en Ligue 1", a prévenu l'entraîneur des Sang et Or.

Depuis sa prise de fonction à la tête du staff, en février 2020, le technicien a introduit des nouvelles compétences dans le groupe. Ainsi, une psychologue, une diététicienne et plusieurs professeurs de yoga interviennent de façons plus ou moins régulières au club. Estimant que "95% des joueurs" étaient réceptifs aux discussions menées sur le plan psychologique, Haise a synthétisé la finalité de cette démarche, qui est de plus en plus répandue dans le monde du football : "On travaille pour que les joueurs aient autour d'eux des compétences, des aides... Si ça améliore leur bien-être et donc leurs performances, si ça leur permet d'aller chercher un pourcent par-ci par-là, ce n'est pas à négliger".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.