L'OM au Roudourou ? Ça tombe bien pour Guingamp

L'OM au Roudourou ? Ça tombe bien pour Guingamp©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le samedi 20 avril 2019 à 07h24

Guingamp accueille ce samedi Marseille (17h00) avec l'impératif de prendre des points dans la course au maintien en L1. A priori compliquée sur le papier, la réception de l'OM, qui voyage mal au Roudourou, arrive peut-être au bon moment pour lancer réellement le sprint final de l'En Avant.

Sur le papier, Guingamp a toutes les raisons de craindre la venue de Marseille au Roudourou samedi (17h00). Un club relégable qui accueille le 5eme de L1, en quête de points pour mener à bien sa course-poursuite derrière Lyon et Saint-Etienne pour un ticket vers la Ligue des Champions, c'est la recette idéale pour un échec. Mais les Côtes d'Armor sont devenus une terre inhospitalière pour l'OM. Le club phocéen reste sur trois matchs sans défaite au Roudourou, dont un nul spectaculaire la saison passée (3-3) qui lui avait finalement coûté sa place sur le podium. Cinq jours avant de perdre la finale de la Ligue Europa contre l'Atlético Madrid (0-3). C'était avec Antoine Kombouaré, pas Jocelyn Gourvennec, que l'En Avant avait remonté deux buts de retard pour finalement gratter un point en mai dernier. Mais le coach breton aborde néanmoins ce rendez-vous avec gourmandise. « II y a de l'écart au classement, mais on va travailler pour leur poser des problèmes, évidemment. »

Guingamp et l'exemple à suivre du match contre Monaco

A l'échelle d'une saison jusque-là très compliquée, les Guingampais ont accumulé un minimum de confiance avec leurs dernières sorties. Ils restent ainsi sur quatre matchs sans défaite à domicile et sont revenus de loin pour arracher le nul à Strasbourg le week-end dernier (3-3). Une semaine avant, ils se dirigeaient vers un succès contre Monaco, jusqu'à l'égalisation de Stevan Jovetic dans les arrêts de jeu (1-1). Un exemple à suivre selon Gourvennec. « Ça reste une équipe avec des individualités capables de faire la différence, a-t-il lancé au sujet de l'OM. Il faudra qu'on soit bons défensivement. On sait aussi qu'ils prennent peut-être plus de buts que la saison dernière et il faudra s'en servir. On a joué Monaco, qui avait un peu le même profil d'équipe. Ce sera un match dans lequel on va vouloir s'imposer. On est en recherche de points, comme tout le monde. Il y a des équipes comme Marseille qui ont besoin de points pour le haut, nous on a besoin de points pour le bas, et notre détermination sera sans faille. »

L'OM n'a battu que Caen et Dijon à l'extérieur en 2019

La résilience des Bretons à la Meinau dans un match qui paraissait leur avoir échappé démontre bien qu'ils n'ont pas lâché dans la lutte pour le maintien. Leurs progrès vont bien au-delà du mental. Ils n'en sont pas toujours récompensés, mais ils ont retrouvé des certitudes dans le jeu et à domicile, où ils n'avaient pas gagné en championnat de toute la phase aller. C'est d'abord par là que passe une place de barragiste, voire un maintien improbable en terminant 17eme ou mieux. « Ça fait un moment qu'on montre qu'on est présents, a rappelé Gourvennec. On était largués au mois de décembre et on était enterrés par 98% des observateurs. On a recollé et on est à la lutte, ça veut dire que l'équipe a progressé, est plus forts à tous points de vue. On a la fin de saison pour se montrer plus forts que nos adversaires. On a failli battre Monaco, on est sur une série chez nous qui est très intéressante et il faut continuer. » Même contre l'OM, qui n'a battu que Caen (0-1) et Dijon (1-2) à l'extérieur en 2019.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.