Ligue 1 : Et de quatre pour l'OL !

Ligue 1 : Et de quatre pour l'OL !©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le dimanche 06 décembre 2020 à 22h53

L'Olympique Lyonnais a signé une quatrième victoire consécutive en Ligue 1 dimanche soir à Metz (1-3), et déloge ainsi l'OM du podium.



Lyon capitalise. Cette équipe a enfin trouvé la bonne carburation, bonifiant un calendrier plus léger pour avancer sans obstacle à des altitudes qui sied à son statut. En déplacement à Metz, les hommes de Rudi Garcia ont imposé leur loi pour récolter une victoire en patron, malgré quelques frayeurs.

Memphis a encore montré la voie

L'Olympique Lyonnais a en effet mis du temps à entrer dans son match. Ce rapport de force aurait pu prendre une autre tournure si Anthony Lopes n'avait pas stoppé un penalty de Boulaya dès les premières minutes de la rencontre (17e). Un tournant, évidemment, dans une confrontation de ce type. Car cette alerte a suffisamment piqué les Lyonnais pour qu'ils enclenchent la machine et débutent enfin leur match. Et comme souvent, c'est Memphis Depay qui a joué les détonateurs.

Bien décalé par Karl Toko-Ekambi, l'attaquant néerlandais s'est ouvert un angle de tir avant de déclencher une merveille de frappe dans le petit filet (0-1, 17e). Un but au meilleur moment pour l'OL, qui aurait pu doubler la mise par Houssem Aouar dans la foulée, mais l'international français a vu le cadre se dérober (21e). Pas en reste, les Grenats ont donné du fil à retordre à leur adversaire. Ils auraient mérité de regagner le vestiaire avec un score de parité, Marcelo sauvant les meubles sur une action très chaude avant la demi-heure de jeu (25e).

L'OL a scellé sa victoire rapidement

Pour se donner le droit d'y croire, Metz devait refaire surface dès l'entame du second acte. Il n'en a rien été. Ce fut même tout le contraire. Car ce sont bien les Lyonnais qui ont remis le pied sur l'accélérateur pour prendre leur envol dans ce match, sous l'impulsion d'un Toko-Ekambi intenable. Déjà impliqué dans l'ouverture du score, l'international camerounais a enfilé son costume du buteur en concluant un splendide mouvement collectif d'un tir clinique (0-2, 47e). Dans la foulée, le même Toko-Ekambi a scellé le succès lyonnais en ajustant Oukidja au terme d'une attaque rapide parfaitement menée (0-3, 60e).

Même si l'affaire était réglée depuis longtemps, Metz a eu le mérite de jouer le jeu jusqu'au bout. Les hommes de Frédéric Antonetti en ont été récompensés, Boulaya, malheureux sur le penalty en début de match, parvenant cette fois-ci à trouver le chemin des filets après un bon décalage de Nguette (1-3, 75e). Au terme d'une fin de match débridée et sous haute tension - les deux équipes ont terminé à dix après les expulsions respectives de Boye et Cherki - le score n'a plus évolué. Lyon continue à rugir et rejoint donc Lille sur le podium à deux points du leader parisien. Le FC Metz, de son côté, glisse à la 13e place.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.