Reims arrache le nul au courage contre Bordeaux / L1 (J15)

Reims arrache le nul au courage contre Bordeaux / L1 (J15)©Media365
A lire aussi

Vincent DEGREMONT, publié le samedi 30 novembre 2019 à 22h50

Réduits à dix après l'expulsion d'Alaixys Romao, les Rémois ont su trouver les ressources physiques et mentales pour aller chercher un point sur le gong samedi contre Bordeeaux (1-1), alors même que les Girondins ne cherchaient plus qu'à bétonner. C'est une place sur le podium de L1 qui échappe aux hommes de Paulo Sousa.

Le debrief
Retombés à la 8eme place de L1 après un premier quart d'exercice enthousiasmant, Reims restait sur trois nuls et une défaite lors de ses quatre dernières rencontres de championnat. Le coffre-fort le plus étanche de l'élite (7 buts encaissés), mais aussi l'avant-dernière attaque (seulement 10 réalisations), semblait englué dans ses problèmes d'animation, auxquels le tacticien marnais avait cherché à remédier pour les retrouvailles du Stade de Reims avec son public. Dès l'entame, son onze de départ lui donnait raison, asphyxiant les adversaires par un pressing haut, des passes verticales et de nombreux dédoublements. Mais si le milieu champenois régnait sur l'entrejeu, si Moussa Doumbia et Anastasios Donis s'engouffraient sur les ailes, les attaquants manquaient de présence et de réalisme devant la cage d'un excellent Benoît Costil. Le club de la Cité des Sacres n'a pas douté, après avoir concédé l'ouverture du score sur la seule situation girondine. Et même lorsque leur capitaine Alaixys Romao leur compliquait la tâche en les laissant à un de moins, les Rémois continuaient d'appliquer leur plan de jeu offensif à la lettre. Généreux, Hassane Kamara et Thomas Foket compensaient, enchaînant les courses et les centres jusque dans le temps additionnel.

Entré pour que l'on balance sur lui dans la boîte, Suk a eu la malice de se déporter sur la gauche, puis la justesse d'envoyer un petit coup de patte dans la course de Boulaye Dia, qui délivrait Auguste-Delaune de près. Bon pour le moral avant d'aller défier le rival amiénois. Les joueurs de Paulo Sousa comptaient deux succès et un nul lors de leurs trois dernières journées, frappant notamment du poing sur la table après avoir été menés par Monaco au Matmut-Atlantique (2-1). Une performance leur permettant d'atteindre les 22 points en 14 journées et de grimper au 4eme rang, derrière l'intouchable PSG, Marseille et Angers. De quoi envisager un destin européen ? Il fallait pour cela prendre trois points chez une équipe que les Girondins n'avaient plus battu en championnat depuis 1978 ! D'une talonnade aérienne superbe, Josh Maja montrait la voie, concrétisant au mitan du premier acte l'unique occasion de visiteurs qui en concédaient beaucoup trop. Les Aquitains étaient alors provisoirement montés sur la troisième marche du podium. Mais en préférant terminer la partie à cinq défenseurs et allonger fébrilement plutôt que de tenir le ballon, ils ont fini par se faire rejoindre par une équipe qui a montré davantage d'envie et d'intensité. Et Montpellier leur chipe la 4eme place.
L'instant T :
Alors qu'il reste une vingtaine de minutes à jouer et que ses partenaires font suffoquer les visiteurs sur des attaques rapides, Alaixys Romao découpe Aurélien Tchouaméni. Le capitaine rémois venait d'être averti pour un tacle glissé menaçant l'intégrité physique de Yacine Adli trois minutes auparavant.
Les buts
27eme minute (0-1)
Esseulé côté droit, Tchouaméni a tout le temps de s'appliquer pour distiller un centre en retrait. Sur la ligne des 5,50, Maja reprend d'une talonnade parfaite.

90+3eme minute (1-1)
Après un duel de la tête gagné par H.Kamara, les Stadistes ne tergiversent pas et cherchent la verticalité. B.Dia sert Suk, qui temporise sur la gauche, avant d'enrouler un centre du droit rentrant dans le dos de Koscielny pour son coéquipier. A bout portant, B.Dia met l'intérieur sans trembler.
Les tops et les flops
Benoît COSTIL (7)
Alors que l'équipe de France venait d'apprendre qu'elle tombait dans le groupe de la mort, le portier girondin a envoyé un message à Didier Deschamps. Subissant 19 frappes, dont 7 cadrées, le capitaine bordelais a longtemps repoussé l'échéance grâce à son sens de l'anticipation, sa solidité sur sa ligne et sa capacité à vite se relever, comme sur sa double parade à la demi-heure de jeu. Battu de près, et donc impuissant sur l'égalisation.
Hassane KAMARA (7)
Préféré à Konan, l'habituel dépositaire du poste de latéral gauche, le natif de Saint-Denis a probablement pris du galon ce samedi. De la première a la dernière seconde, il a cherché à dédoubler, déclenchant quantité de centres et même deux volées qui auraient pu faire mouche. On a même vu l'arrière gauche aller dribbler trois joueurs dans le temps additionnel sur l'aile droite, gagnant quelques secondes plus tard le duel amenant l'égalisation au niveau de la ligne médiane.
Alaixys ROMAO (3)
Le capitaine a sabordé son navire. En trois minutes, le Togolais a pris deux jaunes sur deux excès d'engagement. Un manque de maîtrise obligeant ses partenaires à continuer à attaquer en infériorité numérique, et donc à faire des efforts supplémentaires tout en se découvrant davantage. Une véritable faute professionnelle, surtout quand on porte le brassard et que l'on va sur ses 36 ans.
La feuille de match
REIMS - BORDEAUX : 1-1
Stade Auguste-Delaune, Reims (12 000 spectateurs environ)
Temps froid - Pelouse de qualité
Arbitre : M.Brisard (6)

Buts : B.Dia (90+3eme) pour Reims, Maja (27eme) pour Bordeaux

Avertissements : Romao (69eme et 72eme) pour Reims, Mexer (6eme) pour Bordeaux

Expulsion : Romao (72eme) pour Reims


Reims
Rajkovic (4) - Foket (7), Disasi (4), Abdelhamid (5), H.Kamara (7) - Romao (cap) (3), Chavalerin (6) - Mbuku (6) puis Dingomé (62eme), Donis (6) puis Oudin (71eme), B.Dia (5), M.Doumbia (6) puis Suk (81eme)

N'ont pas participé : Lemaître (g), Konan, Kutesa, Munetsi

Entraîneur : D.Guion


Bordeaux
Costil (cap) (7) - Mexer (4) puis Jovanovic (80eme), Koscielny (4), Pablo (5) - Kalu (4) puis Sabaly (62eme), Tchouaméni (5), Otavio (4), Benito (4) - Adli (4) puis Aït Bennasser (84eme) - De Préville (4), Maja (5)

N'ont pas participé : Poussin (g), Kwateng, Basic, Cafu

Entraîneur : P.Sousa

Vos réactions doivent respecter nos CGU.