Paris déroule en seconde période contre Amiens

Paris déroule en seconde période contre Amiens©Media365

Geoffrey Steines, publié le samedi 12 janvier 2019 à 18h50

Amiens craignait la réaction du PSG, et elle aurait certainement pu être plus violente. Mais les Parisiens ont toutefois remis les pendules à l'heure ce samedi à Amiens, trois jours après leur élimination en Coupe de la Ligue contre Guingamp (1-2).

Le debrief
Ils ont infligé aux Picards, qui ont terminé la rencontre à dix suite à l'expulsion de Khaled Adenon (66eme), le tarif maison du début de saison en déroulant en seconde période (0-3). Edinson Cavani et Kylian Mbappé ont tous deux marqué en l'absence de Neymar, ménagé pour ce déplacement. Avec ce succès logique, au terme d'un match à sens unique, le PSG reprend ses 13 points d'avance sur Lille. Une avance très conséquente, avec pourtant deux matchs en retard sur la formation lilloise. L'ASC reste 17eme et plongerait dans la zone rouge en cas de succès de Dijon contre Montpellier.

Pendant près d'une heure, Paris a buté sur le mur bâti par Amiens comme il s'était cassé les dents sur celui de Guingamp plus tôt dans la semaine au Parc des Princes. La troupe de Thomas Tuchel avait pourtant attaqué fort, avec 20 premières minutes excellentes. Mais il lui a manqué le petit brin d'efficacité pour vite prendre les devants au score et éviter de se faire peur. Au fil du temps, les bonnes intentions parisiennes se son effritées. Les visiteurs en sont revenus à une domination stérile (67% de possession), en faisant tourner le ballon latéralement comme dans un match de handball sans trouver la moindre profondeur et se créer d'occasions franches. Les Picards, solides dans leur 4-3-3 modulable en 5-4-1, ont même fini par prendre confiance et ont obtenu une magnifique opportunité de faire le coup parfait juste avant la mi-temps. Mais Eddy Gnahoré a frappé sur Alphonse Areola. La chance d'Amiens était passée...

Le regret que les hommes de Christophe Pellissier pourront nourrir, c'est d'avoir cédé sur un corner qui s'est transformé logiquement en penalty. Déjà qu'ils baissaient de pied physiquement, ils se sont ensuite complètement écroulés, leur infériorité numérique n'aidant pas. Les Parisiens ont aussi trouvé en Julian Draxler, qui est monté d'un cran pour se positionner derrière les attaquants et s'intercaler entre les lignes, le joueur capable d'amener la justesse technique aux abords de la surface adverse qui manquait jusque-là. Ce n'est pas un hasard si l'Allemand s'est retrouvé impliqué sur les trois réalisations de son équipe. Marquer trois buts en un match, ce n'était plus arrivé au PSG en L1 depuis le 11 novembre et un déplacement à Monaco (0-4). Une éternité qui rappelle que le rouleau compresseur parisien était en sommeil. Il n'est pas encore complètement relancé, mais le revers face à Guingamp a tout de même sonné le réveil chez les Parisiens.
Le film du match
8eme minute
Corner depuis la droite joué subtilement par le PSG. Di Maria sert au premier poteau Bernat, qui prolonge en retrait pour Draxler, dont la frappe croisée du droit contraint Gurtner à une superbe parade réflexe du pied. Ni T.Silva ni Cavani ne peuvent pousser le ballon au fond dans un second temps.

16eme minute
Verratti trouve une superbe passe pour Mbappé, servi entre Krafth et Gouano. L'attaquant des Bleus enchaîne rapidement le contrôle et une frappe de l'extérieur du droit légèrement trop écrasée. Gurtner se couche bien sur sa gauche pour se saisir du ballon en deux temps.

34eme minute
Sur son contrôle orienté, Mbappé efface Adenon et place une accélération plein axe. Il fixe la défense amiénoise avant de décaler Di Maria, qui tire dans un angle fermé. Gurtner intervient du bout des doigts pour dévier en corner, alors que Mbappé se fait accrocher et marcher dessus involontairement par Adenon loin du ballon.

45eme minute+2
Après un coup-franc mal frappé par Di Maria, S.Mendoza mène le contre pour Amiens. L'attaquant picard décale Monconduit, qui centre en une touche vers Krafth, gêné par Verratti au second poteau. Mais le ballon revient sur Gnahoré, qui reprend au point de penalty. Areola repousse du pied cette frappe trop axiale.

57eme minute (0-1)
Penalty pour le PSG. Corner sur la gauche pour Paris, que Draxler joue en retrait pour Di Maria, qui devance Blin pour reprendre au pont de penalty. Le milieu amiénois contre la frappe de la main et l'arbitre valide logiquement sa décision après intervention du VAR. Cavani se charge du penalty et prend Gurtner à contre-pied en tirant sur la droite.

70eme minute (0-2)
Enorme travail de Draxler au départ de l'action, où il récupère le ballon dans les pieds amiénois et lance l'attaque rapide d'un double-contact éclair pour Cavani. L'attaquant uruguayen adresse ensuite un centre au cordeau parfait pour Mbappé, qui conclut tranquillement au point de penalty.

74eme minute
Draxler trouve un décalage sur la droite pour Meunier, bien servi sur son dédoublement. L'international belge se sert des faux-appels de Cavani et de Mbappé vers le but pour chercher M.Diaby en retrait. La reprise du droit du « titi » est légèrement trop écrasée et Krafth supplée Gurtner pour éloigner le danger.

79eme minute (0-3)
Mbappé change d'aile pour Draxler, qui contrôle bien avant de jouer un une-deux involontaire avec Otero. L'Allemand en profite pour s'infiltrer dans la surface avec beaucoup de finesse technique, avant de servir en retrait Marquinhos, qui conclut du gauche depuis les six mètres.
Tops et flops

TOP 3

Repositionné dans un rôle de meneur de jeu plus haut derrière les attaquants après la mi-temps, DRAXLER s'y est montré bien plus influent que dans un rôle de relayeur. L'international allemand a apporté de la fluidité et de la simplicité au jeu parisien avec sa qualité technique, se retrouvant impliqué sur les trois buts. Un second acte parfait pour l'ancien de Wolfsburg.

De retour dans un rôle plus habituel de défenseur central, MARQUINHOS a immédiatement renoué avec ses repères et a rendu une copie impeccable. Il a étincelé dans les duels et dans la relance, avec notamment une grande précision dans le jeu long. Il a conclu sa prestation avec son deuxième but de la saison en L1, à chaque fois contre Amiens.

Après une première période insipide, à cause en particulier de son déchet, CAVANI a fait preuve d'une efficacité diabolique lors de la seconde. Il a transformé un penalty avant de délivrer un centre parfait vers Mbappé pour sa première passe décisive en championnat depuis avril dernier. Comme un symbole, parce qu'il s'était troué dans une situation similaire durant le premier acte.


FLOP 3

Déjà passé tout proche de la correctionnelle sur une action où il a accroché inutilement Mbappé loin du ballon avant de lui marcher dessus, ADENON est rentré aux vestiaires plus tôt que tout le monde après deux avertissements logiques. A force d'être à la limite et régulièrement en retard face aux décrochages des attaquants du PSG, il a fini par le payer.

Habituellement le patron de l'entrejeu amiénois, GNAHORE n'a pas affiché son volume de jeu habituel au milieu et n'a pas réussi à peser, dans la récupération comme dans la conservation du ballon. Il a surtout gâché la seule occasion de son équipe dans cette rencontre, qui aurait pu permettre aux Picards de rentrer aux vestiaires en menant au score.

D.ALVES n'est pas un milieu de métier, et ça s'est ressenti sur la prestation du vétéran brésilien. Mal à l'aise pour se retourner balle au pied, il a trop souvent ralenti les sorties parisiennes, quand il fallait accélérer le jeu pour profiter des espaces dans le bloc d'Amiens. Il a aussi manqué de simplicité dans ses transmissions, avec une prise de risques parfois inutile.
Monsieur l'arbitre au rapport
Florent Batta a bien maîtrisé son match, avec des décisions justes prises sur les rares points chauds de la rencontre (penalty pour le PSG, carton rouge pour Adenon). Il a aussi réussi à faire descendre la pression qui montait en fin de première période, même s'il mériterait parfois d'être plus pédagogue dans l'attitude.
La feuille de match
L1 (20eme journée) / AMIENS - PSG : 0-3
La Licorne (15 000 spectateurs environ)
Temps frais - Pelouse bonne
Arbitre : M.Batta (6)

Buts : Cavani (57eme sp), Mbappé (70eme) et Marquinhos (79eme) pour le PSG

Avertissements : Adenon (39eme et 66eme) et Blin (56eme) pour Amiens

Expulsion : Adenon (66eme) pour Amiens


Amiens
Gurtner (6) - Krafth (5), Gouano (cap) (5), Adenon (4), Dibassy (5) - Gnahoré (4) puis Otero (75eme), Monconduit (5), Blin (4) puis Bodmer (75eme) - S.Mendoza (5) puis R.Kurzawa (85eme), Timité (5), J.Lefort (4)

N'ont pas participé : Dreyer (g), Sa.Sy, El Hajjam, G.Traoré
Entraîneur : C.Pellissier


PSG

Areola (6) - Meunier (5), Marquinhos (7), T.Silva (cap) (5), Bernat (5) - D.Alves (4), Verratti (5) puis L.Kurzawa (76eme), Draxler (7) - Di Maria (5) puis M.Diaby (71eme) - Mbappé (6) puis Choupo-Moting (80eme), Cavani (6)

N'ont pas participé : Cibois (g), Kehrer, N'Soki, Nkunku
Entraîneur : T.Tuchel

Vos réactions doivent respecter nos CGU.