Marseille y a encore cru face au PSG

Marseille y a encore cru face au PSG©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

, publié le dimanche 07 février 2016 à 23h10

A nouveau mis en danger par une belle équipe de l'OM, le PSG s'est pourtant imposé lors du deuxième Clasico de la saison dimanche au Vélodrome. Grâce à Zlatan Ibrahimovic et Angel Di Maria, les Parisiens poursuivent leur balade en L1.

Le debrief
Si près, si loin… Après avoir mené onze minutes lors du match aller au Parc, l'OM a une nouvelle fois causé bien des soucis à Paris. Pourtant, cela avait commencé comme une soirée cauchemar pour les supporters marseillais qui ont assisté à l'ouverture de Zlatan Ibrahimovic au bout d'une minute et 57 secondes de jeu (la plus précoce depuis Luis Fernandez en 1985). Le tout sur la première occasion concédée… Le quart d'heure qui a suivi ne présageait rien de bon pour une équipe marseillaise qui laissait alors beaucoup trop les Parisiens jouer. Ainsi, Angel Di Maria pouvait se balader tranquillement entre les lignes d'un OM très laxiste au niveau du pressing et du marquage, notamment dans le dos de sa défense. Sûre de sa force, la bande à Laurent Blanc a pourtant laissé petit à petit ses adversaires revenir dans le match.

Atones en début de rencontre, les coéquipiers de Steve Mandanda sont devenus beaucoup plus présents à la récupération du ballon et surtout dans la projection vers l'avant. Et, après deux occasions, les Olympiens ont logiquement égalisé, grâce à un solo de Rémy Cabella qui s'est joué de toute la défense adverse (1-1, 25eme). La machine parisienne s'est alors grippée d'un coup avec des ballons perdus en pagaille, notamment par un Thiago Motta très peu habitué à ce genre de reproches. Et, comme par hasard, le duo Mauricio Isla-Lassana Diarra, remonté d'un cran sur le terrain, a commencé son festival. Paris n'avait alors plus la balle et Marseille ne laissait plus d'espaces. En fin de première période, Thiago Silva a même sauvé à deux reprises son équipe devant des Olympiens toujours aussi pressants et portés par un public du Vélodrome enfin bruyant et uni avec ses joueurs. Après un premier acte très rythmé (seulement cinq fautes sifflées), l'OM est reparti avec les mêmes intentions et un pressing toujours aussi efficace. Et pour la première fois depuis bien longtemps, les Parisiens n'étaient alors plus capables de ressortir proprement les ballons, à l'image de Lucas et de Di Maria, très brouillons. L'absence de Marco Verratti se faisait alors cruellement ressentir pour un PSG techniquement très en-dessous de ses standards et qui est tombé sur un Diarra exceptionnel alors qu'il était incertain jusqu'au matin du match. Mais, car il y a toujours un mais, avec ce PSG version 2015-2016, il a un peu retrouvé ses jambes en fin de partie face à des Marseillais qui ont beaucoup donné pour faire plus que jeu égal avec les champions de France en titre. Et cela s'est concrétisé par une belle réalisation signée Di Maria, bien servi par Ibrahimovic (1-2, 71eme). Porté par un Thiago Silva au plus que parfait, Paris n'a finalement plus été mis en danger par l'OM. Jusqu'à la 88eme minute de jeu et une glissade de… Thiago Silva, mal exploitée par Georges-Kévin Nkoudou qui a trop croisé sa frappe. Cette fois, la formation de Michel n'aura pas à rougir de cette nouvelle défaite au Vélodrome. Pas loin de réaliser un gros coup, les Marseillais pourront se servir de cette belle prestation globale à l'avenir. En attendant, les voilà toujours à cinq points du podium. Toujours leader avec 24 points d'avance sur Monaco, Paris engrange de son côté une 16eme victoire consécutive toutes compétitions confondues et un 34eme match sans défaite d'affilée en L1. Mais il ne faudra pas reproduire ce genre de prestations techniques face à Chelsea dans une dizaine de jours…

Le film du match
2eme minute (0-1) Le PSG ne met que quelques secondes pour ouvrir la marque ! Matuidi lance le long de la ligne de touche côté gauche Maxwell qui s'échappe facielement du marquage de B.Dja Djédjé. Le centre du Brésilien est parfaitement repris au second poteau du droit par Ibrahimovic qui s'est faufilé entre Rolando et Manquillo.

11eme minute Nouveau ballon dans le dos du côté droit de la défense marseillaise. Cette fois, c'est Di Maria qui est lancé dans la profondeur par Matuidi. L'Argentin entre dans la surface côté gauche mais croise trop sa frappe alors qu'il avait le temps de faire mieux. L'OM s'en sort très bien.

20eme minute Dans la continuité d'un corner, B.Dja Djadjédjé tente sa chance des 25 mètres. C'est puissant mais trop au centre, Trapp repoussant assez facilement sa frappe au-dessus de sa barre transversale.

22eme minute Très bon décalage de L.Diarra à droite vers Dja Djédjé qui décide de centrer en demi-volée. Cela surprend Thiago Motta au point de penalty. L'Italien repousse comme il peut de la poitrine. Barrada est au second ballon mais il ne cadre pas sa reprise alors qu'il était dans une position idéale. Marseille retrouve des couleurs.

25eme minute (1-1) L'OM égalise ! Après une transversale de L.Diarra à gauche, Nkoudou sert Cabella dans l'entrejeu. Ce dernier parvient à dribbler Thiago Motta, fixe Thiago Silva et frappe fort du droit. La balle passe entre les jambes de David Luiz qui en dévie légèrement sa trajectoire. Trapp voit la balle rebondir juste devant sa main droite et entrer dans son but. Quel but !

32eme minute Nouveau magnifique ballon de Di Maria dans le dos d'une défense marseillaise mal alignée. Lucas récupère la balle sur le côté gauche de la surface olympienne mais, à l'image de Di Maria un peu plus tôt, le Brésilien manque un peu sa tentative du gauche qui trop croisée. Rolando laisse filer le ballon en six mètres.

41eme minute Corner très bien frappé par Barrada. Batshuayi est laissé seul dans la surface par Rabiot mais il manque un peu sa reprise de volée. Le ballon file toutefois vers la lucarne droite de Trapp mais Maxwell dégage de la tête sur sa ligne. Cabella récupère ensuite la balle mais sa tentative est captée

52eme minute L'OM commence fort. Nkoudou chipe la balle dans les pieds de Rabiot et accélère plein axe. L'ailier marseillais tente ainsi sa chance des 25 mètres alors qu'il pouvait décaler à droite Cabella. Trapp se couche bien sur sa droite pour capter la balle au sol.

55eme minute Percée d'Ibrahimovic au milieu. Lucas est ensuite servi et décide de décaler à droite Aurier. Nkoudou est battu sur la passe du Brésilien. Mais le latéral droit ivoirien préfère tenter de servir au second poteau Ibrahimovic au lieu de frapper. Nkoulou sauve les siens devant le Suédois.

61eme minute Lucas parvient à trouver sur le côté gauche de la surface marseillaise Matuidi. Le milieu parisien tente de trouver au second poteau Ibrahimovic. Rolando se manque sur son intervention mais le Suède ne parvient pas à cadrer sa reprise qui file en six mètres.

71eme minute (1-2) Alors que L.Diarra réclamait une touche (à tort), le PSG attaque côté droit. Di Maria sert Ibrahimovic dans la surface, à droite. Mandanda sort à sa rencontre et bouche l'angle du Suédois. Ce dernier temporise devant Rolando et voit en retrait Di Maria laissé absolument seul. L'Argentin est bien servi avant de se jouer de Dja Djédjé et d'ajuster Mandanda sur sa gauche.

89eme minute Aaprès une glissade de Thiago Silva, Cabella s'échappe dans l'axe et décale bien Nkoudou à gauche de la surface. Alors qu'Aurier revient en trombe sur lui, l'ancien Nantais croise trop sa frappe du gauche. Paris peut souffler.

Monsieur l'arbitre au rapport
Cela avait bien commencé pour M.Buquet qui a fait le bon choix en ne sifflant pas penalty sur une intervention de Thiago Motta de la poitrine et non du bras (22eme). Après l'imbroglio David Luiz (76eme), qui a refusé d'être remplacé par Marquinhos, M.Buquet a fait le bon choix en ne pénalisant pas Maxwell d'une main dans sa surface. L'homme en jaune n'a délivré qu'un carton jaune (Thiago Motta à la 88eme minute de jeu). Suffisamment rare pour être signalé lors d'un Clasico.

Ça s'est passé en coulisses…
- Très incertain, L.Diarra était finalement titulaire au coup d'envoi aux côtés d'Isla, préféré à Romao. Dans l'entrejeu, petite surprise avec la titularisation de Barrada aux dépens de B.Sarr.

- Une seule absence dans l'équipe-type du PSG en raison de la blessure au pubis de Verratti. C'est Rabiot qui l'a remplacé au Vélodrome. Cavani a de nouveau débuté sur le banc tandis que Nkunku a été préféré à Pastore sur la feuille de match.

- Après avoir repoussé les premières offres en provenance de Chine, Ezequiel Lavezzi (30 ans), l'attaquant du Paris Saint-Germain, vient d'ouvrir la porte à Shanghai Shenhua. Un bail pluriannuel attend Ezequiel Lavezzi qui doit percevoir un salaire annuel de quinze millions d'euros (bonus compris). Shanghai Shenhua doit désormais trouver un terrain d'entente avec PSG qui pourrait le lâcher moyennant le versement d'un chèque avoisinant les six millions d'euros.

- C'est William Gallas, l'ancien défenseur central de l'équipe de France et de l'OM, qui a donné le coup d'envoi fictif de la rencontre.

La feuille de match
L1 (25eme journée) / MARSEILLE - PSG : 1-2
Stade Vélodrome (63 235 spectateurs) Temps frais – Très belle pelouse Arbitre : M.Buquet (6) Buts : Cabella (25eme) pour Marseille - Ibrahimovic (2eme) et Di Maria (pour le PSG Avertissement : Thiago Motta (88eme) pour le PSG Expulsion : Aucune Marseille S.Mandanda (cap) (4) - B.Dja Djédjé (3) puis B.Sarr (86eme), Nkoulou (5), Rolando (4), Manquillo (6) - Isla (7), L.Diarra (8) - Barrada (5) puis Alessandrini (72eme), Cabella (6), Nkoudou (6) - Batshuayi (3) puis Fletcher (80eme) N'ont pas participé : Y.Pelé (g), Rekik, De Ceglie, Romao Entraîneur : Michel

PSG Trapp (5) – Aurier (6), David Luiz (6), Thiago Silva (cap) (8), Maxwell (6) – Rabiot (4) puis Stambouli (90eme), Thiago Motta (5), Matuidi (6) puis Marquinhos (82eme) - Di Maria (5), Lucas (3) puis Cavani (69eme), Ibrahimovic (7) N'ont pas participé : Sirigu (g), Kurzawa, Nkunku, Augustin Entraîneur : L.Blanc

 
24 commentaires - Marseille y a encore cru face au PSG
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]