Ligue 1 : Lille réagit contre Lorient et s'installe derrière le Paris-SG

Ligue 1 : Lille réagit contre Lorient et s'installe derrière le Paris-SG©Media365
A lire aussi

Clément Pédron, publié le dimanche 22 novembre 2020 à 22h57

Après sa défaite à Brest (3-2) et une semaine agitée en interne, le LOSC a brillamment réagi à domicile contre le FC Lorient (4-0). Les Dogues se hissent à la deuxième place, à deux points du PSG, et se préparent idéalement avant le match de Ligue Europa contre le Milan AC, ce jeudi.

C'est ce qui s'appelle remettre l'église au milieu du village : dauphin du PSG au coup d'envoi de cette 11e journée de Ligue 1, le LOSC, dernière formation de haut de tableau à jouer, a vu sa deuxième place lui échapper pour passer entre les mains de tous ses concurrents affamés, de Monaco à Lyon, en passant par Montpellier. Mais dans cette Ligue 1 si homogène, Lille a quelque chose en plus. Pour le moment. C'est une équipe fiable, équilibrée, sûre de sa force et claire dans son mode opératoire.

Yazici a encore crevé l'écran

Compétitive contre les gros, la bande à Christophe Galtier démontre aussi sa faculté à tenir son rang dans des rencontres à sa portée. Ce dimanche, contre le promu lorientais, on a rapidement compris que ce dernier match du weekend n'en serait pas un, tant l'écart entre ces deux formations était important. Le LOSC a vite donné le ton en multipliant les situations chaudes, avec une bonne utilisation des couloirs et beaucoup de vitesse. Après de premières alertes par Bamba (5e) et David (16e), c'est Yazici qui a trouvé l'ouverture d'une frappe clinique à la demi-heure de jeu (1-0, 29e).

L'attaquant turc est un des visages de cette saison. Son élégance et son pied gauche de velours font des étincelles, sur la scène européenne évidemment, mais aussi en Ligue 1. C'est lui, encore, qui a permis au LOSC de faire rapidement le break en début de seconde période à la conclusion d'un mouvement collectif de très haut vol avec Bamba et David (2-0, 52e). Le jeune Canadien, justement, est un drôle de cas. Sa disette est l'un des sujets du moment. Impliqué dans ces deux premiers buts, il aurait pu et dû marquer sur une superbe reprise qui s'est écrasée sur le poteau (43e).

Mais il était écrit que ce garçon attachant et généreux finisse par trouver le chemin des filets. Il l'a fait en fin de match, d'un enchaînement technique parfait sur un service du jeune Lihadji (4-0, 89e). Et il n'y avait qu'à voir la joie collective autour de lui pour comprendre sa place dans le groupe lillois. Il faut dire qu'avant cette gourmandise de fin de soirée, la note avait été réglée depuis un moment. Araujo avait scellé le succès lillois à l'heure de jeu sur un service du talentueux Yazici (3-0, 57e). Et Lorient dans tout cela ? Les Merlus n'ont fait passer qu'un frisson, avant la pause, mais Maignan a veillé au grain face à l'explosif Wissa (45e). Fin de l'histoire.

Lille est une équipe qui fait bien les choses. Ce dimanche, elle se replace naturellement à deux points du Paris Saint-Germain pour aborder un nouveau marathon de trois semaines. Contrat rempli. Avec mention.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.