L1 : Malgré sa défaite à Nice, Monaco reste en Ligue 1

L1 : Malgré sa défaite à Nice, Monaco reste en Ligue 1©Media365
A lire aussi

Arnaud DEMMERLE, publié le vendredi 24 mai 2019 à 23h20

Pas réaliste pour un sou et tombé sur un grand Walter Benitez, Monaco s'incline à Nice dans le derby de la Côte d'Azur (2-0). Le club de la Principauté reste malgré tout en Ligue 1.

Le debrief
Il y a des défaites qui passent mieux que d'autres. Les joueurs de l'AS Monaco ne vont pas ressasser éternellement leur revers frustrant chez le voisin niçois et vont rapidement refermer le livre d'une saison catastrophique du début à la fin pour partir en vacances. Ils seront à nouveau au départ de la Ligue 1 en août prochain, Caen se montrant incapable de battre dans le même temps Bordeaux (0-1). Ce derby de la Côte d'Azur est symbolique du championnat des partenaires de Kamil Glik, qui vont se tirer deux balles dans le pied. D'abord avec un but contre son camp de Benoît Badiashile (33eme, 1-0), puis un penalty grossièrement concédé par Djibril Sidibé et transformé par le revenant Mickaël Le Bihan (66eme, 2-0).

Comme ces dernières semaines face à Brice Samba et Caen (0-1), puis Edouard Mendy et Reims (0-0), les hommes de Leonardo Jardim sont également tombés sur un gardien en état de grâce : Walter Benitez a été imbattable et a même fini par dégoûter Cesc Fabregas. Pas vraiment inspirés dans le jeu, malgré les arabesques des dribbleurs fous Allan Saint-Maximim et Youcef Atal, les Niçois terminent cette saison sur une bonne note avec ce succès de prestige qui leur permet d'accrocher la 7eme place. Soit dix rangs plus haut que l'ASM, qui réalise la deuxième pire saison de son histoire en Ligue 1. Mais qui assure l'essentiel en y restant. Au contraire probablement de Radamel Falcao, sur le départ.
Le film du match
12eme minute
Sur un corner tiré côté gauche par Aleksandr Golovin, Cesc Fabregas est le plus prompt au premier poteau. Il devance Dante, mais sa tête croisée vient s'écraser sur la transversale de Walter Benitez.

17eme minute
Lancé en profondeur, Radamel Falcao tergiverse avant de servir en retrait Cesc Fabregas. La frappe du droit de l'Espagnol est repoussée par Walter Benitez sur Gelson Martins, qui bute à nouveau sur le gardien niçois, auteur d'une double parade de grande classe.

23eme minute
Fado Ballo-Touré déborde sur son côté gauche et centre au point de penalty où il trouve Djibril Sidibé. Le champion du monde français ouvre trop son pied droit, sa reprise venant mourir au ras du poteau droit de Walter Benitez.

33eme minute
Radamel Falcao se retrouve seul à la réception d'un centre depuis la droite de Djibril Sidibé. De manière inexplicable, le Colombien manque totalement sa tête alors qu'il était en position idoine au point de penalty.

36eme minute (1-0)
But de Nice ! Sur un centre presque anodin de la droite de Youcef Atal, Benoît Badiashile manque son intervention. Il tacle et prend à contre-pied Diego Benaglio alors qu'il n'y avait pas le moindre danger.

56eme minute
Benjamin Henrichs perce côté droit et parvient à glisser le ballon au point de penalty à Cesc Fabregas, dont la frappe du droit est encore repoussée par Walter Benitez !

66eme minute
A la suite d'un corner de Pierre Lees-Melou, le ballon arrive sur le côté droit de la surface sur Allan Saint-Maximin, séché par Djibril Sidibé, qui a légèrement glissé. Rudy Buquet siffle logiquement le penalty que transforme avec autorité Mickaël Le Bihan.
Tops et flops

TOP 3

Sans lui, Monaco aurait fait la course en tête. Déçu de ne pas avoir été nominé parmi les meilleurs gardiens lors des trophées UNFP, Walter BENITEZ a répondu de la meilleure manière possible : sur le terrain. Il a littéralement écœuré les attaquants asémistes avec notamment une double parade décisive face à Cesc Fabregas et Gelson Martins (17eme). L'Espagnol a encore par deux fois buté sur lui en seconde mi-temps (56eme et 58eme).

Face à Gelson Martins, qui lui a tout de même posé quelques problèmes, il a livré un vrai duel dans le match qu'il a fini par gagner. Youcef ATAL a été décisif en provoquant le but contre son camp de Benoît Badiashile. Incisif et virevoltant, il a mis le feu sur son côté droit avec Allan Saint-Maximin.

Il a retrouvé ses galons de titulaire depuis deux matchs au poste de latéral droit. Malgré un carton jeu précoce dans le jeu, Benjamin HENRICHS a été omniprésent. Il a étouffé Ignatius Ganago et n'a jamais hésité à prendre son couloir offensivement. Il offre un caviar à Cesc Fabregas qui n'en profite pas (56eme). Il a retrouvé du temps de jeu et la forme pour l'Euro espoirs qu'il va disputer avec l'Allemagne.


FLOP 3

Pour sa première saison en Ligue 1, le jeune Benoît BADIASHILE aura connu quelques hauts, mais, surtout, pas mal de bas malgré des qualités évidentes. Le défenseur de 18 ans est malheureux en trompant son propre gardien (36eme) alors que son équipe dominait clairement les débats et aurait mérité d'ouvrir le score. A la peine face à la vitesse d'exécution d'Allan Saint-Maximin.

Moins fringant sur cette fin de saison que lors de son arrivée en janvier-février, Gelson MARTINS a trop souvent brillé par intermittence, ne faisant pas souvent les bons choix dans la zone de vérité. Il faut dire qu'il avait un client en face de lui en la personne de Youcef Atal.

S'il a apporté de la sérénité dans l'entrejeu, Cesc FABREGAS va sans doute cauchemarder cette nuit - même s'il en a vu d'autres - de Walter Benitez. Le gardien niçois a stoppé ses trois tentatives alors qu'il était en position idéale (17eme, 56eme et 58eme). Et quand celui-ci était battu, il a trouvé la transversale de la tête (12eme). Bref, il était dit qu'il ne marquerait pas dans ce derby...
Monsieur l'arbitre au rapport
M.Buquet a parfaitement tenu les acteurs de cette rencontre, sortant les cartons quand il le fallait et prenant les bonnes décisions. Un match sérieux et appliqué.
La feuille de match
L1 (38eme journée) / NICE - MONACO : 2-0
Allianz Riviera (23 356 spectateurs)
Temps agréable - Pelouse excellente
Arbitre : M.Buquet (8)

Buts : B. Badiashile (36eme, csc) et Le Bihan (66eme) pour Nice

Avertissements : Tameze (44eme) et Makengo (83eme) pour Nice - Henrichs (13eme), Golovin (21eme) et Glik (65eme) pour Monaco



Nice
Benitez (8) - Atal (7), Hérelle (6), Dante (cap) (6), M.Sarr (5) - Lees-Melou (5), Tameze (5) puis Walter (80eme), Danilo B. (4) puis Makengo (68eme) - Saint-Maximin (6), Le Bihan (6) puis Jallet (85eme), Ganago (4)

N'ont pas participé : Clementia (g), Boscagli, Srarfi et Sacko
Entraîneur : P.Viera


Monaco
Benaglio (5) - Henrichs (7), Glik (5), B. Badiashile (4), Ballo-Touré (5) - Fabregas (4) puis Aholou (71eme), Ad. Silva (5) - Sidibé (5), Golovin (6), Gelson Martins (4) puis Rony Lopes (71eme) - Falcao (cap) (5) puis Vinicius (86eme)

N'ont pas participé : Sy (g), Naldo, Chadli et Nkoudou
Entraîneur : L.Jardim

Vos réactions doivent respecter nos CGU.