L1 : Lyon brille d'entrée à Monaco

L1 : Lyon brille d'entrée à Monaco©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le vendredi 09 août 2019 à 22h40

A l'occasion de l'ouverture de la Ligue 1 version 2019-2020, Lyon s'est largement imposé à Monaco (3-0). L'OL a brillé devant une formation monégasque rapidement réduite à dix (Fabregas expulsé).

Le debrief
La pré-saison avait inquiété du côté de Lyon. Mais les doutes nés de la préparation n'ont pas trouvé d'écho dans la première sortie officielle de l'OL. Elle s'est soldée par une victoire nette à Monaco ce vendredi en ouverture de la saison de L1 (0-3). Avec à la clé une efficacité offensive retrouvée (trois buts sur trois tirs cadrés) et un premier clean-sheet cet été, avant d'enchaîner sur la réception d'Angers la semaine prochaine. Sylvinho a ainsi vécu des débuts idylliques comme entraîneur principal en club et Leonardo Jardim a mesuré le chemin à parcourir pour refaire de son groupe un candidat crédible pour le podium en championnat. Sur ce que l'ASM a montré, elle est plus proche de l'équipe qui avait lutté jusqu'au bout pour se maintenir en mai dernier.



Jamais Monaco n'a réellement fait trembler des Lyonnais en contrôle, aussi bien aidés par le fait qu'ils ont joué une heure en supériorité numérique suite à l'expulsion de Cesc Fabregas au bout d'une trentaine de minutes. Dans le 4-3-3 de Sylvinho, la présence de Lucas Tousart dans le rôle de sentinelle répondait à la nécessité pour l'OL de se rassurer après des matchs amicaux inquiétants sur le plan défensif. Mission accomplie pour une formation bien plus compacte à la perte du ballon, se permettant même de subir en baissant le bloc d'un cran sans pour autant se retrouver menacé. Ce n'était pas dans l'ADN de Lyon, bien plus désordonné ces dernières saisons. Cette fois, les latéraux ont apporté le surnombre avec parcimonie et les Gones ont régulièrement attaqué à trois, pas plus. Les partenaires de Jason Denayer, nouveau capitaine de l'OL, ont pu dérouler parce qu'ils ont ouvert le score sur leur première situation, dès la 5eme minute. Sans être géniaux offensivement, ils ont maîtrisé leur sujet au milieu, avec beaucoup de patience dans la construction pour mieux ouvrir les espaces, et placé des banderilles avec talent.

C'est tout ce qu'il manque à Monaco, incapable de s'approcher du but lyonnais en bonne position. Anthony Lopes n'a eu qu'un arrêt à faire, et il l'a bien fait. Sinon, l'ASM a encore affiché ses lacunes défensives, la faute à une charnière encore trop lente, et ses difficultés à bien utiliser le ballon pour alimenter ses attaquants, en particulier après la sortie de Fabregas, seul vrai créateur de l'entrejeu aux côtés de Jemerson et Benjamin Henrichs. Elle a aussi démontré déjà ses limites aux abords de la surface adverse, sans des joueurs comme Aleksandr Golovin, Radamel Falcao ou Keita Baldé, tous suspendus pour cette première journée de championnat. Ce Monaco demande à être revu quand il sera au complet et/ou se sera renforcé sur le marché des transferts. La suite de son mois d'août, avec notamment Metz et Nîmes à venir, pourraient lui permettre de lancer pour de bon sa saison. Mais en l'état, c'est loin d'être rassurant.
L'instant T :
Déjà que Monaco peinait à se montrer menaçant sur la première demi-heure, l'expulsion de Cesc Fabregas a définitivement enterré les espoirs de l'ASM de mettre le bloc lyonnais en difficulté. Le milieu espagnol aurait probablement dû s'épargner ce geste d'humeur malheureux sur Léo Dubois. Mais c'était aussi maladroit, même si dangereux, et c'est un rouge qui doit beaucoup au VAR, tant le revisionnage donne tort à Fabregas, averti dans un premier temps par l'arbitre.
Les buts
5eme minute (0-1)
Corner pour Lyon sur la droite. B.Traoré enroule son centre et l'appel en reculant de M.Dembélé trompe la défense monégasque. L'attaquant de l'OL s'élève plus haut que Glik et Jemerson pour reprendre aux six mètres et catapulter le ballon dans le but.

36eme minute (0-2)
Servi à 25 mètres, Depay n'est pas attaqué par Henrichs et a tout son temps pour ajuster sa frappe. Elle est puissante, mais très axiale. Lecomte se troue néanmoins en voulant stopper la frappe du pied droit et le ballon passe entre ses jambes.

80eme minute (0-3)
Lancé dans la surface monégasque, M.Dembélé garde le ballon faute de position de frappe et retrouve T.Mendes en retrait. Le milieu brésilien sert Tousart, dont le tir sans contrôle des 20 mètres se loge dans le petit filet d'un Lecomte encore battu.
Les tops et les flops de Monaco
Moussa DEMBELE (7)
Moussa Dembélé n'a mis que cinq minutes pour ouvrir son compteur en L1 cette saison et rappeler que sa candidature pour le titre de meilleur buteur était loin d'être une hérésie. Au-delà de son efficacité, il a pesé sur la défense par son jeu dos au but, comme sur l'action du troisième but des Gones, et a travaillé pour le collectif. Un match plein d'un joueur déjà en pleine forme.
Thiago MENDES (7)
Thiago Mendes est déjà bien intégré au collectif lyonnais. Mieux que ça, il en est déjà un rouage important. Avec son volume de jeu énorme, associée à une qualité technique impressionnante, le milieu brésilien a mis son équipe dans le bon sens et a régné sur le milieu. Une première en match officielle très séduisante avec l'OL.
Lucas TOUSART (7)
Il était annoncé que le départ de Bruno Genesio et son remplacement par Sylvinho condamnerait Lucas Tousart. C'est de moins en moins acquis. Son rôle de sentinelle a stabilisé l'OL, qui a réalisé son premier clean-sheet de l'été préparation comprise, et il a joué simple pour alimenter les créateurs devant lui. Mieux que ça, il a inscrit le deuxième but de sa carrière en L1 d'un beau tir de loin. Le deuxième contre Monaco.
Les tops et les flops de Monaco
Cesc FABREGAS (Non noté)
Sévère ou pas, l'expulsion de Cesc Fabregas était évitable, tant un joueur de son expérience et de sa stature ne doit pas se laisser aller à des gestes d ''humeur qui peuvent coûter cher. C'est venu gâcher un bon début de match de sa part, où il était particulièrement inspiré dans le jeu vers l'avant.
Kamil GLIK (3)
Kamil Glik est reparti sur son rythme de la saison passée, pas celui du titre de champion de France de l'ASM. Trop passif sur le corner de l'ouverture du score pour l'OL, il a encore affiché une grande lenteur dans ses déplacements et a laissé des boulevards à ses adversaires directs. Dans le dur, encore et toujours.
Benjamin LECOMTE (3)
Benjamin Lecomte rêvait certainement d'une autre première en match officiel avec l'ASM. Battu sur la première occasion lyonnaise, l'ancien Montpelliérain a commis une grosse erreur d'appréciation sur la frappe de Depay. Trois tirs cadrés et trois buts encaissés, c'était un cauchemar de soirée pour Lecomte.
La feuille de match
MONACO - LYON : 0-3
Stade Louis-II (10 000 spectateurs)
Temps chaud - Pelouse moyenne
Arbitre : M.Buquet (4)

Buts : M.Dembélé (5eme), Depay (36eme) et Tousart (80eme) pour Lyon

Avertissements : Benaglio (33eme) et Ballo-Touré (54eme) pour Monaco - Aouar (33eme) et Dubois (63eme) pour Lyon

Expulsion : Fabregas (30eme) pour Monaco


Monaco
Lecomte (3) - Aguilar (5), Glik (3), Panzo (4), Ballo-Touré (4) - Henrichs (4) puis A.Traoré (74eme), Jemerson (3), Fabregas (non noté) - G.Martins (5), Foster (3) puis Boschilia (46eme / 4), R.Lopes (3) puis M.Sylla (81eme)

N'ont pas participé : Benaglio (g), G.Dias, B.Badiahile, Chadli
Entraîneur : L.Jardim


Lyon
A.Lopes (6) - Dubois (5), J.Andersen (5), Denayer (cap) (6), Y.Koné (6) puis Tete (86eme) - T.Mendes (7), Tousart (7), Aouar (6) puis J.Lucas (77eme) - B.Traoré (6) puis Cornet (83eme), M.Dembélé (7), Depay (6)

N'ont pas participé : Tatarusanu (g), Marcelo, P.C.Diop, Terrier
Entraîneur : Sylvinho

Vos réactions doivent respecter nos CGU.