Paris s'en remet à un exploit pour gagner à Saint-Etienne

Paris s'en remet à un exploit pour gagner à Saint-Etienne©Media365

Geoffrey Steines, publié le dimanche 17 février 2019 à 23h00

La lumière est venue de Kylian Mbappé. D'un éclair de génie dont il a le secret, une volée en pivot venue terminer sa course dans la lucarne de Stéphane Ruffier, l'attaquant du PSG a couronné une prestation moyenne de son équipe par un succès à Saint-Etienne ce dimanche en clôture de la 25eme journée de L1 (0-1).

Le debrief
Les Parisiens concluent ainsi une semaine à trois matchs par un troisième succès de rang toutes compétitions confondues et reprennent 12 points d'avance sur Lille en tête du classement, avec deux matchs en moins (le premier à disputer contre Montpellier mercredi). Les Stéphanois rechutent eux dans la foulée de leur victoire face à Strasbourg dans la semaine (2-1) et abandonnent la 4eme place à Marseille, à deux semaines de se rendre à l'Orange Vélodrome pour un vrai choc dans l'optique d'une place européenne. D'autant plus inquiétant pour l'ASSE qu'elle n'a gagné qu'un seul match contre un membre du Top 7 cette saison : l'OM, à la mi-janvier (2-1).

Avec une équipe remaniée (Neymar, Cavani et Verratti absents, Kimpembe sur le banc, Bernat au milieu et Di Maria avant-centre avec Mbappé) et un retour au 3-5-2, qui se calquait sur le système de Saint-Etienne, le PSG n'a pas déroulé son jeu avec la même fluidité que lors de la seconde période face à Manchester United. Il avait la maîtrise de la possession face à un adversaire qui avait choisi le bloc bas pour limiter au maximum les espaces entre les lignes et la profondeur dans le dos de la défense. Une domination consentie par des Verts qui espéraient aussi aspirer les Parisiens pour mieux les contrer sur des situations d'attaques rapides. Mais le trident offensif a fait preuve de bien trop de déchet, à l'exception près de Romain Hamouma, pour bien exploiter ces opportunités. Peu inquiété défensivement, avec un quatrième clean-sheet consécutif au terme d'une soirée tranquille pour Alphonse Areola, le PSG a péché longtemps dans les transmissions, en particulier au milieu de terrain.

Mais il a tout de même profité de la lassitude physique des Stéphanois pour se montrer plus menaçant au fil des minutes et a fini par les punir sur un coup parfaitement négocié, même s'il part d'une erreur de relance de Ruffier. Les Parisiens ont ensuite géré leur avantage jusqu'au coup de sifflet final sans réellement se faire peur, et sans réussir aussi à croquer dans les boulevards ouverts par les Verts, qui se livraient tous azimuts en ordre désordonné. Face à ce PSG moins à la fête qu'à Old Trafford, les hommes de Jean-Louis Gasset pourront regretter de ne pas avoir mieux saisi leur chance. Ceux de Thomas Tuchel ont eux rappelé qu'ils n'avaient pas vraiment baissé de pied dans les résultats en 2019 (9 victoires en 11 rencontres toutes compétitions confondues), à défaut d'être toujours aussi brillants dans le jeu. Mais ils ont prouvé qu'ils savaient expédier les affaires courantes et se mobiliser pour les grandes échéances.
Le film du match
12eme minute
M.Diaby combine sur la gauche avec Bernat, qui le lance dans la surface d'un excellent ballon dans le dos de la défense stéphanoise. Le « titi » parisien s'enfonce dans la surface, mais se rate sur la dernière passe, alors que Di Maria était seul en retrait. Kolodziejczak n'était pas loin de marquer contre son camp.

20eme minute
Contre-attaque parisienne menée par Di Maria, qui trouve une ouverture dans le dos de la défense vers Mbappé, toutefois en position de hors-jeu. Ce n'est pas signalé et Kolodziejczak ne peut qu'effleurer le ballon sur la trajectoire de la passe. Mais Ruffier s'interpose sur la frappe de Mbappé au premier poteau.

55eme minute
Marquinhos envoie un long ballon plein axe millimétré pour Di Maria, parti dans le dos de la défense stéphanoise. L'Argentin amortit le ballon pour Mbappé, qui retrouve son partenaire. Ce dernier décale ensuite Draxler, seul au point de penalty. Mais l'Allemand bute sur l'excellente sortie de Ruffier à son encontre.

62eme minute
Au départ de l'action avec un excellent contrôle sur un long ballon de M'Vila, Hamouma retrouve le cuir dans un second temps et adresse un excellent centre fuyant dans le dos des défenseurs parisiens. G.Silva coupe la trajectoire, mais il est gêné par Dagba et sa reprise passe juste à côté du but d'Areola, pris à contre-pied.

67eme minute
Di Maria hérite d'un ballon à l'angle gauche de la surface stéphanoise. Il profite d'un faux-appel de M.Diaby pour s'engouffrer dans une brèche au cœur de la défense et envoyer une frappe croisée du gauche. Elle vient lécher le poteau d'un Ruffier battu.

73eme minute (0-1)
Tout part d'une mauvaise relance de Ruffier directement sur Paredes, dont la tête trouve Di Maria, qui dévie du bout du crâne vers D.Alves. Le Brésilien délivre un petit ballon dans le dos de la défense pour Mbappé, couvert par Debuchy. L'attaquant du PSG se jette pour claquer une magnifique reprise en pivot qui se loge dans la lucarne de Ruffier.
Tops et flops

TOP 3

Comme à son habitude désormais, MARQUINHOS a réalisé un match impeccable. Cette fois positionné à la droite d'une défense à trois, le Brésilien n'a pas nécessité le moindre temps d'adaptation et a vite retrouvé ses vieux réflexes. Jamais pris à défaut dans le placement et brillant dans son jeu long.

Encore une fois, M'VILA a rendu une excellente copie dans une grande affiche. Le milieu stéphanois a brillé par son abattage à la récupération dans l'entrejeu et par la qualité de son jeu long, toujours aussi précis. Ses orientations ont fait un bien fou aux Verts, comme sa justesse dans tous ses gestes.

Pendant 75 minutes, MBAPPE n'était pas forcément dans son assiette, pas aidé par une pelouse surprenante qui le gênait dans ses conduites de balle à pleine vitesse qui font sa force. Mais l'attaquant du PSG est sorti de sa boîte pour réaliser un geste magnifique qui a donné la victoire aux Parisiens. Mission accomplie du coup pour le meilleur buteur de L1.


FLOP 3

Au petit trot, DRAXLER a montré son mauvais visage, celui d'un joueur nonchalant et trop facile techniquement. Il a perdu une quantité de ballons au milieu, y compris dans des zones dangereuses, et a vendangé la meilleure occasion parisienne avant le but de Mbappé. Encore par un excès de tranquillité. Un jour sans pour l'Allemand.

Habituellement l'homme plus de Saint-Etienne, KHAZRI est passé à côté son sujet. Il s'est perdu dans des contestations permanentes auprès de l'arbitre et dans des petites embrouilles stériles avec les Parisiens, au lieu de se focaliser sur son jeu. Pas inspiré sur les rares munitions dont il a bénéficié aux abords de la surface du PSG. Mine de rien, ça fait un mois que le Tunisien n'a plus marqué en L1.
Partenaire offensif de Khazri chez les Verts, CABELLA
n'était pas bien plus en réussite. Son jeu plein de fioritures n'a fait aucune différence ni créé le moindre décalage pour les Stéphanois. Dans l'ensemble discret, il a surtout disparu de la circulation pendant de longues séquences. Sur courant très alternatif.


Monsieur l'arbitre au rapport
Un match sans erreur majeure de la part de Benoît Bastien, qui a toutefois sorti des avertissements très rapidement aux Parisiens en fin de match. Il aurait aussi mérité de moins utiliser son sifflet au cours de la seconde période. Mais son bilan reste bon.
La feuille de match
L1 (25eme journée) / SAINT-ETIENNE - PSG : 0-1
Geoffroy-Guichard (35 000 spectateurs environ)
Temps frais - Pelouse moyenne
Arbitre : M.Bastien (6)

But : Mbappé (73eme) pour le PSG

Avertissements : Khazri (41eme) pour Saint-Etienne - Bernat (50eme), D.Alves (59eme), Areola (90eme), Kurzawa (94eme) et Mbappé (95eme) pour le PSG

Expulsion : Aucune


Saint-Etienne
Ruffier (5) - Debuchy (5) puis Diony (80eme), L.Perrin (cap) (6), Kolodziejczak (5) - Monnet-Paquet (5) puis Nordin (86eme), Aït-Bennasser (6), M'Vila (6), G.Silva (5) - Hamouma (5) puis Beric (71eme), Khazri (4), Cabella (4)

N'ont pas participé : J.Moulin (g), Polomat, Saliba, Salibur
Entraîneur : J.-L.Gasset


PSG
Areola (6) - Marquinhos (7), T.Silva (cap) (6), Kehrer (5) - Paredes (5) - D.Alves (5), Draxler (3) puis Kurzawa (69eme), Bernat (5) puis Dagba (60eme), M.Diaby (5) - Mbappé (6), Di Maria (4) puis Kimpembe (85eme)

N'ont pas participé : Buffon (g), N'Soki, Nkunku
Entraîneur : T.Tuchel

Vos réactions doivent respecter nos CGU.