Marseille ne s'arrête plus

Marseille ne s'arrête plus©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le samedi 16 février 2019 à 18h55

Marseille va définitivement mieux. Pour la première fois de la saison, l'OM a décroché samedi un troisième succès de rang en dominant Amiens (2-0). Une série qui replace les Olympiens, provisoirement de retour dans le Top 5.

Le debrief
Marseille va définitivement mieux. Pour la première fois de la saison, l'OM a décroché samedi un troisième succès de rang en dominant Amiens (2-0). Une série qui replace les Olympiens, provisoirement de retour dans le Top 5. C'est par le jeu que leur regain de forme se confirme, avec notamment l'apport à la pointe de l'attaque de Mario Balotelli, dont les premiers pas sur la Canebière doivent nourrir les regrets du club quant à son arrivée différée de six mois. Auteur de son troisième but en quatre apparitions avec l'OM, l'attaquant italien est déjà parfaitement intégré à sa nouvelle équipe, qui passera son premier vrai test dans sa nouvelle configuration à Rennes le week-end prochain. Parce qu'avant sa victoire face à l'ASC, 16eme de L1, elle avait dominé le 13eme (Bordeaux) et le 17eme (Dijon).

Ce n'est pas pour ça qu'il faut minimiser la résurrection marseillaise, avec une première période de haut niveau. Les Amiénois, rassurés par leur précieux succès contre Caen la semaine passée (1-0), étaient pourtant venus avec des ambitions, en calquant leur dispositif sur le 4-4-2 de l'OM. Ils ont même obtenu des opportunités de faire mal à Marseille, mais les ont mal utilisées. S'ils étaient parfois déséquilibrés à la perte du ballon, les hommes de Rudi Garcia étaient en revanche tranchants offensivement, avec beaucoup de mouvement et des transmissions rapides. Après deux premières situations en début de match, ils ont fait le break en l'espace de six minutes et ont continué à pousser dans l'espoir de vite se mettre à l'abri. Une attitude qui a définitivement emporté l'Orange Vélodrome, de retour dans sa configuration normale après le huis-clos purgé face à Bordeaux il y a une dizaine de jours.

Au retour des vestiaires, les Marseillais ont desserré l'étreinte et ont laissé les Amiénois sortir la tête de l'eau, ce qu'ils auraient pu payer avec davantage d'efficacité des Picards, toujours scotchés à trois buts toutes compétitions confondues en 2019, où ils n'ont pris que quatre points en championnat. Mais la période de flottement n'a duré qu'un petit quart d'heure, le temps de remettre le pied sur le ballon et de maîtriser la fin de match, sans forcer outre mesure pour enfoncer les visiteurs. Balotelli a bien cru s'offrir son premier doublé avec l'OM, mais le VAR en a logiquement décidé autrement. Marseille s'en contentera, tant ses prestations et ses résultats depuis deux semaines ont clairement apaisé un environnement qui lui était encore hostile il n'y a pas si longtemps. Merci qui ? Merci Balotelli.
Le film du match
4eme minute
Contre mené par l'OM après un corner pour Amiens. Thauvin talonne pour M.Sanson, qui s'échappe à gauche avant de temporiser en attendant du soutien. Il centre finalement pour Germain, devancé par Gouano, qui prolonge involontairement de la tête jusqu'à Ocampos, dont la demi-volée du droit passe juste à côté du but de Gurtner.

9eme minute
Ocampos décale sur la gauche Amavi, qui prend de la vitesse sur son contrôle. Il déclenche ensuite un tir croisé puissant du gauche qui lèche le poteau de Gurtner, resté sans réaction.

19eme minute (1-0)
Bo.Kamara gratte le ballon au milieu dans les pieds de Krafth. Le défenseur de l'OM joue vers l'avant pour Balotelli, dont la talonnade met M.Lopez dans le sens du jeu. Le milieu marseillais décale sur la gauche Thauvin, qui a tout son temps pour ajuster Gurtner d'une frappe croisée qui se loge dans le petit filet.

25eme minute (2-0)
A la tombée d'un long coup-franc frappé par S.Mandanda depuis son camp, Ocampos dévie de la tête devant Gouano et prolonge pour Balotelli dans la surface amiénoise. L'Italien enchaîne vite son contrôle et son tir croisé du droit, pour ne laisser aucune chance à Gurtner.

33eme minute
Après une fixation sur le côté droit, M.Sanson oriente sur la gauche vers Amavi, qui adresse un centre fuyant dans la surface amiénoise. Germain coupe la trajectoire au premier poteau et dévie du droit. C'est légèrement trop croisé et le ballon file juste à côté du but picard.

50eme minute
Bon coup-franc à négocier pour Amiens dans le camp de l'OM suite à une faute d'Amavi sur S.Mendoza. Monconduit envoie son centre dans la surface marseillaise et le ballon revient sur M.Konaté, qui allume du droit. Amavi est bien placé pour dévier et sauver S.Mandanda, qui semblait battu.

55eme minute
Sur un ballon récupéré haut par les Marseillais, M.Sanson ouvre sur la gauche vers Ocampos. L'Argentin contrôle bien et enchaîne sur un centre-tir enroulé du droit. Germain est trop court pour couper le ballon, qui file juste à côté du but de Gurtner.

60eme minute
Suite un coup-franc repoussé difficilement par la défense de l'OM, Monconduit envoie un ballon vicieux plein axe. Gnahoré résiste à Sakai à la tombée pour reprendre. Amavi contre, mais ça profite à M.Konaté, qui a l'occasion de conclure à bout portant. Mais il bute sur la bonne sortie de S.Mandanda à son encontre.

67eme minute
Coup-franc bien situé pour l'OM, pour une faute de Krafth sur Ocampos. M.Lopez le tire au premier poteau, où la déviation d'Ocampos est involontairement prolongée par Monconduit. Au second poteau, Balotelli est seul aux six mètres pour terminer le travail de la tête. Mais son but est logiquement refusé après intervention du VAR pour une position de hors-jeu au moment de la touche de son partenaire argentin.

74eme minute
Pieters repousse plein axe de la tête un centre de Thauvin. Amavi hérite du ballon à près de 30 mètres et déclenche une frappe surpuissante du gauche. Elle atterrit sur la barre de Gurtner, qui était battu sur cette action.
Tops et flops

TOP 3

BALOTELLI fait exactement ce qui était espéré de lui. Vrai point d'appui pour l'OM, il a brillé par la qualité de son jeu dos au but et la précision de ses déviations, avec notamment des talonnades inspirées. L'attaquant italien y a ajouté l'efficacité, avec un troisième but en quatre apparitions avec Marseille. Privé d'un doublé pour une position de hors-jeu, mais honoré d'une ovation méritée à sa sortie.

Encore une prestation impeccable pour M.LOPEZ, qui a confirmé sa forme étincelante du moment. Plaque tournante du jeu marseillais, il a encore étalé sa justesse dans les transmissions et son activité à la récupération, avec de nombreux duels gagnés. Auteur de sa troisième passe décisive de la saison en L1, le milieu de l'OM s'impose comme un indéboulonnable de l'équipe-type.

Régulièrement critiqué pour ses prestations sur le côté gauche de la défense phocéenne, AMAVI a cette fois marqué des points. Il a montré énormément d'envie et de détermination dans son couloir, qu'il a bien fermé défensivement. Une fois n'est pas coutume, ses centres étaient précis et il a failli marquer l'un des buts de l'année d'une frappe lointaine venue s'écraser sur la barre.


FLOP 3

La paire M.KONATE - GUIRASSY n'a pas manqué de munitions, mais elle n'en a pas fait bon usage. Le premier, encore à la recherche de sa meilleure forme physique, a vendangé la meilleure occasion amiénoise de la partie et a rarement fait les bons choix dans le jeu. Le second a davantage pesé, mais son intégration au collectif picard reste à parfaire. Si l'ASC reste bloquée à trois buts marqués en 2019, ils en sont en partie responsables.

A force de vouloir s'engager dans un duel physique avec Balotelli, GOUANO s'est perdu. Il a commis des erreurs de concentration qui ont coûté cher, comme sur le deuxième but de l'OM ou sur celui finalement refusé à l'attaquant italien. C'est souvent la même rengaine avec le capitaine d'Amiens, qui fait de chaque gros match une affaire personnelle, sans que ça lui réussisse.

Habituellement très actif sur son côté droit, KRAFTH
s'est fait discret cette fois. Il a souffert dans son duel direct avec Ocampos, qui lui a posé un problème insoluble par son activité et sa ténacité dans les duels. Du déchet technique aussi sur ses rares projections dans le camp adverse. Un jour sans pour le latéral suédois.
Monsieur l'arbitre au rapport
Un match impeccable de la part de Johan Hamel, qui a bénéficié de l'aide du VAR pour refuser logiquement un but à Mario Balotelli. C'était sa seule vraie erreur d'une rencontre où il a brillé par sa faculté à être toujours au plus près des actions et à les interpréter à bon escient. Du travail bien fait.
La feuille de match
L1 (25eme journée) / MARSEILLE - AMIENS : 2-0
Orange Vélodrome (50 071 spectateurs)
Temps agréable - Pelouse excellente
Arbitre : M.Hamel (7)

Buts : Thauvin (19eme) et Balotelli (25eme) pour Marseille

Avertissement : Amavi (50eme) pour Marseille

Expulsion : Aucune


Marseille
S.Mandanda (cap) (6) - Sakai (5), Bo.Kamara (6), Caleta-Car (6), Amavi (6) - Thauvin (6) puis B.Sarr (84eme), M.Lopez (7) puis Payet (89eme), M.Sanson (6), Ocampos (6) - Germain (5), Balotelli (7) puis L.Gustavo (71eme)

N'ont pas participé : Y.Pelé (g), Rolando, Radonjic, Njie
Entraîneur : R.Garcia


Amiens
Gurtner (5) - Krafth (4), Gouano (cap) (4), Lefort (5) puis Ghoddos (61eme), Dibassy (5) - S.Mendoza (5) puis Otero (80eme), Monconduit (4), Gnahoré (5), E.Pieters (6) - Guirassy (4), M.Konaté (3) puis Timité (75eme)

N'ont pas participé : Dreyer (g), El-Hajjam, Blin, Bodmer
Entraîneur : C.Pélissier

Vos réactions doivent respecter nos CGU.