Ligue 1 : Lyon enchaîne contre le TFC

Ligue 1 : Lyon enchaîne contre le TFC©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le dimanche 26 janvier 2020 à 17h02

Ce dimanche, l'Olympique Lyonnais s'est défait de Toulouse (3-0). Un match qui a vu l'impressionnant malaise de Terrier.

Lyon capitalise. Si la réception de Toulouse s'apparentait à une formalité pour l'équipe de Rudi Garcia, ce dimanche après-midi n'a pas été aussi tranquille que prévu. Car avant de se tenir à leur objectifs, les Lyonnais - comme tous les spectateurs de ce match - ont surtout été rongés par l'inquiétude lorsqu'ils ont vu Martin Terrier s'écrouler subitement sur la pelouse et sortir sur civière dans la foulée (21e). Les nouvelles concernant l'ancien Strasbourgeois sont rassurantes. Et le ballon rond a repris ses droits.

Cornet et Dembélé, les hommes forts de 2020

C'est d'ailleurs à ce moment-là que la recrue hivernal Karl Toko-Ekambi a été lancée dans le grand bain. Mais ce n'est pas l'ancien Angevin qui a joué les détonateurs avant la pause. Maxwel Cornet, décidément bien en jambes depuis le début de l'année civile, s'est joué de Steven Moreira d'un grand pont magistral avant d'enchaîner par une frappe du gauche qui a fait mouche (1-0, 29eme).

Avant et après cela, Lyon s'était attelé à tenir le ballon pour user les Toulousains, avec une réussite assez inégale. Le Téfécé a même pointé le bout de son nez en fin de première période sur une volée lointaine de Leya Iseka qui n'a pas inquiété Tatarusanu (37eme). Mais c'est au retour des vestiaires, surtout, que les visiteurs ont frôlé l'égalisation lorsque le même Leya Iseka a été accroché par Toko-Ekambi pour une "faute d'attaquant" jugée finalement licite par le corps arbitral (51eme). Un tournant, clairement, car Lyon a repris la barre, pour ne plus la lâcher.

Toko-Ekambi débloque son compteur à l'OL

Rafael n'a pas obtenu de penalty non plus sur une nouvelle action litigieuse dans l'autre camp (63eme), quelques minutes après une nouvelle alerte de l'intenable Cornet (57eme). Il y avait donc une forme de logique à ce que l'OL finisse par faire le break, sous l'impulsion de l'autre homme providentiel de 2020 : Moussa Dembélé. À la réception d'un centre en retrait impeccable de Marçal, l'avant-centre des Gones, dans son pur style, a scellé la victoire lyonnaise (2-0, 71eme).



Comme pour parachever ce succès, Karl Toko-Ekambi a lui aussi débloqué son compteur, dans la foulée. L'international Camerounais prêté par Villarreal a été à la conclusion d'un mouvement fluide avec Thiago Mendes pour inscrire le troisième but d'une frappe croisée (3-0, 77eme). L'OL en est resté là, malgré quelques ultimes étincelles en fin de match. Sans forcer, les hommes de Rudi Garcia se rapprochent tranquillement du haut de tableau. Ils pointent même à la cinquième place avant le derby de l'Atlantique entre Nantes et Bordeaux (17 heures). Le contrat est rempli.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.