Ligue 1 : En panne d'inspiration, Marseille est accroché par Angers

Ligue 1 : En panne d'inspiration, Marseille est accroché par Angers©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le samedi 25 janvier 2020 à 19h26

L'Olympique de Marseille n'a pas eu assez d'imagination pour venir à bout d'Angers (0-0). L'OM et les Scoïstes se sont quittés sur un score nul et vierge.

« Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ! » Le célèbre vers d'Alphonse de Lamartine illustre à merveille la prestation de Marseille ce samedi. Privés de Dimitri Payet (suspendu), les Olympiens ont fait preuve d'un manque criant d'inspiration dans le secteur offensif et n'ont pas réussi à trouver la faille face à une solide équipe d'Angers à l'Orange Vélodrome (0-0). L'OM, deuxième, étire malgré tout sa série d'invincibilité à dix rencontres de Ligue 1 et reprend cinq points d'avance sur Rennes (3eme). Le SCO, de son côté, grimpe provisoirement au 7eme rang.


Radonjic et Lopez n'ont pas convaincu

Orphelin de son chef d'orchestre, André Villas-Boas avait décidé de titulariser Nemanja Radonjic et Maxime Lopez sur les ailes, avec le seul Dario Benedetto en pointe. Un choix qui ne s'est pas avéré payant. Le Serbe s'est démené mais a trop souvent péché dans la dernière passe, tandis que le Minot n'a eu qu'une influence très limitée dans le jeu de sa formation. Empruntés en première période, les Phocéens ont été un peu plus dangereux après la pause. Les entrées successives de Valère Germain (64eme), Saïf-Eddine Khaoui (75eme) et Marley Aké (85eme) ont apporté du sang neuf mais n'ont pas véritablement inquiété une défense angevine robuste de bout en bout. S'il n'a fait que ralentir la marche en avant de l'OM (qui n'a plus perdu en Ligue 1 depuis fin octobre), ce match nul peu spectaculaire a néanmoins mis en évidence les limites de l'effectif marseillais, bien moins compétitif dès que certains éléments majeurs sont sur le carreau.

Angers n'a pas cadré le moindre tir

Face à un adversaire doté d'une arrière-garde friable, les Ciel et Blanc auraient peut-être, avec un poil de réussite, arraché la victoire en dépit de leur prestation poussive. Mais il en fallait plus pour disposer d'une mécanique aussi bien huilée que celle d'Angers. Avec une charnière Ismaël Traoré - Romain Thomas infranchissable et un milieu très dense, le SCO n'a laissé que très peu d'espace aux locaux. Les hommes de Stéphane Moulin ont même failli trouver la faille grâce à Sada Thioub (21eme) ou Antonin Bobichon (89eme). Pour ce faire, il aurait fallu cadrer, et les Scoïstes n'y sont pas parvenus une seule fois au cours de la rencontre (trois tirs, tous à côté). Ce point glané à l'Orange Vélodrome constitue assurément une bonne opération pour le club de l'Anjou, qui doit toutefois déplorer la sortie sur blessure de Farid El-Melali (28eme).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.