Ligue 1 : Nice fait tomber l'OL

Ligue 1 : Nice fait tomber l'OL©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le dimanche 02 février 2020 à 17h06

Revanche de la Coupe de France, c'est Nice qui a cette fois disposé de Lyon dimanche (2-1, 22eme journée de Ligue 1).

Agité en coulisses, le mois de janvier avait été celui de la rédemption sur le terrain pour l'OL. Mais l'équipe de Rudi Garcia s'est encore pris les pieds dans le tapis, cette fois-ci à Nice. Dans ce match animé et indécis, les Gones ont renoué avec leurs vieilles habitudes : des risques, une maîtrise certaine et des maladresses rédhibitoires. Nice, qui souffle le chaud et le froid depuis le début de saison, n'en demandait pas tant. Cette équipe a des limites. Quelques idées, aussi. Mais c'est son courage qui lui a permis de s'offrir cette victoire de gala.

Boudaoui-Dolberg, bourreaux de l'OL

Dès l'entame de match, les Lyonnais ont tenter de s'installer dans le camp niçois pour forcer rapidement le verrou des Aiglons. En face, la bande à Vieira a proposé un jeu plus direct. Et c'est sur une attaque rapide que le premier tournant de cette rencontre est survenu. Boudaoui, lancé côté droit, a été fauché par Marçal alors qu'il s'était ouvert le chemin du but. M. Bastien n'a pas hésité à exclure directement l'ancien défenseur de Guingamp (22eme). Sonnés, les Lyonnais ont ensuite pris un second coup lorsque Claude-Maurice a exploité une erreur de Caqueret pour servir Lees-Melou, dont la frappe relâchée par Tatarusanu a été reprise par Dolberg (1-0, 33eme).



Piqués au vif, les Lyonnais devaient apporter une réponse. Ils ont suffisamment de talent pour le faire même quand il y a des vents contraires. Houssem Aouar l'a rappelé en s'offrant un petit rush dont il a le secret avant de distiller un caviar pour Toko-Ekambi, le renfort de l'hiver, à nouveau décisif (1-1, 45eme). Cette révolte a redistribué les cartes puisque dans la foulée, Adam Ounas, averti une seconde fois, a lui aussi laissé ses coéquipiers à dix (45e+6).

Malgré ce sursaut d'orgueil, les Lyonnais n'ont pas pourtant pas profité de ces circonstances inespérées. Car c'est bien Nice qui a repris le dessus au retour des vestiaires, attaquant intelligemment en exploitant l'espace dans le dos de la défense lyonnaise. Et c'est du tandem Boudaoui-Dolberg - qui a décidément fait beaucoup de mal à l'OL ce dimanche - qu'est venue la lumière, après un centre du premier pour la reprise opportuniste du second (2-1, 63eme). Les lignes se sont encore étirées dans la dernière demi-heure. Et si l'OL a frôlé l'égalisation - notamment sur coup de pied arrêté -, ce sont bien les Niçois qui ont failli assommer définitivement les Gones sur un petit festival de Claude-Maurice dont la frappe pleine de culot s'est écrasée sur le poteau (84eme). Le score n'a plus évolué. Lyon rechute aux portes du top 5 et voit Nice revenir dans son rétroviseur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.