Lyon s'écroule contre Dijon

Lyon s'écroule contre Dijon©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le samedi 06 avril 2019 à 18h55

Sur le papier, la venue de Dijon au Groupama Stadium samedi était idéale pour panser les plaies lyonnaises. La réception du dernier de L1, qui n'avait plus gagné à l'extérieur depuis août et n'avait pas marqué le moindre but sur ses 7 derniers déplacements, devait bien conclure la semaine difficile de l'OL, entre l'élimination en demi-finale de la Coupe de France et la communication douteuse autour de la prolongation de Bruno Genesio.

Le debrief
Mais les Gones ont touché le fond contre le DFCO (1-3), désormais barragiste avec cet exploit. Les hommes du président Jean-Michel Aulas manquent l'opportunité de mettre la pression sur Lille, qui prendrait sept points d'avance avec un succès à Reims dimanche (15h00), et laissent à Saint-Etienne l'occasion de revenir à quatre unités en cas de victoire à Amiens plus tard dans la soirée (20h00). Mais c'est surtout une fin de saison particulièrement houleuse qui se trame désormais à Lyon.



Le contexte était déjà défavorable avant le coup d'envoi, avec une banderole vindicative déployée par les Bad Gones et ressortie dans le temps additionnel : « Encore un rendez-vous raté ! Allez-vous faire niquer ! » Les joueurs avaient néanmoins fait ce qu'il fallait pour se remettre dans la poche le public, très clairsemé dans les travées du stade, en ouvrant le score dès la 1ere minute de la rencontre. Mais six minutes plus tard, Dijon était déjà passé devant. Le DFCO a profité des largesses défensives encore flagrantes de l'OL, déséquilibré à chaque perte de balle et transpercé avec une grande facilité par la 19eme attaque du championnat, pour renverser un match qui semblait leur avoir déjà échappé. Comme trop souvent cette saison, les lignes lyonnaises se sont vite étirées et le bloc s'est révélé ultra friable sur chaque offensive des joueurs d'Antoine Kombouaré, qui avait savamment préparé son coup en alignant un 4-3-3 pas si défensif.

Wesley Saïd (Dijon)

Avec leur talent supérieur, les Gones ont bien réussi à se créer des occasions et Runar Alex Runarsson a réalisé des arrêts décisifs à 1-1. Mais ils ont aussi fait preuve d'une grande maladresse dans le dernier geste (seulement 4 tirs cadrés sur 25 tentatives) et ont peiné à trouver collectivement des brèches dans le bloc bien en place de Dijon, à cause d'un énorme déchet dans les 25 derniers mètres. Rongés par le poison du doute et chambrés par leurs propres supporters au cours d'une fin de match burlesque, couronnée par la blessure de Jason Denayer qui les a laissés à dix une fois les trois changements réalisés, les Lyonnais ont manqué de réussite, avec deux buts contre leur camp. Mais ils n'avaient pas le droit de se mettre en situation de se faire punir par des coups du sort contre la lanterne rouge de L1, qui n'avançait plus depuis des mois. L'OL souhaitait que ce match serve à relance une dynamique positive et à recréer l'union sacrée pour entamer du mieux possible un sprint final dans lequel le club a toujours excellé ces dernières années. C'est tout l'inverse qui s'est passé.

Le film du match

1ere minute (1-0)
Tout part d'une relance d'A.Lopes pour Aouar, dont la déviation dans le rond central pour N.Fekir lance le mouvement. C'est récupéré par les Dijonnais dans leur surface, mais la mauvaise relance d'Haddadi est contrée par N.Fekir et Cornet en profite. Il efface le latéral dijonnais et centre pour Terrier, qui coupe aux six mètres pour ouvrir le score après une quarantaine de secondes.

3eme minute (1-1)
Long ballon de Balmont pour J.Tavares, à l'extrême limite du hors-jeu au départ. L'attaquant cap-verdien remise de la tête pour Saïd, qui hésite à reprendre de volée pour finalement retrouver son partenaire en une touche. Dos au but, J.Tavares résiste à Dubois et sert Saïd, qui se joue de Denayer d'une feinte de frappe pour battre A.Lopes de près.

7eme minute (1-2)
Contre de Dijon avec au départ un bon travail de Jeannot dos au but. R.Amalfitano s'avance balle au pied et décale Saïd, qui s'appuie sur Jeannot avant de frapper du gauche des 25 mètres. Ce n'était probablement pas cadré, mais c'est touché par Marcelo et ça prend A.Lopes à contre-pied.

21eme minute
Corner sur la droite pour Lyon. N.Fekir l'enroule du gauche et Marcelo arrive lancé pour reprendre de la tête aux six mètres. C'est plein axe et Runarsson réalise un énorme arrêt réflexe de la main droite sur sa ligne.

32eme minute
R.Amalfitano à terre, l'OL profite de sa supériorité numérique pour créer un décalage. Tousart cherche une passe en profondeur qu'Haddadi coupe d'un tacle. Mais le ballon qui traîne profite à Cornet, qui allume Runarsson à bout portant. Le gardien islandais prend le ballon en plein visage pour repousser en corner.

35eme minute
Sur un coup-franc très lointain, Balmont change d'aile pour J.Tavares, qui prolonge de la tête pour Chafik. Le latéral dijonnais déborde sur la droite et centre en retrait pour J.Tavares, dont le tir du gauche au point de penalty s'envole juste au-dessus du but d'A.Lopes.

48eme minute
J.Tavares fait la différence physiquement sur le côté gauche et retrouve Marié dans l'axe. Le milieu du DFCO s'emmène bien le ballon et déclenche une frappe du droit vicieuse pour A.Lopes, pas loin d'être pris à contre-pied avant de réaliser la manchette qu'il faut pour dévier en corner.

52eme minute
Cornet met le feu dans la défense dijonnaise. Lancé sur la droite, il efface Lautoa d'un petit pont, résiste à Haddadi et Balmont et arme du gauche à l'entrée de la surface en bout de course. Ce n'est pas suffisamment enroulé pour attraper le cadre de Runarsson.

62eme minute
Servi sur la droite, Cornet lance Dubois, venu dédoubler dans son dos. Le latéral de l'OL pique son centre au second poteau vers M.Dembélé, qui reprend de la tête à bout portant. Runarsson réussit un énorme arrêt réflexe de la jambe gauche et s'en suit un cafouillage qui se termine par une frappe non cadrée de Tousart.

65eme minute (1-3)
A la conclusion d'un superbe mouvement collectif du DFCO, R.Amalfitano ouvre sur la droite pour Chafik, qui repique dans l'axe pour fixer la défense lyonnaise et décaler Saïd sur la droite. L'attaquant dijonnais cherche à centrer, mais Rafael dévie malencontreusement le ballon et trompe A.Lopes, pris à contre-pied.
Tops et flops

TOP 3

En un match, SAÏD a doublé son total de buts de la saison en L1, même si l'un de ses deux de la soirée pourrait lui être retiré par la LFP pour l'accorder à Marcelo contre son camp. Poison permanent pour la défense lyonnaise par son pouvoir d'accélération, il s'est délecté des boulevards dans le bloc de l'OL. Décisif aussi sur le troisième but dijonnais.

Relancé par Kombouaré contre Nice la semaine passée, RUNARSSON a justifié la confiance de son coach avec une grosse performance. En dehors d'une sortie aérienne mal assurée, il a tout réussi et montré de la sûreté dans ses prises de balle. Il a surtout réalisé deux énormes parades réflexes à 1-2 pour maintenir le DFCO devant. Impeccable prestation du gardien islandais.

Formé à l'OL, BALMONT a rendu une copie XXL dans l'entrejeu. Positionné en sentinelle, le vétéran de Dijon a affiché un abattage énorme à la récupération et fait preuve d'une grande justesse technique dans la première relance. Son activité n'a pas baissé de la première à la dernière minute. Peut-être le match qui le convaincra de rempiler pour une saison de plus.


FLOP 3

Si M.DEMBELE
surnageait ces derniers temps, y compris dans les matchs les plus compliqués pour le collectif lyonnais, il a cette fois trop peu pesé sur la défense de Dijon. Seulement 21 ballons touchés et un impact minimal, pour celui qui n'est pas apparu aussi saignant physiquement qu'à l'accoutumée. Il a même vendangé une énorme occasion de 2-2 juste avant de sortir.

La troisième titularisation consécutive de RAFAEL en L1 a viré au naufrage pour le latéral brésilien, aligné à gauche. En souffrance face aux déboulés de Saïd et de Chafik dans son couloir, il s'est retrouvé à la peine défensivement et n'a absolument rien apporté offensivement. Malheureux sur son but contre son camp, et tout proche de concéder un penalty dans la foulée.

N.FEKIR continue de traîner sa peine. Toujours à la recherche de son coup de rein perdu, le capitaine de l'OL a fait un minimum de différences balle au pied et a perdu plus d'un ballon sur trois au cours de cette rencontre. Plus en réussite sur ses coups de pied arrêtés, même si ça ne suffit pas à tout lui pardonner. A force, son crédit pourrait bien s'épuiser.
Monsieur l'arbitre au rapport
Aidé par le VAR sur diverses situations, dont une main litigieuse de Marié sur un corner où il a certainement bien jugé la non-intentionnalité du geste, Johan Hamel a rendu une copie propre. Toujours dans le dialogue avec les joueurs pour expliquer ses décisives.
La feuille de match
L1 (31eme journée) / LYON - DIJON : 1-3
Groupama Stadium (25 000 spectateurs environ)
Temps agréable - Pelouse excellente
Arbitre : M.Hamel (5)

Buts : Terrier (1ere) pour Lyon - Saïd (3eme et 7eme) et Rafael (65eme csc) pour Dijon

Avertissement : Depay (87eme) pour Lyon - Lautoa (79eme) et Marié (90eme) pour Dijon

Expulsion : Aucune


Lyon
A.Lopes (5) - Dubois (4), Marcelo (4), Denayer (4), Rafael (3) - Tousart (4) puis Ndombele (63eme), Aouar (4) - Cornet (6), N.Fekir (cap) (4), Terrier (5) puis B.Traoré (75eme) - M.Dembélé (3) puis Depay (63eme)

N'ont pas participé : Racioppi (g), Marçal, Morel, P.C.Diop
Entraîneur : B.Genesio


Dijon
Runarsson (7) - Chafik (6) puis Alphonse (86eme), Yambéré (6), Lautoa (cap) (6), Haddadi (5) - Marié (6), Balmont (8), R.Amalfitano (6) - Saïd (8) puis Kwon (94eme), Jeannot (6) puis Kaba (84eme), J.Tavares (6)

N'ont pas participé : Allain (g), S.Coulibaly, Loiodice, J.Keita
Entraîneur : A.Kombouaré

Vos réactions doivent respecter nos CGU.