Rennes l'emporte au finish contre Bordeaux et monte sur le podium / L1 (J19)

Rennes l'emporte au finish contre Bordeaux et monte sur le podium / L1 (J19)©Media365
A lire aussi

Vincent DEGREMONT, publié le samedi 21 décembre 2019 à 23h40

Sur une pelouse compliquant le jeu au sol, les Rennais ont affiché plus de combativité et d'envie que les Bordelais. Récompensés dans les dernières minutes, ils empochent leur cinquième victoire consécutive en championnat.

Le debrief
Encore convalescents en novembre (11emes avec 18 points) au terme de la 14eme journée, les Bretons avaient jusque-là réalisé un mois de décembre étincelant (4 succès en autant de rencontres de championnat), qui leur permettait de se repositionner juste en-dessous du podium. Pour ajouter une cerise sur la bûche, Julien Stéphan souhaitait passer les fêtes sur la troisième marche. Et le tacticien rennais a gagné son pari ! Malgré le terrain gorgé d'eau et labouré d'escalopes, ses protégés ont cherché à jouer vers l'avant et au sol, proposant de belles séquences collectives. A la 36eme, Hamari Traoré a combiné avec Raphinha avant de centrer vers le second poteau, où Bourigeaud a croisé une volée à rebond que Pablo a sauvé sur sa ligne. A la 71eme, Da Silva repris de la tête un coup-franc lointain de Raphinha, mais Costil est allé chercher le ballon dans le soupirail, avant que Léa-Siliki ne lui tire dessus. Les supporters des Rouge et Noir ont rongé leur frein jusqu'à la 83eme minute. Entrés quelques minutes auparavant, Tait et Del Castillo ont validé le choix de leur coach, le premier lançant parfaitement le second, qui a offert sur un plateau d'argent l'ouverture du score à M'Baye Niang. Et comme sur cette pelouse il était plus dur d'attaquer que de défendre, les Bretons n'avaient plus qu'à fermer boutique en attendant le coup de sifflet final, et ces trois nouveaux points qui leur permettent de dépasser Lille !

« Si on veut rester dans le haut du tableau, il faut faire des matches de haut niveau chaque week-end, » a clamé Loris Benito la veille en conférence de presse. Paulo Sousa a quant à lui insisté sur l'envie, sans laquelle on ne peut gagner un match de Ligue 1 : « Je veux voir des valeurs chez mes joueurs pour rendre fiers nos supporters. J'essaie de les éduquer, de les faire réfléchir, pour qu'ils aient la faim de remporter chaque duel ». Très déçu par le comportement de ses hommes à Brest en Coupe de la Ligue, le tacticien aquitain voulait enrayer la spirale négative de trois défaites consécutives avant la trêve. Peine perdue. Dépassés au milieu par l'intensité mise par leurs hôtes, les Girondins n'étaient pas assez affamés pour rivaliser 90 minutes. Emprunté sur les passes en retrait en première période, E.Mendy leur a offert deux situations chaudes, avant de dégager un coup-franc droit sur Tchouaméni à la fin du deuxième acte, mais le milieu a raté le coche pour quelques centimètres. Et ce fut tout. La trêve ne sera pas de trop pour des Bordelais qui doivent se refaire un mental avant d'aborder la seconde partie du championnat. En attendant, ils viennent de perdre dix places en trois journées.
L'instant T :
Il reste un peu plus d'une minute à jouer dans le temps additionnel, et les visiteurs poussent pour égaliser. Camavinga récupère un ballon devant sa surface, et, au lieu de chercher à relancer vers l'avant, protège en attendant la faute. Manquant de lucidité, un adversaire le fait trébucher. M.Léonard siffle un coup-franc permettant aux Rennais de remonter le bloc en laissant filer les dernières secondes.
Le but
82eme minute (1-0)
Après avoir beaucoup poussé, Rennes ouvre le score ! Tait lève la tête et lance Del Castillo côté gauche dans le dos de Mexer. L'ancien Nîmois centre au cordeau. Dans son style caractéristique, M'Baye Niang coupe de l'intérieur, juste ce qu'il faut pour mettre le ballon hors de portée de Costil !
Les tops et les flops
Eduardo CAMAVINGA (7)
D'entrée de jeu, il a montré qui était le patron d'un retour autoritaire sur Adli. La suite fut du même tonneau : pléthore de duels remportés au milieu et le long des lignes, qualité de conservation impressionnante, justesse de passes vers l'avant, très gros volume. Sa dix-septième bougie à peine soufflée, Camavinga est déjà le taulier du Stade Rennais et le chouchou du Roazhon Park. Il est vraiment phénoménal.
M'Baye NIANG (6)
Dans un match où la pelouse ne permettait que rarement de s'approcher du but, il fallait se montrer réaliste pour marquer. Sur la seule occasion qu'il a eue à se mettre sous les crampons, l'international sénégalais s'est montré chirurgical, inscrivant une nouvelle réalisation en une touche, au bout d'un appel judicieux. Précieux.
Adrien HUNOU (3)
Les supporters rennais ont applaudi un joueur dont ils apprécient les valeurs, mais aussi sa sortie à la 69eme. Sur le font de l'attaque, l'attaquant s'est très peu mis en évidence, alors même que ses partenaires manquaient de profondeur dans le jeu. Del Castillo, son remplaçant, s'est montré davantage en 20 minutes.
La feuille de match
RENNES - BORDEAUX : 1-0
Roazhon Park, Rennes, (26 403 spectateurs)
Temps frais - Pelouse difficile
Arbitre : M.Léonard (6)

But : M.Niang (83eme) pour Rennes

Avertissements : Basic (31eme), Benito (47eme), Otavio (74eme) pour Bordeaux

Expulsion : néant


Rennes
E.Mendy (cap) (4) - H.Traoré (6), Da Silva (cap) (6), Morel (5), M.Doumbia (5) - Léa-Siliki (5), Bourigeaud (5) puis Tait (69eme), Camavinga (7), Raphinha (6) puis Gnagnon (87eme) - M.Niang (6), Hunou (3) puis Del Castillo (69eme)

N'ont pas participé : Salin (g), Nyamsi, Boey, Siebatcheu

Entraîneur : J.Stéphan


Bordeaux
Costil (cap) (6) - Mexer (5), Koscielny (5), Pablo (5) - Kalu (5), Otavio (4), Basic (5) puis Poundjé (87eme), Benito (4) puis Tchouaméni (83eme) - Adli (4) puis Cafu (68eme), De Préville (4) - Briand (3)

N'ont pas participé : Poussin (g), Bellanova, Jovanovic, Kwateng

Entraîneur : P.Sousa

Vos réactions doivent respecter nos CGU.