Ligue 1 : Lens repart de l'avant

Ligue 1 : Lens repart de l'avant©Media365

Rédaction , publié le dimanche 22 novembre 2020 à 16h55

Après deux matchs sans victoire, Lens s'est imposé dimanche à Dijon (0-1, dixième journée de Ligue 1). Arnaud Kalimuendo a inscrit son premier but en sang et or, profitant d'une belle boulette du gardien du DFCO.

En très mauvaise posture en championnat, Dijon se devait de l'emporter pour ne pas sombrer davantage, tandis que Lens avait l'occasion de passer en première partie de tableau en cas de succès. Inefficace tout au long de cette rencontre, Dijon s'incline cette fois-ci face à Lens sur un score de 0-1. Les Sangs et Or s'en sont remis à Arnaud Kalimuendo (23e) bien aidé par une bourde du gardien dijonnais pour s'imposer. Au classement, Dijon reste collé à la dernière place tandis que Lens grimpe à la 9e place.

Des Lensois réalistes

Solide d'entrée de jeu, Lens a voulu profiter de la spirale infernale des Dijonnais pour enfoncer le clou. Grâce à un gros pressing, les Sang et Or ont eu besoin d'une vingtaine de minutes pour saper le moral du DFCO suite à une grossière erreur du portier Anthony Racioppi. Alors qu'il voulait se dégager de ses buts, le gardien dijonnais a voulu crocheter inutilement Arnaud Kalimuendo venu au pressing, mais sans succès... L'international espoir français lui ne s'est pas manqué pour contrer et ouvrir le score pour les siens (23e). L'efficacité est alors à son paroxysme pour le RCL qui score sur sa première occasion cadrée. Sonné, Dijon tente de se remettre dans le droit chemin en appuyant sur les ailes pour contourner la défense lensoise avec notamment une frappe croisée du gauche de Moussa Konaté (41e). Leca se détend bien et rassure ses partenaires.

Des Dijonnais apathiques

Même constat en seconde période où les Dijonnais ont tenté de réagir sans inquiéter réellement une formation de Lens en confiance. La confiance, ce qui a manqué clairement à Dijon... Cela s'est traduit parfaitement en un chiffre : un seul tir cadré durant la deuxième période pour les hommes de Stéphane Jobard. Si le club dijonnais s'est montré brouillon dans la zone de vérité, sa défense l'a été également sur les contres du RCL. Et notamment en fin de partie sur deux occasions cadrées de Florian Sotoca (87e) et Ignatius Ganago (94e). Coups de chaud pour Racioppi mais la douche est froide au coup de sifflet final. Après deux matchs sans succès, les Sang et Or se remettent en marche alors que le cauchemar continue pour le DFCO. Dijon enchaîne sur un onzième match sans succès en Ligue 1.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.