Ligue 1 (J4) : Clermont ne lâche rien et reste sur le podium

Ligue 1 (J4) : Clermont ne lâche rien et reste sur le podium©Media365

Vincent DEGREMONT, Media365, publié le dimanche 29 août 2021 à 17h00

Mené 2-0 à domicile par Metz à la demi-heure de jeu, le Clermont Foot a finalement réussi à marquer deux buts pour prendre le point du match nul (2-2). Le promu auvergnat reste donc sur le podium.

Pas besoin de bizutage pour sa découverte de la Ligue 1 ! Le Clermont Foot s'était imposé à Bordeaux pour sa première dans l'élite, bissant ensuite lors de la réception de Troyes, avant de remonter un débours de deux buts à Lyon pour forcer au partage des points le club de Jean-Michel Aulas. Il faut croire que les joueurs de Pascal Gastien apprécient ce scénario ! En effet, après une entame à sens unique, marquée par les déboulés de Jodel Dossou et le public volcanique de 11 000 spectateurs, Florent Ogier fauchait Lamine Gueye à l'entrée de la surface, alors même que l'attaquant sénégalais n'était pas en position de frappe.

Ogier fautif, puis Desmas tend l'autre joue

Ibrahima Niane ne crachait pas sur le cadeau, et ouvrait le score en ouvrant le pied droit, alors qu'Arthur Desmas avait anticipé le penalty sur la gauche. Infortuné Arthur Desmas, qui offrait le break aux Lorrains à la 28eme. Légèrement dévié par Vital N'Simba, le centre de Lamine Gueye n'était pourtant pas dangereux, mais le portier puydomois n'avait pas séché ses gants après les avoir savonnés, ses mains fébriles ont envoyé le ballon sur l'intérieur de l'équerre, et le rebond ne lui a pas été favorable. Admirable dans les séquences de possession jusque-là, la formation auvergnate a eu besoin de quelques minutes pour accuser le coup et se remettre dans le bon sens.

La nouvelle clermontada de Rashani !

Sept plus précisément, le temps pour Elbasan Rashani de distiller un bon centre côté gauche. Si la tête de Mohamed Bayo a d'abord buté sur la base du montant droit, les mouches avaient changé d'âne, et le mollet de Sikou Niakaté a renvoyé le ballon dans la cage lorraine. Autour de ses maîtres à jouer Johan Gastien et Jason Berthomier, le Clermont Foot tissait sa toile au retour des vestiaires. Et ce qui devait arriver arriva à la 58eme, quand N'Simba - lancé le long de la touche - s'est fait violence pour redresser le ballon sur son centre. Au duel avec Boubakar Kouyaté et Niakaté, Bayo n'est pas parvenu à appuyer sa tête, mais Rashani, qui avait senti l'odeur du sang, s'est jeté pour devancer Alexandre Oukidja. La troisième réalisation du Kosovar - également auteur de deux passes décisives - en quatre matches - dont une seule titularisation ! Les locaux en voulaient encore plus, mais la sortie de la recrue phare à la 73eme a entraîné un coup de moins bien. Coupé en deux (la défense et les milieux autour de la surface, Gueye, Niane et P.Sarr jouant les contres), le FC Metz a essayé de planter quelques banderilles, mais a manqué de consistance pour se procurer des situations dangereuses par lui-même. Bien ternes, les Grenats ne se plaindront donc pas d'avoir pris un point à l'extérieur. Leurs hôtes ont certes fait battre le cœur de leurs supporters en réussissant une nouvelle clermontada, mais avec davantage de maîtrise, ils auraient dû s'imposer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.