Paris fait le travail à Angers

Paris fait le travail à Angers©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le samedi 11 mai 2019 à 19h00

En roue libre depuis des semaines, le PSG n'a pas montré son meilleur visage samedi à Angers, loin de là. Mais suffisamment sérieux et efficace, il a stoppé sa série de trois matchs sans succès toutes compétitions confondues (1-2).

Le debrief
Et ce malgré une frayeur en fin de match, avec l'expulsion de Marquinhos couplée à la réduction du score du SCO sur penalty, privant l'équipe de Thomas Tuchel de son premier clean-sheet depuis le 3 avril. Pour sa dernière apparition de la saison avec Paris, avant de commencer à purger sa suspension de trois matchs ferme, Neymar a encore guidé les siens, avec un but et une passe décisive. Fin de série pour les Angevins, qui n'avaient plus perdu à domicile depuis le 15 janvier dernier contre Bordeaux (1-2).



Les hommes de Stéphane Moulin, libérés par un maintien déjà assuré, ont pourtant mis les ingrédients qu'il fallait dans le début de match pour profiter de la fébrilité actuelle des Parisiens. Mais ils ont buté sur un grand Gianluigi Buffon et ont été punis sur la première action bien construite par le PSG, qui a aussi profité d'une perte de balle évitable au milieu de terrain sur ce coup. Pour la 36eme fois en autant de journées, le club de la Capitale a ainsi marqué en L1, se rapprochant d'un record historique sur toute la saison. Rassérénés par cet avantage au score, les champions de France ont déroulé par la suite, en imposant de longues séquences de possession à leurs adversaires et en dictant le tempo avec maîtrise, à défaut de chercher à vraiment mettre du rythme pour enfoncer le clou.

Ce qui n'a pas empêché les Parisiens, brillants dans le rôle du puncheur qu'ils aiment tant avec leur talent, de le faire à l'heure de jeu et de se mettre à l'abri. Avec une défense encore remaniée (première en pro pour Loïc Mbe Soh), le PSG n'était d'ailleurs pas réellement en danger, jusqu'au penalty obtenu par Angers à cinq minutes du coup de sifflet final. Insuffisant pour réellement relancer le suspense, les partenaires d'Edinson Cavani gérant relativement bien le temps additionnel pour tenir leur victoire sans se faire peur. C'est tellement inhabituel pour cette équipe depuis un moins que ça en devient notable. Le signe que le PSG est en ce moment bien loin de ses standards.
Le film du match
10eme minute
Neymar perd le ballon à la ligne médiane en raison d'un mauvais contrôle et Fulgini en profite pour lancer le contre angevin. Il décale sur le gauche Tait, qui a tout son temps pour repiquer sur son pied droit et enrouler vers le second poteau. Buffon se détend bien sur sa gauche pour enlever le ballon du soupirail.

13eme minute
Cavani joue le une-deux avec D.Alves, qui remise bien dans la course de l'attaquant du PSG. Ce dernier passe dans le dos de Pellenard et devance la sortie de Butelle, sur lequel il bute du bout du pied droit.

16eme minute
Pajot trouve dans la surface Fulgini, qui joue en retrait pour Tait. L'ailier du SCO ajuste tranquillement son centre pour Bahoken, parti dans le dos de la défense parisienne et de Mbe Soh. Sa reprise aux six mètres est repoussée par Buffon d'un incroyable arrêt réflexe sur la ligne. Quelle occasion pour Angers !

18eme minute
Suite à un coup-franc joué rapidement, Neymar trouve D.Alves entre les lignes et le polyvalent brésilien glisse un petit ballon par-dessus la défense angevine pour Cavani. D'une magnifique demi-volée croisée, l'attaquant du PSG trompe Butelle. Mais il est logiquement sanctionné d'une position de hors-jeu.

20eme minute (0-1)
Le PSG se saisit d'une opportunité de jouer une attaque rapide grâce à une récupération au milieu de D.Alves. Après un relais avec Neymar, l'ancien de la Juventus Turin dépose son centre sur son compatriote, qui bat Butelle d'une tête plongeante aux six mètres.

47eme minute
Bien décalé par Di Maria, Neymar s'emmêle les pinceaux face à Manceau. Il s'en sort tout de même et frappe du gauche dans un angle fermé. Butelle dévie le ballon au bout des doigts et Cavani, surpris par la trajectoire du ballon, ne peut le pousser au fond au second poteau.

58eme minute (0-2)
Le PSG joue un corner court sur la gauche. Le ballon revient sur Neymar, qui dépose Manceau d'un coup de rein et s'arrache pour centrer avant la sortie de but. Seul au second poteau, Di Maria reprend tranquillement de la tête pour battre Butelle à contre-pied.

75eme minute
Coup-franc lointain pour Angers. Excentré sur la droite, Capelle dépose son centre sur Santamaria, qui reprend de la tête pour tromper Buffon. Mais le milieu du SCO est signalé à propos hors-jeu et le premier but de la saison sur un coup-franc pour Angers est logiquement refusé.

88eme minute (1-2)
Penalty pour Angers. Capelle sert dans la surface Kanga, qui se joue de Marquinhos avec son corps. Le capitaine du PSG le ceinture et l'arbitre siffle logiquement la faute, lui distribuant dans le même temps un carton rouge. Après des minutes de palabres, Tait se charge de la sentence. Buffon part du bon côté et repousse le ballon, mais directement sur Tait, qui marque dans un deuxième temps.
Tops et flops

TOP 3

A peine revenu, NEYMAR a retrouvé son statut de leader technique du PSG. Tout est passé par lui dans les attaques parisiennes et ses accélérations balle au pied ont fait mal, même s'il a parfois été rattrapé par sa facilité. Auteur de l'ouverture du score, il a donné la passe décisive sur le but du break. Impliqué sur 22 réalisations (15+7) en seulement 17 matchs de L1 cette saison.

Sans deux exploits de BUFFON dans le premier quart d'heure, le PSG aurait fait la course derrière au score. Décisif sur une frappe enroulée de Tait et surtout sur une reprise à bout portant de Bahoken, avec un arrêt exceptionnel à la clé. Une prestation impeccable dans l'ensemble pour le vétéran italien, battu en deux temps sur le penalty de Tait qu'il avait sorti dans un premier temps.

Les matchs contre Angers sont un délice pour VERRATTI. Après avoir établi le record historique en L1 de ballons touchés en un match face au SCO la saison passée, il a atteint la centaine avant même l'heure de jeu. Preuve de son énorme influence sur la construction parisienne, avec de la justesse dans les transmissions et de l'activité à la récupération.


FLOP 3

Comme trop souvent depuis son arrivée à Angers, PAJOT n'a pas suffisamment existé au milieu. Léger dans l'impact, il a perdu un tiers de ses ballons et a commis six fautes, un total qui aurait dû lui valoir au moins un avertissement. Une belle occasion mal négociée pour ramener son équipe à hauteur en première période.

PELLENARD a dégagé une grande fébrilité dans son couloir gauche. Il a étalé trop de déchet technique balle au pied, à l'image de centres mal assurés au bout de ses débordements, et a peiné dans son placement défensif. Emprunté de la première à la dernière minute.

CAVANI est dans le dur depuis son retour de blessure et sa prestation à Angers n'a rien fait pour l'en sortir. S'il n'a pas rechigné à la tâche dans le repli défensif, l'attaquant uruguayen n'a pas vraiment brillé devant. Aucune occasion franche à se mettre sous la dent et une foule de ballons perdus dos au but. Pas dans le même tempo que ses partenaires.
Monsieur l'arbitre au rapport
Pendant 85 minutes, Florent Batta a plutôt bien maîtrisé son sujet, même s'il a eu tendance à trop arrêter le jeu en signalant le moindre contact. Il n'avait d'ailleurs pas distribué le moindre carton avant d'expulser sévèrement Marquinhos sur une situation de double peine. Encore une mauvaise nouvelle pour le PSG.
La feuille de match
L1 (36eme journée) / ANGERS - PSG : 1-2
Raymond-Kopa (15 000 spectateurs environ)
Temps agréable - Pelouse bonne
Arbitre : M.Batta (5)

Buts : Tait (88eme) pour Angers - Neymar (20eme) et Di Maria (58eme) pour le PSG

Avertissements : Aucun

Expulsion : Marquinhos (86eme) pour le PSG


Angers
Butelle (6) - Manceau (4), I.Traoré (cap) (4), M.Pavlovic (4), Pellenard (4) - Pajot (3) puis Capelle (72eme), Santamaria (4), Reine-Adelaïde (6) - Fulgini (4) puis El-Melali (61eme), Bahoken (4) puis Kanga (82eme), Tait (6)

N'ont pas participé : Boucher (g), Aït-Nouri, I.Cissé, P.D.Diaw
Entraîneur : S.Moulin


PSG
Buffon (7) - Dagba (6), Mbe Soh (5), Marquinhos (cap) (4), Bernat (5) - Paredes (5), Verratti (6) - D.Alves (6) puis Kurzawa (70eme), Neymar (7) puis Choupo-Moting (93eme), Di Maria (5) puis Draxler (77eme) - Cavani (4)

N'ont pas participé : Areola (g), Zagre, Nkunku, M.Diaby
Entraîneur : T.Tuchel

Vos réactions doivent respecter nos CGU.