Ligue 1 : Rennes, l'incroyable victoire !

Ligue 1 : Rennes, l'incroyable victoire !©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 31 janvier 2020 à 23h10

Il y avait 2-1 pour Nantes à la 95eme minute, mais c'est bien Rennes qui l'a emporté 3-2 vendredi (22eme journée de Ligue 1).

Dans le football, Christian Gourcuff a toujours fait passer l'émotion au premier plan. L'entraîneur du FC Nantes a été servi, ce vendredi, même s'il reconnaîtra après cette folle soirée qu'il n'avait jamais connu de tel scénario dans sa longue carrière. Son équipe, cohérente, tenait un précieux succès à quelques minutes de la fin, avant la panne de courant. Un trou d'air total qui a permis à des Rennais héroïques d'arracher un succès renversant dans ce derby.

Un finish époustouflant

Le pire, c'est qu'aucune des deux formations n'est parvenue à débloquer la situation en première période. Un premier acte pourtant très vivant, où des Canaris joueurs auront tenté d'imposer leur maîtrise collective face à des Rennais tranchants dans la verticalité. Les hommes de Stéphan se sont même procurés l'opportunité la plus franche, par Hunou, dont la tentative s'est écrasée sur le poteau (35eme). Mais au retour des vestiaires, c'est Nantes qui est passé devant suite à un but contre son camp du malheureux Da Silva (0-1, 47eme). La révolte rennaise ne s'est pas faite attendre, mais les Nantais ont résisté jusqu'à un penalty obtenu par Niang - et validé par la VAR - que Raphinha a transformé avec autorité (1-1, 71eme s.p.).

Les lignes se sont alors étirées, et l'odeur du K.O. s'est accentuée. Tout portait donc à croire que Nantes assommerait définitivement les Rennais lorsque Simon s'est joué de ses gardes du corps pour redonner l'avantage à son équipe (1-2, 80eme). Mais ces Rennais ont une âme. Et au bout de la nuit, coup sur coup, les hommes de Stéphan ont réalisé l'irréalisable. Bourigeaud a égalisé d'une frappe victorieuse (2-2, 90eme+5), avant que Raphinha n'endosse le costume du héros en reprenant un ballon relâché par Lafont pour faire exulter le Roazhon Park (3-2, 90eme+7). Le suspense a duré jusqu'au bout, avec la VAR utilisée sur ce but libérateur. Mais ce sont bien les Rennais qui ont eu le dernier mot. Rideau.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.