L1 - Guingamp : Christophe Pélissier pour remplacer Antoine Kombouaré ?

L1 - Guingamp : Christophe Pélissier pour remplacer Antoine Kombouaré ?©Media365
A lire aussi

Maxence Dourlen, publié le mardi 03 avril 2018 à 14h11

Selon France Football, les dirigeants de l'EN Avant de Guingamp aurait coché le nom de Christophe Pélissier (Amiens) pour palier à un éventuel départ d'Antoine Kombouaré en fin de saison. Lié à Amiens jusqu'en juin 2019, le technicien amiénois ne pourrait cependant pas partir libre vers les Côtes-d'Armor.

Antoine Kombouaré sera-t-il encore l'entraîneur de l'EAG la saison prochaine ? Difficile à dire tant les signaux envoyés par l'ancien coach du PSG sont flous. Pour ne pas être surpris par un éventuel départ, les dirigeants guingampais auraient déjà un nom en tête pour prendre la succession de celui qui est à la tête de l'équipe première depuis le mois de mai 2016. Selon nos confrères de France Football, le profil de Christophe Pélissier plairait particulièrement à Bertrand Desplat. Le président de l'écurie costarmoricaine serait même « séduit » par l'actuel entraîneur d'Amiens.Un contrat prolongé l'été dernier jusqu'en 2019Suite à la montée du club picard en Ligue 1, Bernard Joannin, le président du club, a décidé de prolonger le bail de Christophe Pélissier l'été dernier. Désormais, le technicien qui s'est fait connaitre à Luzenac est lié à Amiens jusqu'en juin 2019. Quinzièmes de Ligue 1 pour leur première saison dans l'élite, les Amiénois peuvent remercier leur capitaine de bord qui réalise un travail remarquable depuis sa prise de fonction en 2015. A l'époque, le club était encore en National. La suite de l'histoire, nous la connaissons. Deux montées successives et une belle première année en Ligue 1. Forcément attaché à Christophe Pélissier, l'écurie picarde ne lâchera certainement pas son entraîneur sans résistance. Si l'intérêt guingampais se confirme, les négociations pourraient être complexes entre les deux clubs. Et pour le moment, l'heure n'est pas à la discussion. Les deux formations sont toujours engagées dans une lutte pour le maintien qui pourrait bien durer jusqu'à la 38eme journée.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.