Ligue 1 (J18) : Les Verts accrochent le PSG de Pochettino

Ligue 1 (J18) : Les Verts accrochent le PSG de Pochettino©Panoramic, Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 06 janvier 2021 à 23h17

Pour la grande première de Mauricio Pochettino, le PSG a dû se contenter d'un score de parité à Saint-Etienne, ce mercredi soir (1-1).

Mauricio Pochettino faisant ses grands débuts sur le banc du Paris Saint-Germain, tous les regards étaient braqués sur l'enceinte de Geoffroy-Guichard, qui n'avait de Chaudron que le nom avec ses tribunes vides dans une ambiance glaciale. Un contexte rude pour le technicien argentin, privé d'une pléiade de cadres pour concocter son premier onze. L'ancien manager de Tottenham a ainsi opté pour une animation où Marco Verratti, électron libre, était positionné plus haut qu'à l'accoutumée. On ne va pas se mentir : rien n'a été simple pour les champions de France dans ce match face à des Verts coriaces et cohérents. Sans se mouiller la nuque, Mauricio Pochettino a directement plongé dans le grand bain du championnat de France, avec une vraie configuration made in Ligue 1. Très hauts, ses hommes ont tenu le ballon dans des proportions notables, s'attelant à faire déplacer le bloc stéphanois pour trouver des décalages.

Saint-Etienne a contrarié les plans parisiens

Mais le bon quadrillage de Sainté les a bloqués. Et sans deux joueurs décisifs dans les zones de vérité, l'affaire aurait pu se compliquer. C'est devenu une habitude : il faudra en effet louer une nouvelle fois la prestation de Keylor Navas, qui s'est en effet employé à plusieurs reprises lors de différentes séquences, face aux défenseurs Moukoudi (6eme) ou Debuchy (43eme). Et ce qui devient aussi une habitude après avoir été une surprise, c'est que Moise Kean a lui aussi fait le job, à l'autre bout du rectangle vert. L'Italien aux dreads bleus a encore trouvé le chemin des filets pour conclure une belle action en triangle avec ses complices de jeu, Mbappé et Verratti (1-1, 22e). Jusqu'alors, les Verts ont imposé leur loi dans le sens où le match se déroulait comme ils le souhaitaient. Bien que lisible, leur stratégie avait été bien appliquée. Elle consistait à contenir la domination parisienne tout en déclenchant très haut des vagues de pressing soudaines, rares et donc surprenantes. Sur l'une d'elle, Youssouf a poussé Gueye à la faute avant que Bouanga ne récupère le ballon pour le transmettre à Hamouma, buteur facile de près (1-0, 19eme).

Malgré un changement de système, le PSG n'a pas trouvé la clé

Si le PSG est donc toujours en chantier, sa capacité de réaction est aussi à louer. C'est ce qu'a pu constater Mauricio Pochettino sur son banc. Toujours debout, attentif et placide, l'Argentin a affiché une sérénité contagieuse. Paris devait donc passer la seconde au retour des vestiaires pour parvenir à ses fins. Les hommes de Pochettino ont mis du temps à trouver la clé. Le nouvel entraîneur du PSG a alors montré une autre facette de sa méthode en changeant de système, troquant son 4-2-3-1 initial pour un 4-4-2 après l'entrée de Draxler. Cela n'a rien changé, malgré une fin de match plus asphyxiante pour les Verts, Kean (71eme), Di Maria (76eme) ou Sarabia (90eme +1) se procurant quelques situations chaudes sur attaques rapides. Cela aurait pu être mieux... Mais cela aurait pu être pire, aussi, si Bouanga n'avait pas trouvé la barre à vingt minutes de la fin (70eme). Le PSG version Pochettino doit donc se contenter d'un point pour la première du technicien argentin. La suite arrivera vite. Il y a du pain sur la planche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.