OM : Payet encore à la rescousse

OM : Payet encore à la rescousse©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 08 février 2020 à 19h44

En souffrance face à Toulouse, l'OM s'en est sorti grâce à une nouvelle inspiration de Dimitri Payet (1-0).

Dimitri Payet guide l'OM vers la victoire. À force, cette phrase deviendra un pléonasme, tellement le Réunionnais multiplie les prestations et les buts éclatants en ce moment, même lorsque son équipe se montre moribonde. Ça a été le cas déjà mercredi dernier face à l'AS Saint-Etienne (2-0), et cela s'est encore vérifié ce samedi lors de la réception de Toulouse, dernier au classement général. Contre les Violets, les Phocéens ont eu toutes les peines du monde pour faire valoir leur supériorité et c'est de nouveau leur numéro 10 qui les a sortis du mauvais pas au prix d'une superbe inspiration.

Tout réussit à Payet

A la 51e minute, et alors que sa formation n'en menait pas large, Payet a débloqué la situation d'une lumineuse frappe enroulée du droit. Après une passe en retrait de Bouna Sarr, il s'est ouvert le chemin des buts et n'a laissé aucune chance à Baptiste Reynet. Sans ce chef d'œuvre, il n'est pas certain du tout que les Olympiens auraient réussi à trouver la faille dans cette rencontre. Offensivement, ils ont eu beaucoup de mal à exister. Et, si l'on excepte les quelques occasions en contre en toute fin de partie, il n'y a qu'Alvaro Gonzalez qui a réussi à faire passer un frisson sur les buts adverses (48e). Et c'était aussi sur un tir de loin.

Toulouse a laissé passer sa chance

Toulouse, pour sa part, a été plus menaçant. Mais, l'équipe de Zanko l'a été presque trop tôt dans la rencontre, et sans se montrer efficace. Dès la 20e seconde, Leya Aaron Iseka a trouvé le poteau sur une reprise de près, alors que la défense marseillaise était complètement à la bourre. Puis, six minutes plus tard, il a fallu toute la vigilance de Steve Mandanda pour empêcher Quentin Boisgard d'ouvrir la marque sur une reprise à ras de terre. Deux opportunités en or non converties, et auxquelles s'est ajoutée une troisième à 0-1 et sur laquelle Mandanda a encore fait le boulot (devant Iseka).

Le TFC a manqué le coche devant, et face à cet OM si solide et réaliste cela ne pouvait que se payer cher. Même en étant dans un mauvais jour, l'équipe d'André Vllas-Boas parvient actuellement à assurer le point de points et étirer son excellente série. Les Provençaux en sont à 13 matchs consécutifs sans le moindre revers. Et cette belle passe leur permet de consolider la place de dauphin. Le retour en Ligue des Champions commence petit à petit se préciser.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.