Ligue 1 : Nantes s'incline à Metz, première défaite pour Domenech

Ligue 1 : Nantes s'incline à Metz, première défaite pour Domenech©Media365
A lire aussi

Arnaud DEMMERLE, publié le dimanche 24 janvier 2021 à 16h54

Raymond Domenech n'avait encore ni gagné, ni perdu avec Nantes. C'est chose faite depuis dimanche à Metz (2-0, 21eme journée de Ligue 1).

Il n'est jamais simple de confirmer après un exploit. Après avoir été le deuxième club à faire tomber l'Olympique Lyonnais (0-1), le FC Metz était attendu au tournant à Saint-Symphorien où il restait sur deux matchs nuls sans saveur contre Bordeaux (0-0), puis Nice (1-1). Moins à l'aise à domicile, moins performant dans le jeu et les transitions, les Grenats ont assuré l'essentiel grâce à leur solidité défensive et leur maître à jouer : Farid Boulaya.

Boulaya, what else ?

Le milieu de terrain algérien est dans la forme dans sa vie. Longtemps intermittent, il est devenu le premier rôle de l'équipe de Frédéric Antonetti. Il est désormais impliqué sur huit buts dans ce championnat 2020/2021 (4 buts et 4 passes décisives). Il a d'abord offert un nouveau caviar à Aaron Leya Iseka pour le remake du but de la semaine dernière, le Belge concluant avec sang-froid et lucidité d'un joli lob (1-0, 35eme). Il a terminé le travail tout seul comme un grand au bout du temps additionnel d'une frappe limpide au premier poteau (2-0, 94eme). Un tel joueur ferait du bien actuellement à l'Olympique de Marseille, mais le joueur entend finir la saison avec le FC Metz comme il l'a déclaré cette semaine à Moselle TV.

Le club de Bernard Serin peut également compter sur sa solidité défensive. Le golgoth Kiki Kouyaté a de nouveau été monstrueux alors que ses acolytes de la défense à trois, Dylan Bronn et John Boye, ont également été à la hauteur. Titularisé pour deuxième fois de sa jeune carrière pour compenser l'absence d'Habib Maïga, touché par la Covid-19, le Sénégalais Pape Matar Saar a montré de belles choses et a saisi la perche tendue par son entraîneur. Frédéric Antonetti a remporté le duel des bancs face à son expérimenté homologue : Raymond Domenech.

Et de 12 pour Nantes !

L'ex-sélectionneur de l'équipe de France a connu sa première défaite en quatre rencontres après trois matchs nuls. Il n'a toujours pas connu la victoire et Nantes en est désormais à 12 matchs sans le moindre succès en Ligue 1 (7 nuls et 5 défaites). C'est la pire série de son histoire parmi l'élite. Et ce revers n'incite pas à l'optimisme. Les Canaris manquent de percussion et d'imagination offensivement. Alexandre Oukidja n'a quasiment pas eu le moindre arrêt à effectuer. Certains joueurs sont clairement en panne de confiance comme Marcus Coco ou Kalifa Coulibaly. Les motIfs de satisfaction sont rares : le volume de jeu de Sébastien Corchia, la grinta du capitaine Nicolas Pallois et l'entrée en jeu de Moses Simon. C'est trop peu pour une formation qui reste en bas de tableau avant la réception dimanche prochain de Monaco, autre équipe très en forme de cette Ligue 1.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.