L1 : L'OM poursuit sa série après un scénario fou à Monaco

L1 : L'OM poursuit sa série après un scénario fou à Monaco©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le dimanche 15 septembre 2019 à 23h00

Mené 2-0 au bout d'une demi-heure à Monaco, l'OM a renversé l'ASM dimanche pour enchaîner un troisième succès de rang en L1 (3-4). Les Marseillais reviennent à hauteur du podium, loin devant le club de la Principauté, avant-dernier et toujours en quête de sa première victoire de la saison.

Le debrief
C'est une soirée qui pourrait marquer la saison de l'OM. Mené 2-0 au bout d'une demi-heure à Monaco, Marseille a tout fait basculer par la suite avant de jouer à se faire peur en fin de match. Mais les hommes d'André Villas-Boas se sont accrochés à leur avantage pour enchaîner un troisième succès de suite en championnat (3-4) et rester sur la lancée de leur dynamique d'avant la trêve internationale, à l'image de Dario Benedetto, auteur de son premier doublé en L1. L'OM se retrouve ainsi 4eme, avec le même nombre de points que Rennes et Nantes. Du côté de l'ASM, malgré le doublé de Wissam Ben Yedder pour ouvrir son compteur buts, le calvaire du début de saison se poursuit. Le club de la Principauté n'a toujours pas remporté le moindre match et pointe à l'avant-dernière place.



Les Monégasques ont pourtant mené dans un match pour la troisième fois consécutive. Reproduisant un plan de jeu typique de Leonardo Jardim, avec un 4-4-2 à plat positionné à bas pour se projeter vite à la récupération, ils n'avaient certes pas la maîtrise du ballon. Ils ne concédaient toutefois pas de situations à une équipe marseillaise inspirée dans les sorties de balles et dans la construction, mais seulement jusqu'aux 30 mètres adverses. A l'inverse, l'ASM n'était pas souvent dans le camp de l'OM, mais y était toujours menaçante. Après un penalty généreusement accordé, c'est une nouvelle attaque rapide qui a amené l'action du break pour les Monégasques. Ces derniers n'ont néanmoins pas une défense à la hauteur de leur secteur défensif, qui a pris maintenant 14 buts en 5 journées, le pire total de son histoire à ce stade de la compétition. Alors dans un temps faible, ils ont pris deux buts en quatre minutes en fin de première période, dont un au bout d'une action à plus de 20 passes de l'OM, et ont complètement relancé les Marseillais avant même la mi-temps.

Rassérénés par ce renversement de situation, les partenaires de Steve Mandanda ont continué d'appuyer après la pause. Ils ont continué à dérouler leur jeu avec beaucoup d'application et de justesse technique pour faire définitivement exploser le bloc de l'ASM, vite sur les rotules physiquement. Avec de nouveau deux buts en un laps de temps très court (cinq minutes), l'OM pensait s'être mis à l'abri autour de l'heure de jeu. C'était sans compter sur le caractère de Monaco et sur la fébrilité qui peut vite rattraper les Marseillais, en particulier dans les couloirs. La réduction du score princière à un quart d'heure du coup de sifflet final a fait souffler un vent de panique et rappelé que l'OM avait encore une marge de progression. Mais ses neuf points pris en trois matchs couronnent sa progression constante, sous l'impulsion de Villas-Boas, et ses intentions de jeu séduisantes. Ajoutez à cela un mental qui lui a permis de renverser la table ce dimanche et Marseille ressemble chaque semaine davantage à un candidat crédible au podium. C'est loin d'être le cas de Monaco.
L'instant T :
Dans la foulée du but du 3-4, Marseille a sérieusement flotté derrière. Un ballon perdu par Boubacar Kamara a offert à Keita Baldé une occasion de doublé, que Steve Mandanda a repoussé. Le gardien de l'OM a de nouveau sorti le grand jeu une trentaine de secondes plus tard, quand il s'est envolé pour claquer au-dessus de sa barre une reprise acrobatique de Slimani, auteur d'un enchaînement spectaculaire dos au but. La chance de l'ASM de revenir à égalité et de rendre ce match encore plus fou qu'il ne l'était déjà était passée.
Les buts
17eme minute (1-0)
Ben Yedder envoie un long centre vers Slimani. L'attaquant algérien envoie sa demi-volée du gauche juste au-dessus. Mais l'arbitre signale un penalty, pour une légère main de Bo.Kamara, qui ne regardait pas le ballon. Ben Yedder transforme la sentence en frappant fort sur la droite de S.Mandanda, parti du bon côté.

26eme minute (2-0)
G.Martins se joue de Strootman dans le rond central pour créer le décalage. Il décale Slimani, qui trouve une passe splendide pour Ben Yedder. Strootman est trop court pour l'intercepter et l'attaquant monégasque, qui bute sur S.Mandanda dans un premier temps, conclut ensuite dans le but vide.

38eme minute (2-1)
Payet écarte sur M.Sanson, qui centre au cordeau dans le dos de la défense de Monaco. Germain coupe au premier poteau devant Maripan et dévie légèrement le ballon jusqu'à Benedetto, qui trompe Lecomte à bout portant.

42eme minute (2-2)
Après un corner mal repoussé par l'ASM, Lecomte prolonge un centre de Payet sur A.Gonzalez, qui remise sur Benedetto, dont la tête plongeante de près atterrit sur la barre. Le ballon arrive jusqu'à Strootman, qui ajuste son centre de la gauche. Seul au second poteau, Germain reprend lui aussi d'une tête plongeante dans un angle fermé et Lecomte ne peut qu'accompagner le ballon dans son propre but.

61eme minute (2-3)
Maripan sort au duel avec Germain sans mettre d'impact et laisse le ballon au Marseillais. L'attaquant de l'OM sert plein axe M.Lopez, qui décale Payet sur la gauche. Le meneur olympien rentre sur son pied droit et enroule sa frappe à l'entrée de la surface dans le petit filet opposé.

67eme minute (2-4)
Après une longue séquence de préparation marseillaise et un jeu en triangle impeccable, M.Lopez lance sur la gauche Amavi. Le latéral de l'OM centre intelligemment en retrait pour Benedetto, libre de tout marquage pour conclure du gauche.

75eme minute (3-4)
Enorme travail de T.Bakayoko, qui déborde tout en puissance sur le côté droit. Son centre à hauteur est repris par K.Baldé, dont la frappe puissante se loge dans la lucarne de S.Mandanda.
Les tops et les flops de Monaco
Wissam BEN YEDDER (7)
Wissam Ben Yedder a bien choisi son moment pour débloquer son compteur buts cette saison. Encore complice de Slimani, avec qui il a combiné sur les actions de ses deux réalisations, l'attaquant des Bleus a ajouté l'efficacité dans le dernier geste. Un penalty transformé et un doublé validé avec un soupçon de réussite.
Cesc FABREGAS (4)
De retour de suspension, Fabregas avait pour mission de donner le tempo et d'orienter le jeu de l'ASM. Mais le milieu espagnol a connu un déchet inhabituel dans ses transmissions et n'a pas réussi à peser comme il l'aurait dû dans ce match. D'autant plus flagrant que l'entrée d'A.Silva a redonné de l'élan à Monaco et libéré enfin T.Bakayoko dans ses courses vers l'avant.
Guillermo MARIPAN (3)
Recruté pour stabiliser la défense de l'ASM, Maripan n'aide en rien l'édifice monégasque. Lent dans ses interventions, il montre peu d'aisance au duel et commet des fautes de placement. En retard sur le premier but de l'OM et auteur d'une sortie kamikaze de sa défense sur le troisième, il a coûté cher. Inquiétant pour le club de la Principauté.
Les tops et les flops de Marseille
Dario BENEDETTO (7)
Les semaines passent et le costume du « grantatakan » tant attendu par l'OM sied de mieux en mieux à Benedetto. Moins influent dans le jeu, l'Argentin s'est en revanche montré efficace devant le but. Une réalisation de renard des surfaces et une autre de pur avant-centre, après un bel appel en retrait : il a fait parler son instinct. Pas passé loin du triplé avec une tête sur la barre.
Dimitri PAYET (7)
Libre de ses mouvements en partant de la gauche, Payet s'est régalé entre les lignes. Il a causé des soucis à la défense monégasque par ses déplacements et a montré de la justesse technique dans tout ce qu'il a tenté. Récompensé d'un but de son excellent travail.
Boubacar KAMARA (4)
Certes le penalty que Bo.Kamara a concédé doit beaucoup à une interprétation sévère de l'arbitre, tant son geste de la main était involontaire. Mais le défenseur de l'OM a dégagé de la fébrilité et parfois péché par facilité dans la relance, ce qui a abouti à des pertes de balle évitables. Ce n'est pas la première fois cette saison.
La feuille de match
MONACO - MARSEILLE : 3-4
Stade Louis-II (12 000 spectateurs)
Temps chaud - Pelouse détrempée
Arbitre : M.Gautier (5)

Buts : Ben Yedder (17eme sp et 26eme) et K.Baldé (75eme) pour Monaco - Benedetto (38eme et 66eme), Germain (42eme) et Payet (61eme) pour Marseille

Avertissements : Ballo-Touré (36eme) et K.Baldé (91eme) pour Monaco - Bo.Kamara (16eme), A.Gonzalez (62eme) et Benedetto (91eme) pour Marseille

Expulsion : Aucune


Monaco
Lecomte (5) - Aguilar (4), Glik (cap) (4), Maripan (3), Ballo-Touré (4) - G.Martins (5), Fabregas (4) puis A.Silva (69eme), T.Bakayoko (6), Golovin (5) puis K.Baldé (69eme) - Ben Yedder (7) puis Augustin (56eme), Slimani (6)

N'ont pas participé : Benaglio (g), G.Dias, B.Badiashile, Onyekuru
Entraîneur : L.Jardim


Marseille
S.Mandanda (cap) (7) - B.Sarr (6), Bo.Kamara (4), A.Gonzalez (5), Amavi (6) - M.Lopez (6), Strootman (4), M.Sanson (7) puis Rongier (79eme) - Germain (6) puis Radonjic (91eme), Benedetto (7) puis Caleta-Car (93eme), Payet (7)

N'ont pas participé : Y.Pelé (g), Khaoui, Chabrolle, M.Aké
Entraîneur : A.Villas-Boas

Vos réactions doivent respecter nos CGU.