Pas de vainqueur entre Caen et Strasbourg

Pas de vainqueur entre Caen et Strasbourg©Media365

Geoffrey Steines, publié le dimanche 17 février 2019 à 17h00

Caen restait sur cinq défaites consécutives en L1, Strasbourg en avait concédé deux en quatre jours. Chacune à leurs doutes, les deux équipes ont livré un match peu rythmé et d'un très faible niveau technique dimanche, qui s'est soldé sur un logique nul sans but (0-0).

Le debrief
Elles pourront au moins se féliciter de repartir de l'avant au classement, avec un premier point pris en 2019 par Malherbe, toujours 19eme, mais au contact de Dijon et d'Amiens, tous deux battus ce week-end. Le Racing ne décroche pas définitivement dans la course à l'Europe, même s'il grimpe provisoirement à la 8eme place du championnat.

L'aspect comptable, c'est tout ce que les entraîneurs pourront retenir de cet après-midi où rien n'allait vraiment, y compris l'ambiance feutrée et la pelouse difficile de Michel d'Ornano. Certes, Caen pourra se féliciter d'avoir réduit au silence la 3eme attaque de L1 pour réaliser son premier clean-sheet depuis la 13eme journée, pour la première sortie depuis l'arrivée de Rolland Courbis aux côtés de Fabien Mercadal. Mais ça s'est fait au détriment d'une animation offensive quasi inexistante. Strasbourg, qui avait un tantinet plus d'intentions et paraissait plus près de faire basculer la rencontre dans son sens en fin de match, n'a pas fait beaucoup mieux dans ce duel au très faible niveau technique.

Le Racing d'il y a deux semaines, qui marchait sur l'eau, aurait probablement croqué ce Malherbe sans idées ni inspiration. Mais les deux récents revers contre Angers (1-2) et Saint-Etienne (2-1) ont douché l'enthousiasme de Strasbourgeois bien plus timorés pour le coup. Ils se contenteront troutefois de ce point qui les relance avant un enchaînement de quatre matchs contre des membres du Top 10 (Lille, Nice, Lyon, Nîmes) avant la trêve internationale puis la finale de la Coupe de la Ligue face à Guingamp. Les Caennais sont eux toujours convalescents, et le calendrier ne va pas s'arranger dans les prochaines semaines (Toulouse, PSG, Rennes et Saint-Etienne, avec aussi Lyon en Coupe de France). Mais ils vont au moins un peu mieux qu'après deux revers qui avaient fait très mal dans les têtes, dont le dernier contre Nantes à domicile et en supériorité numérique pendant unne heure. Un premier pas vers la guérison.
Le film du match
17eme minute
En deux passes, Caen repart de son camp avec au départ Armougom pour C.Ninga. L'attaquant normand se met dans le sens du jeu sur son contrôle et lance dans la profondeur Khaoui, parti dans le dos de P.Martinez. Le joueur prêté par l'OM se présente face à Sels dans un angle bouché et bute sur le gardien strasbourgeois.

24eme minute
Suite à un service d'Ajorque, Thomasson prend sa chance de 25 mètres et enroule sa frappe du droit. Ce n'était a priori pas cadré, mais B.Samba assure en mettant sa main en opposition. Sur le corner qui suit, Prcic hérite du ballon au second poteau et feinte le tir avant d'enrouler vers le second poteau. Ça passe juste au-dessus de la lucarne.

47eme minute
Attaque rapide des Strasbourgeois, avec Liénard qui ouvre sur la gauche pour Ajorque. L'attaquant du Racing temporise avant de centrer au second poteau pour Corgnet, dont la reprise de la tête oblige B.Samba à une belle envolée sur la droite pour capter le ballon.

83eme minute
Lancé par I.Sissoko, Mothiba se joue d'I.Diomandé d'une feinte de frappe et enchaîne sur un tir enroulé que Baysse revient contrer. Ça revient sur Y.Fofana, qui résiste à Sankoh pour déclencher une demi-volée puissante. C'est repoussé par un B.Samba bien placé.

92eme minute
Servi par I.Diomandé, Guilbert déboule sur la droite pour adresser un centre plongeant vicieux. Beauvue coupe la trajectoire au premier poteau pour reprendre du droit. Ça ne prend pas le direction du cadre, mais Sels se détend quand même sur sa gauche pour assurer le coup et prolonger le ballon en corner.
Tops et flops

TOP 3

PRCIC n'est à Strasbourg que depuis trois semaines, mais c'est comme s'il était là depuis le début de la saison. L'international bosnien a régalé en sentinelle, avec la qualité de ses orientations de jeu et sa maîtrise technique, dans les petits espaces comme sur les longs ballons. Du travail bien fait aussi à la récupération.

Impeccable au cœur de la défense à trois de Caen, qui a bien neutralisé la 3eme meilleure attaque de L1 avant le coup d'envoi de la journée, DJIKU est clairement le Normand qui a dégagé le plus de sérénité dans le marasme actuel. Solide défensivement, il s'est même permis des facéties techniques.

Ce n'est pas que B.SAMBA ait dû réaliser des exploits pour valider son premier clean-sheet en championnat depuis le 11 novembre, mais le gardien de Caen est bien intervenu sur les quelques situations chaudes dans sa surface. Un calme qui contagieux pour ses partenaires.


FLOP 3

Très effacé dans l'entrejeu, KHAOUI n'a absolument pas pesé sur les événements et son manque de mobilité s'est révélé criant. Il a offert un minimum de solutions à ses partenaires et a mal utilisé les ballons touchés, en vendangeant surtout la meilleure occasion du match pour Malherbe.

Comme le joueur prêté par l'OM, CORGNET a peiné à se mettre en évidence, dans son rôle d'attaquant de soutien derrière Ajorque. Il a manqué de justesse technique dos au but et il n'a pas suffisamment bougé pour créer le désordre dans la défense normande. Trop de déchet dans l'ensemble.

Autant Ninga a fait des différences par sa vitesse, même s'il a régulièrement manqué de vista pour mieux se servir de ses accélérations, autant CRIVELLI
n'a tout simplement pas existé. Il a essayé d'imposer un duel physique à la défense de Srasbourg, sans réussite, et s'est encore montré très brouillon.
Monsieur l'arbitre au rapport
Thomas Léonard a réalisé deux périodes bien distinctes, avec des coups de sifflet à outrance en première période avant de tomber dans un laxisme parfois coupable par la suite. Une copie moyenne au final, et il n'a pas participé à laisser vivre un match qui avait besoin de rythme.
La feuille de match
L1 (25eme journée) / CAEN - STRASBOURG : 0-0
Michel d'Ornano (10 000 spectateurs environ)
Temps agréable - Pelouse moyenne
Arbitre : M.Léonard (5)

But : Aucun

Avertissements : I.Sissoko (38eme), P.Martinez (45eme) et Ajorque (68eme) pour Strasbourg

Expulsion : Aucune


Caen
B.Samba (6) - Guilbert (5), Gradit (5) puis I.Diomandé (79eme), Baysse (5), Djiku (6), Armougom (5) - Khaoui (3) puis Sankoh (71eme), Oniangue (cap) (5), Fajr (5) - Crivelli (4) puis Beauvue (75eme), C.Ninga (5)

N'ont pas participé : Zelazny (g), A.Mbengue, Bammou, Tchokounté
Entraîneur : F.Mercadal


Strasbourg
Sels (6) - Caci (6), Mitrovic (cap) (5), P.Martinez (5) - Lala (5), I.Sissoko (4), Prcic (6), Liénard (5) - Thomasson (4) puis Y.Fofana (75eme) - Corgnet (4) puis Mothiba (66eme), Ajorque (4) puis N.Da Costa (85eme)

N'ont pas participé : Bi.Kamara (g), Ndour, A.Gonçalves, Grandsir, N.Da Costa
Entraîneur : T.Laurey

Vos réactions doivent respecter nos CGU.