Ligue 1 : Victoire importante de Bordeaux face à un petit Nantes

Ligue 1 : Victoire importante de Bordeaux face à un petit Nantes©Media365
A lire aussi

Vincent DEGREMONT, publié le dimanche 26 janvier 2020 à 19h36

Face à une faible équipe de Nantes, les Girondins de Bordeaux ont réussi à faire la différence en fin de rencontre, pour l'emporter (0-1).






Le derby de l'Atlantique réunissant le club qui a fait venir Emiliano Sala en France et celui qui l'a popularisé comme l'un des meilleurs attaquants de l'Hexagone célébrait la mémoire du disparu, un an après son tragique accident d'avion au large de Guernesey. Un portrait de l'attaquant Italo-Argentin était déployé au centre du terrain avant un match que les locaux disputaient avec une tenue aux couleurs de l'Albiceleste, tandis que les visiteurs arboraient les initiales du disparu sur le cœur, à côté du scapulaire. Habillée de noir, la Beaujoire déployait un magnifique tifo en l'honneur de celui qui restera à jamais son numéro 9, puis chantait pour lui jusqu'à la fin du temps additionnel.

Le FC Nantes ne profitait pourtant pas de la ferveur de ses supporters. Animée en tribunes, la rencontre l'était beaucoup moins sur le terrain. Quatrièmes avant cette journée, sixièmes au coup d'envoi, les locaux s'avançaient en favoris logiques. Pourtant, jamais les protégés de Christian Gourcuff n'auront paru en mesure de se créer la moindre occasion. Seul joueur offensif à se démener parmi ses partenaires, Louza en était réduit à prendre sa chance de loin à la 23eme. La lourde frappe du milieu offensif rasait la transversale de Costil, qui avait accompagné. Et puis ? Et puis ce fut tout. Les Canaris n'auront pas cadré un seul tir lors d'un match achevé avec seulement 40 % de possession. Si les visiteurs n'étaient pas beaucoup plus en réussite, la deuxième biscotte récoltée par Girotto, coupable d'une cuillère maladroite sur De Préville à la 54eme après avoir écarté Briand d'un tampon en première période leur ouvrait la voie. Fantomatique pour sa première titularisation, Emond devait céder sa place pour permettre à Basila d'aller serrer le verrou en charnière au côté de Krhin. Le Slovène écopait de son mieux, mais ses coéquipiers étaient incapables de tenir le ballon et les vagues aquitaines revenaient sans cesse. Sans dommage jusqu'à la 85eme. Une défaite qui les éloigne de la Ligue Europa. En reproduisant un contenu aussi médiocre, les Nantais ne pourront plus en faire un objectif.

Piteusement éliminés de Coupe de France face aux coiffeurs d'une équipe de National et englués dans une série de quatre échecs d'affilée en championnat, les Bordelais avaient bien besoin de se refaire la cerise. Sans génie, mais appliqués, ils ont su profiter de l'apathie de leurs hôtes pour rompre leur jeune. Une victoire qui a tardé à se concrétiser, mais ne souffre d'aucune contestation (60 % de possession, 203 passes réalisées de plus). Si Koscielny et Pablo ont régné en défense, et que les milieux de Paulo Sousa ont gagné la plupart des duels, le quatuor offensif a d'abord eu du mal à faire parler la poudre : Hwang manquant de physique, Oudin de précision dans ses frappes, De Préville enchaînant les centres là où Briand n'était pas. Mais tout vient à point à qui sait attendre, et le salut est venu de Mexer, qui avait remplacé à la pause Kwateng. Pas attaqué, le défenseur mozambicain attaquait l'aile droite et enroulait un centre au point de penalty, où Briand trouvait la lumière, passant devant Basila pour inscrire une volée splendide. Ensuite, les visiteurs n'eurent plus qu'à faire tourner en attendant le coup de sifflet final. Ils remontent à la dixième place.







Vos réactions doivent respecter nos CGU.