L1 : Un sursis pour Jardim

L1 : Un sursis pour Jardim©Media365
A lire aussi

Arnaud DEMMERLE, publié le samedi 21 décembre 2019 à 23h34

Trois jours après la claque reçue en Coupe de la Ligue (0-3), Monaco n'a pas tendu l'autre joue et pris une éclatante revanche face à Lille (5-1) grâce un Ben Yedder de gala. Leonardo Jardim devrait être maintenu.

Le debrief
Leonardo Jardim a plus de vies qu'un chat en Principauté. Sur la sellette après le camouflet de la Coupe de la Ligue, le technicien portugais a sans doute sauvé sa peau. Il a en tout cas fait honneur à son surnom d'« El Tactico ». Ses choix se sont tous avérés payants : le retour à une défense à cinq, la stratégie axée sur la contre-attaque, les titularisations de Ruben Aguilar ou de Keita Baldé en lieu et place d'Islam Slimani.

L'entraîneur monégasque n'en menait pourtant pas large à la 13ème minute de jeu quand Lille a ouvert le score par l'inévitable Victor Osimhen. Mais cette ASM-là n'avait rien à voir avec celle, pitoyable, du milieu de semaine. Exemplaire au niveau de l'état d'esprit, elle a parfaitement réagi grâce une détermination de tous les instants et ses (nombreuses) individualités offensives. A commencer par Wissam Ben Yedder, auteur d'un doublé, d'une passe décisive pour Gelson Martins et d'une prestation d'ensemble assez bluffante dans le jeu. Le meilleur buteur de la Ligue 1 a également pu compter sur ses acolytes très précieux et inspirés : Keita Baldé, Ruben Aguilar et, surtout, Aleksandr Golovin et sa technique de velours. Et comme Noël arrive à grand pas, la magie a même opéré pour Kamil Glik, auteur, dans le temps additionnel, du cinquième et dernier but de son équipe.

Du côté de Lille, on regrettera, à juste titre, l'expulsion oubliée de Guillermo Maripan, auteur d'un très vilain geste sur Jonathan Ikoné, sorti quelques minutes plus tard sur blessure. Mais les Dogues n'avaient pas assez les crocs et sont retombés dans leurs travers à l'extérieur où ils ont tant de mal depuis le début de la saison. Ils voient leurs adversaires revenir à trois longueurs et, surtout, laissent partir l'OM devant, à sept longueurs. On peut en être certain : Christophe Galtier ne va pas passer de bonnes fêtes de fin d'année. Même s'il a donné un coup de pouce bien involontaire à son grand pote Leonardo Jardim...


L'instant T : 31eme minute

Sur une contre-attaque à droite, le long de la ligne de touche, Jonathan Ikoné se fait littéralement découper par Guillermo Maripan. L'intervention du Chilien est aussi spectaculaire que dangereuse. Si Jonathan Ikoné se relèvera dans un premier temps, il quittera finalement ses partenaires quelques minutes plus tard. Le défenseur monégasque n'écopera que d'un carton jaune alors que le rouge semblait logique. Mais fallait-il encore que la VAR intervienne et rappelle Mikael Lesage...


Les buts
13eme minute (0-1)

But de Lille ! Dans l'axe, Jonathan Ikoné lance parfaitement Victor Osimhen, dans le dos de Kamil Glik. Le buteur lillois pique parfaitement son ballon du droit devant Benjamin Lecomte et inscrit son premier but à l'extérieur en Ligue 1.

23eme minute (1-1)

But de Monaco ! Sur un ballon perdu par Benjamin André devant Aleksandr Golovin, Wissam Ben Yedder remonte le terrain et décale sur sa droite Gelson Martins. Le Portugais devance la sortie de Mike Maignan et conclut impeccablement du droit.

29eme minute (2-1)

Monaco prend l'avantage ! Sur un centre enroulé de la droite de Ruben Aguilar, Keita Baldé devance Mehmet Celik au point de penalty et place une tête rageuse sous la barre de Mike Maignan.

53eme minute (3-1)

Monaco fait le beak ! Sur un nouveau centre très précis de la droite de Ruben Aguilar, Keita Baldé prend le meilleur dans le domaine aérien sur José Fonte. La tête piquée est repoussée comme il le peut par Mike Maignan. A l'affût, Wissam Ben Yedder conclut du gauche et de près.

65eme minute (4-1)

Monaco déroule sur une contre-attaque d'école ! Lancé par Gelson Martins, Aleksandr Golovin accélère sur la gauche, se joue de José Fonte et trouve au second poteau Ruben Aguilar. Ce dernier sert sur sa gauche et dans l'axe Wissam Ben Yedder, qui expédie une mine du droit dans la lucarne droite de Mike Maignan.

93eme minute (5-1)

Monaco enfonce le clou ! Adrien Silva se charge d'un énième coup-franc sur la gauche. Il trouve au second poteau Kamil Glik, lâché par Mehmet Celik. La volée du droit du capitaine monégasque surprend Mike Maignan, pas inspiré.
Les tops et les flops
Wissam Be Yedder (8)
Le joyau de la Principauté a brillé de mille feux face à Lille. Précieux dans le jeu et par son activité, le meilleur buteur de la Ligue 1 s'est offert un nouveau doublé tel un renard des surfaces pour porter son total à treize réalisations à la fin de la phase aller. L'international français n'est pas passé loin du triplé en fin de match sur une reprise sur un centre de la gauche d'Adrien Silva. Il s'est également fendu d'une passe décisive pour Gelson Martins. Il a également surtout prouvé qu'il pouvait trembler les filets adversaires sans son compère Islam Slimani, remplaçant au coup d'envoi.
Keita Baldé (7)
Il peut parfois être agaçant par sa nonchalance, mais Keita Baldé peut aussi être efficace. Il a montré face à Lille son meilleur visage. Impliqué et investi, même dans le repli défensif, le Sénégalais a été un poison constant pour la défense lilloise et plus particulièrement pour son garde du corps, Mehmet Celik. Celui-ci ne peut que constater les dégâts sur la tête gagnante de son adversaire à la demi-heure de jeu. Il a signé son quatrième but malgré un temps de jeu famélique. L'ancien joueur de la Lazio de Rome est également à l'origine du premier but de Wissam Ben Yedder.
Mike Maignan (2)
Le gardien lillois n'est pas exempt de tout reproche sur quatre des cinq buts monégasques. Il manque d'abord sa sortie face à Gelson Martins avant de rester scotché sur sa ligne sur le centre aérien de Ruben Aguilar qui amène la conclusion de Keita Baldé. Il n'a pas non plus la main assez ferme pour repousser la tête du Sénégalais. Sur la première réalisation de Wissam Ben Yedder, il ne peut pas vraiment sortir la tête piquée de Keita Baldé. Il est enfin fautif sur le dernier but de Kamil Glik sur lequel il ne sort d'abord pas avant de prendre ensuite le ballon entre les jambes.
La feuille de match
MONACO - LILLE : 5-1
Stade Louis II, Monaco (5 388 spectateurs)

Temps maussade - Pelouse excellente

Arbitre : M.Lesage (5)

Buts : Gelson Martins (23eme), K. Baldé (29eme), Ben Ydder (53eme et 65eme) et Glik (93eme) - Ikoné (13eme) pour Lille

Avertissements : Golovin (28eme), Maripan (31eme), Aguilar (70eme) et Subasic (77eme) pour Monaco - Fonte (9eme) pour Lille

Expulsion : Subasic (77eme, sur le banc)





Monaco

Lecomte (6) - Aguilar (7), Jemerson (6), Glik (6), Maripan (5), Gil Dias (6) - Bakayoko (5), Golovin (7), Gelson Martins (7) puis A. Silva (84eme) - Ben Yedder (8) puis Slimani (89eme), K. Baldé (7) puis Augustin (80eme).

N'ont pas participé : Subasic (g), Zagré, B. Badiashile et Fabregas.

Entraîneur : L. Jardim


Lille

Maignan (2) - Celik (2), Fonte (cap) (4), Gabriel (4), Bradaric (4) - B. André (3), Bo. Soumaré (4) - Bamba (5), Ikoné (non noté) puis Yazici (37eme, 4), R. Sanches (5) puis Rémy (66eme) - Osimhen (6) puis Luiz Araujo (75eme).

N'ont pas participé : L. Jardim (g), Soumaoro, Reinildo et T. Maia.

Entraîneur : C. Galtier

Vos réactions doivent respecter nos CGU.