L1 : Le PSG assure à Metz sans ses blessés

L1 : Le PSG assure à Metz sans ses blessés©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le vendredi 30 août 2019 à 22h45

Privé de Cavani et Mbappé, le PSG est allé l'emporter sur le terrain de Metz (2-0) en ouverture de la 4eme journée de L1. Di Maria et Choupo-Moting ont frappé et offert la tête au club parisien.

Le debrief
Ce déplacement à Metz avait tout du piège. Le PSG, la tête ailleurs en cette fin de Mercato hyper mouvementée, s'en est sorti sans le moindre souci. Malgré une équipe diminuée, notamment offensivement (Neymar en instance de départ, Kylian Mbappé et Edinson Cavani à l'infirmerie), et des résultats inquiétants à l'extérieur (5 défaites sur les 6 dernières rencontres de L1 en déplacement), le champion de France s'est imposé avec autorité chez le tenant du titre en L2 (2-0). Angel Di Maria et Eric-Maxim Choupo-Moting, désormais seul meilleur buteur du club parisien, ont inscrit les deux buts en première période et propulsé leur équipe en tête du classement. Au moins provisoirement, en attendant les matchs de Rennes et de Lyon ce week-end.

A défaut d'être génial dans le jeu, le PSG s'est montré particulièrement sérieux à Saint-Symphorien. Il le fallait pour s'en sortir avec un gardien de 19 ans qui faisait sa première apparition chez les pros, pour éviter à Alphonse Areola une situation bizarre dans la perspective de son départ pour le Real Madrid, et un gamin de 17 ans titulaire dans l'entrejeu. L'ouverture du score rapide sur un penalty logique a bien aidé le club de la Capitale à maîtriser son match, où il a tenu le ballon avec tranquillité face à des Messins qui avaient clairement choisi d'attendre les visiteurs pour placer des contres. Le plan a fonctionné en tout début de rencontre, avant de devenir inopérant face à l'application des Parisiens dans le repli défensif et à leur faculté à récupérer rapidement les ballons. Les hommes de Thomas Tuchel ont dès lors pu dérouler avec de longues séquences de conservation, tout en se montrant constamment dangereux sur les coups de pied arrêtés, domaine dans lequel les Messins ont énormément souffert.

Toujours en contrôle du tempo au retour des vestiaires, les Parisiens ont fait tourner sans chercher réellement à se mettre à l'abri. Une option qui a contraint les Grenats à courir après le ballon sans parvenir à emballer les débats. Certes le PSG a connu des temps faibles, rappelant qu'il avait encore une marge de progression dans sa montée en puissance physique d'ici la reprise de la Ligue des Champions mi-septembre. Les Messins en ont même profité pour solliciter Marcin Bulka, solide sur un coup-franc de Farid Boulaya avant d'être plus hésitant sur une frappe lointaine de Marvin Gakpa. Mais l'histoire retiendra qu'il a réalisé un clean-sheet pour ses débuts avec Paris, le premier de son club à l'extérieur en L1 depuis la fin mars. Un signe que ce PSG, plus limité en talent qu'à l'accoutumée, sait faire bon usage de son intelligence et de son expérience pour s'en sortir chez un promu.
L'instant T :
Et une de plus... Frank Schneider a ajouté une interruption à la série lancée en début de saison sur ordre de la LFP. En cause de nouvelles banderoles jugées homophobes. A juste titre ? Pas nécessairement, des supporters du FC Metz ayant choisi l'ironie pour s'adresser à la ligue en reprenant les paroles de la chanson « Balance ton quoi » d'Angèle, qui revendique son engagement contre toute forme de discrimination. A force la tolérance zéro vire au ridicule.
Les buts
11eme minute (0-1)
Le PSG joue malicieusement un corner sur le côté gauche. Après une combinaison avec Choupo-Moting, Bernat devance M.Fofana, qui le fauche grossièrement en voulant dégager et concède le penalty. Di Maria s'en charge et prend Oukidja à contre-pied.

43eme minute (0-2)
Coup-franc excentré sur la droite pour le PSG. Verratti le frappe et dépose son centre enroulé au point de penalty, où Choupo-Moting coupe la trajectoire. Sa reprise de la tête décroisée trompe Oukidja, qui ne peut qu'effleurer le ballon.
Les tops et les flops
Angel DI MARIA (7)
Comme à son habitude, Angel Di Maria a pris ses responsabilités en tant que fer de lance d'une attaque orpheline de Neymar, Mbappé et Cavani. L'Argentin a ouvert le score sur penalty et a montré une grosse activité, y compris dans le replacement défensif, jusqu'à baisser de pied physiquement au fil des minutes. Une menace constante sur les coups de pied arrêtés.
Marco VERRATTI et Idrissa GUEYE (7)
La paire de récupérateurs parisiens a réalisé un match impeccable. Marco Verratti et Idrissa Gueye ont maintenu l'équilibre du bloc avec un énorme abattage à la récupération et un placement intelligent. A eux deux, ils ont gratté plus de 25 ballons et donné le tempo. L'international italien a même délivré une passe décisive pour couronner le tout.
Mamadou FOFANA (3)
Mamadou Fofana a payé pour apprendre. Le jeune milieu malien a vécu une soirée difficile contre le PSG. Il a d'abord concédé bêtement un penalty, avant d'être trop passif sur le coup-franc du break pour les Parisiens. En outre, il n'a pas vraiment existé dans son rôle de sentinelle. Au moins, son calvaire n'a duré qu'une heure.
La feuille de match
METZ - PSG : 0-2
Stade Saint-Symphorien (20 000 spectateurs environ)
Temps chaud - Pelouse excellente
Arbitre : M.Schneider (4)

Buts : Di Maria (11eme sp) et Choupo-Moting (43eme) pour le PSG

Avertissements : M.Fofana (27eme) pour Metz - Tuchel (65eme) pour le PSG

Expulsion : Aucune


Metz
Oukidja (5) - Centonze (5), Sunzu (4), Boye (4), Delaine (4) - H.Maïga (5), M.Fofana (3) puis Angban (59eme), Cohade (cap) (4) puis Gakpa (70eme) - Nguette (4), H.Diallo (6), Boulaya (4) puis I.Niane (82eme)

N'ont pas participé : Delecroix (g), Cabit, K.N'Doram, Ambrose
Entraîneur : V.Hognon


PSG
Bulka (5) - Dagba (6), Marquinhos (5), T.Silva (cap) (5), Bernat (5) - I.Gueye (7), Verratti (7) puis Kurzawa (82eme) - Sarabia (4), Aouchiche (5) puis Paredes (65eme), Di Maria (7) - Choupo-Moting (6) puis Jesé (90eme)

N'ont pas participé : Areola (g), Kimpembe, Meunier, Kouassi
Entraîneur : T.Tuchel

Vos réactions doivent respecter nos CGU.