Ligue 1 (J33) : L'OL s'impose à Nantes et reste dans le coup

Ligue 1 (J33) : L'OL s'impose à Nantes et reste dans le coup©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le dimanche 18 avril 2021 à 22h53

Comme le PSG et Monaco, l'Olympique Lyonnais, vainqueur 2-1 à Nantes dimanche soir, profite du faux pas lillois et revient à trois points du leader avant de l'accueillir la semaine prochaine



Il faut peut-être se pincer pour le croire : le classement de la Ligue 1 au soir de la 33e journée, au cœur du printemps, à cinq matchs de la fin, place ses 4 meilleurs élèves dans un écart de trois points. Mieux, les 4 cadors en question se suivent à la chaîne. En s'imposant à Nantes, Lyon totalise ce dimanche soir 67 points au compteur, à une unité de Monaco (68), qui a dompté Bordeaux (3-0), et deux de Paris (69), qui avait disposé de Saint-Etienne au bout du suspense (3-2) pour se coller au leader lillois (70). Quoiqu'il en soit, il faudra avoir les nerfs bien accrochés pour ne pas faire de sortie de route dans le sprint final.

Memphis buteur, Paqueta chef d'orchestre

Des sorties de route, l'OL en a fait quelques-unes ces dernières semaines. Le club rhodanien a presque grillé tous ses jokers. Seule la perspective d'affronter Monaco et Lille pour la suite du programme peut éclaircir son horizon. Ce n'était pas la problématique du jour, avec ce déplacement à Nantes, contre une institution au bord du gouffre. Confrontés à un bloc bas et compact, Memphis Depay et ses coéquipiers ont su se rendre la tâche facile en première période. En bon capitaine, le Néerlandais s'est occupé de tout avec Lucas Paqueta. C'est lui qui a débloqué la situation en exploitant un service parfait du maestro brésilien, dont la science de la passe est encore plus dévastatrice dans un rôle de numéro 10 (0-1, 5e).

Une demi-heure plus tard, Memphis Depay a doublé la mise en transformant un penalty obtenu par Karl Toko-Ekambi sur une nouvelle passe laser de Lucas Paqueta (0-2, 37e). Bref, Lyon contrôlait son match. Nantes n'avait toujours pas cadré un tir à la pause. Il a fallu attendre le retour des vestiaires pour que les Canaris se révoltent. Après une première alerte de Ludovic Blas (52e), Nicolas Pallois a réduit le score de façon opportuniste sur corner (1-2, 60e).

Pas de quoi faire flancher l'OL, sûr de sa force. La bande à Garcia a terminé le match comme elle l'avait commencé, en imposant sa loi au milieu pour multiplier les vagues. Depay (71e), Toko-Ekambi (77e) ou Aouar (88e) ont fait passer des frissons dans la défense nantaise, mais la palme est revenue à cet intenable Paqueta, auteur d'un lob audacieux de 50 mètres que Lafont a dû capter en deux temps (90e). Ultime fulgurance d'une soirée sans histoire. Invités à jouer les arbitres pour la fin du film, les Gones auront un rôle un peu plus excitant...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.