L1 : Monaco craque complètement contre Nîmes et ne décolle pas

L1 : Monaco craque complètement contre Nîmes et ne décolle pas©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le dimanche 25 août 2019 à 17h00

Malgré un avantage de deux buts et un visage séduisant en attaque, Monaco a dû se contenter du nul contre Nîmes ce dimanche après-midi (2-2) à cause de l'expulsion stupide de Jemerson en deuxième période.

Le debrief
Après deux premières journées très compliquées, Monaco devait enfin passer un après-midi tranquille devant son public. Deux buts d'avance contre Nîmes et une nette domination au moment de rentrer au vestiaire à la mi-temps, c'était en fait un peu trop facile pour l'ASM. Alors comme souvent, l'équipe de Leonardo Jardim s'est compliquée la tâche toute seule. Avec, cette fois, dans le rôle du coupable, Jemerson. Le défenseur brésilien a été bêtement expulsé en début de deuxième période suite à un tacle très dangereux (le troisième rouge en trois journées !). Un fait de jeu qui a fait basculer la dernière demi-heure d'un match qu'on pensait déjà plié. Car avant le rouge infligé à Jemerson, Monaco avait la mainmise sur les débats. Certes, l'entame avait encore été brouillonne. Certes, la défense monégasque ne dégageait toujours pas une grande sérénité sur les offensives adverses. Mais dans l'ensemble, les nombreuses recrues offensives avaient suffi à changer le visage du champion de France 2017. Quand ils ont accéléré ensemble, Islam Slimani, Wissam Ben Yedder et Henry Onyekuru ont en effet mis au supplice une faible équipe nîmoise.

En défense et au milieu, les Crocos ont été dépassés sur chaque occasion adverse, joué avec une grande justesse par les trois recrues estivales de l'ASM, qui ont déjà donné l'impression de posséder pas mal d'automatismes. Et comme en même temps, Aleksandr Golovin a joué extrêmement juste au milieu, le combat est vite devenu beaucoup trop déséquilibré pour des Gardois qui cherchent toujours à digérer les départs de Savanier, Ferri et prochainement Bobichon, et qui étaient en plus privés de Martinez et Briançon ce dimanche. Pourtant, malgré toutes leurs difficultés, les hommes de Bernard Blaquart ont décroché leur premier point de la saison sur le Rocher. Comment ? Tout simplement parce qu'à onze contre dix, ils ont pris le jeu à leur compte sous l'impulsion de Romain Philippoteaux et Zinedine Ferhat, et ont fait passer plusieurs frissons sur le but de Benjamin Lecomte. Ce dernier a craqué une fois, puis deux, pas aidé par ses défenseurs. Monaco est décidément incorrigible et devra encore attendre pour connaître le goût de la victoire en 2019-20. Comme Nîmes. Mais pour les Crocos, ce point en vaut trois dans les têtes.
L'instant T :
Ce tacle par derrière sur Philippoteaux n'avait absolument aucun intérêt. Mais Jemerson s'est quand même jeté. Il n'a pas pris le ballon, mais en plus de ça, il s'est essuyé les crampons sur la jambe droite de l'ancien Auxerrois. M.Delerue a été généreux en ne sortant qu'un carton jaune, mais ses assistants vidéo l'ont appelé dans l'oreillette. L'arbitre est alors allé se faire une idée par lui-même en visionnant les images. Après quoi il a décidé d'expulser le défenseur de Monaco. Logique et terrible, car l'ASM n'a plus existé pendant la demi-heure restante.
Les buts
39eme minute (1-0)
Premier match premier but pour Slimani ! Servi dans la surface par Onyekuru, l'attaquant algérien s'infiltre dans la surface entre Fomba et Miguel puis frappe à ras de terre. Son tir est précis et prend Bernardoni à contrepied.

45eme minute (2-0)
Ben Yedder double la mise ! Après un bon mouvement offensif initié par Onyekuru côté gauche, l'international français la joue trop altruiste dans un premier temps. Mais l'ancien joueur de Séville suit bien une première frappe de Martins repoussée par Bernardoni, et marque dans le but vide.

71eme minute (2-1)
Esseulé côté droit, Ferhat a tout le temps de centrer en direction des six mètres monégasques. A la réception, Glik est lobé et Philippoteaux en profite. Il contrôle et ajuste Lecomte du bout du pied.

82eme minute (2-2)
Nîmes se projette vite en contre en profitant des espaces côté droit. Ferhat rentre dans la surface et centre fort devant le but. Au deuxième poteau, Denkey surgit et égalise à bout port ant.
Les tops et les flops
Islam SLIMANI (7)
Islam Slimani a réussi de sacrés débuts sous le maillot de Monaco. Volontaire mais brouillon en début de partie, l'attaquant algérien a réglé la mire au fil des minutes jusqu'à devenir intenable. Auteur de l'ouverture du score avec un tir à ras de terre précis, il a ensuite initié l'action du deuxième but monégasque. Du tout bon.
Zinedine FERHAT (7)
Arrivé du Havre cet été, Zinedine Ferhat est déjà au niveau de la Ligue 1. Sur son côté droit, l'Algérien a été intenable ce dimanche après-midi. Il termine ce match en Principauté avec deux passes décisives, et sans une barre de Philippoteaux, il aurait même pu en ajouter une troisième à sa feuille de statistiques.
Lamine FOMBA (3)
Pour sa première dans l'élite, Lamine Fomba a paru crispé. Le milieu de terrain arrivé d'Auxerre cette semaine a été beaucoup trop tendre au milieu. Souvent en retard dans les duels, il laisse trop de liberté à Slimani sur l'ouverture du score notamment. Il va falloir hausser le ton pour la suite.
Fodé BALLO-TOURE (3)
Les deux buts de Nîmes viennent d'un débordement de Ferhat côté droit, et cela ne doit rien au hasard. Il y a évidemment le talent du Havrais, mais pas seulement. Fodé Ballo-Touré a énormément souffert défensivement face aux accélérations de l'Algérien, et ce dès les premières minutes de la rencontre.
La feuille de match
MONACO - NÎMES : 2-2
Stade Louis-II (9 000 spectateurs environ)
Temps chaud - Pelouse excellente
Arbitre : M.Delerue (7)

Buts : Slimani (39eme), Ben Yedder (45eme) pour Monaco - Philippoteaux (71eme) et Denkey (82eme) pour Nîmes

Avertissements : Slimani (14eme) pour Monaco - Landre (90eme) pour Nîmes

Expulsion : Jemerson (55eme) pour Monaco


Monaco
Lecomte (5) - Jemerson (4), Glik (cap) (3), B.Badiashile (5), Ballo-Touré (3) - G.Martins (4), A.Silva (5) puis A.Traoré (82eme), Golovin (7), Onyekuru (6) puis Panzo (74eme) - Ben Yedder (7) puis Gil Dias (58eme), Slimani (7)

N'ont pas participé : Benaglio (g), K.Baldé, Pellegri, Boschilia
Entraîneur : L.Jardim


Nîmes
Bernardoni (5) - Alakouch (5), Landre (5), F.Miguel (4), Paquiez (5) - Valls (5) puis Duljevic (60eme), Deaux (5) puis Denkey (81eme), Fomba (3) puis S.Sarr (69eme) - Ferhat (7), Ripart (cap) (5), Philippoteaux (6)

N'ont pas participé : L.Dias (g), Sainte-Luce, Guessoum, Stojanovski
Entraîneur : B.Blaquart

Vos réactions doivent respecter nos CGU.