L1 : Un nul pour l'OM à Nantes et un contenu encore très inquiétant

L1 : Un nul pour l'OM à Nantes et un contenu encore très inquiétant©Media365

Rémi Farge, publié le samedi 17 août 2019 à 19h25

En déplacement à Nantes ce samedi après-midi, l'Olympique de Marseille a encore montré un visage très inquiétant. Au moins, le club phocéen a cette fois ramené un point. Dario Benedetto a manqué un penalty.

Le debrief
Bonjour tristesse... Le match de ce samedi après-midi entre Nantes et Marseille s'est étiré en longueur. Il a paru long, parfois. Il n'a rien apporté de rassurant, jamais. Que ce soit pour Nantes ou pour Marseille, cette deuxième journée de Ligue 1 a confirmé que le chantier était immense pour les deux nouveaux entraîneurs en place sur les bancs. Du côté nantais, on n'attendait pas forcément grand-chose de ce choc à la Beaujoire, avec l'arrivée très tardive de Christian Gourcuff et l'effectif limité en qualité mis à disposition du technicien breton. Ce dernier a tenté d'imprimer sa patte avec un 4-4-1-1 dans lequel Valentin Rongier a évolué très haut en soutien de Kalifa Coulibaly, seul en pointe. Mais le capitaine nantais est le joueur qui sent le mieux le jeu et qui tient le mieux le ballon, et son positionnement n'a pas aidé à la bonne circulation et à la maîtrise, si chère son nouveau coach. C'est d'ailleurs quand il a reculé d'un cran que les Canaris ont nettement pris le dessus. Nantes n'a eu qu'un seul temps fort, dans le dernier quart d'heure, mais un gros. Alors qu'en face, l'OM n'a rien montré du tout.

Pour preuve, l'identité du meilleur olympien de ce samedi : Steve Mandanda, auteur de plusieurs interventions en fin de partie. Le seul frisson sur le but d'Alban Lafont est venu d'un penalty (généreusement) accordé aux Phocéens en première période. Sauf que Dario Benedetto, qui aurait aimé marquer sur sa première frappe dans le championnat de France, a envoyé son tir dans les tribunes. Le coup de main du VAR n'a même pas suffi pour sortir le club marseillais de l'ornière dans laquelle il semble empêtré depuis le début de la saison. Après deux journées de Ligue 1, voilà les hommes d'André Villas-Boas avec un seul point au compteur, et toujours aucun but marqué. Au-delà des chiffres, il y a l'impression générale, inquiétante forcément. Le Portugais veut pour l'instant insisté avec le 4-3-3 mis en place pendant la préparation. Mais le jeu de son équipe est stéréotypé et les éléments offensifs semblent toujours aussi isolés, sans parler d'un sentiment d'écroulement physique dans la dernière demi-heure. Ne rien produire face à une équipe de Nantes aussi modeste n'augure rien de bon.
L'instant T :
Il a fallu plus de deux minutes à M.Bastien et les assistants en charge du VAR pour décider d'accorder un penalty à l'OM après une main vraiment très légère d'Abdoulaye Touré. Au lieu de faire face à Alban Lafont, Dimitri Payet a préféré donner le ballon à Dario Benedetto. Un cadeau, pensait-on alors, mais celui-ci s'est révélé empoisonné puisque l'avant-centre argentin a envoyé un missile dans les tribunes de la Beaujoire. Pas sûr que l'ancien joueur de Boca garde un bon souvenir de sa première titularisation en Ligue 1...
Les tops et les flops
Steve MANDANDA (7)
Il en a pris plein la figure la saison dernière et a décidé de reprendre le contrôle de son destin. Steve Mandanda semble sur le bon chemin. A Nantes, le gardien de l'OM s'est comporté en capitaine en sauvant son équipe plusieurs fois dans le dernier quart d'heure. Pas d'arrêt extraordinaire, mais des interventions importantes quand ses partenaires piochaient.
Nicolas PALLOIS (6)
Associé à Girotto, un milieu de formation, Nicolas Pallois a dû se comporter en patron en charnière. Ce qu'il a su faire en étant présent à la retombée de presque tous les centres adverses notamment. Un match très satisfaisant de la part de l'ancien Bordelais.
Boubacar KAMARA (4)
On a connu Boubakar Kamara beaucoup plus rassurant défensivement. En début de match, l'international U20 est arrivé en retard dans presque tous ses duels, allant même jusqu'à se jeter bêtement le long de la ligne de touche face à Koulibaly. Moins sollicité, et donc un peu mieux en deuxième période.
Dario BENEDETTO (3)
Dario Benedetto se souviendra tristement de sa première titularisation en Ligue 1. Hormis un bon appel en profondeur en début de match, on n'a pas vu l'attaquant argentin sur la pelouse de la Beaujoire (4 ballons en deuxième période !). Pas plus que Germain samedi dernier en tout cas. Surtout, il a envoyé son penalty dans le ciel nantais...
La feuille de match
NANTES - MARSEILLE : 0-0
Stade de la Beaujoire (35 000 spectateurs environ)
Temps chaud - Pelouse excellente
Arbitre : M.Bastien (4)

Avertissements : M.Sanson (42eme), B.Kamara (48eme) et Strootman (87eme) pour l'OM


Nantes
Lafont (5) - Fabio (5), Girotto (4), Pallois (6), C.Traoré (5) puis A.K.Bamba (74eme) - Louza (5), A.Touré (5), Abeid (5) puis Moutoussamy (67eme), Lima (5) - Rongier (cap) (6) - K.Coulibaly (5)

N'ont pas participé : Olliero (g), D.Appiah, Wagué, Benavente, Youan
Entraîneur : C.Gourcuff


Marseille
Mandanda (cap) (7) - Sakai (5), B.Kamara (4), A.Gonzalez (5), Amavi (5) - Luiz Gustavo (5), M.Lopez (5), M.Sanson (4) puis Strootman (69eme) - B.Sarr (4) puis Radonjic (77eme), Benedetto (5) puis Germain (85eme), Payet (5)

N'ont pas participé : Y.Pelé (g), Caleta-Car, Khaoui, Chabrolle
Entraîneur : A.Villas-Boas

Vos réactions doivent respecter nos CGU.