L1 : Kenny Lala arrache la victoire pour Strasbourg contre Bordeaux

L1 : Kenny Lala arrache la victoire pour Strasbourg contre Bordeaux©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le samedi 26 janvier 2019 à 21h55

Un but de Kenny Lala à l'ultime du temps additionnel a fait rompre Bordeaux samedi (1-0) et permis à Strasbourg d'enchaîner un quatrième succès de rang en L1. Avant de retrouver les Girondins mercredi en demi-finale de la Coupe de la Ligue, le Racing s'installe dans le Top 5.

Le debrief
C'est au moment où plus personne ne s'y attendait que Kenny Lala a surgi. Quand Strasbourg et Bordeaux se dirigeaient vers un nul logique, qui sanctionnait un match sans saveur et même soporifique pendant sa majeure partie, le latéral du Racing a donné la victoire à son équipe à l'ultime minute du temps additionnel ce samedi (1-0). Un signe supplémentaire que tout réussit aux Alsaciens en ce moment. Ils en sont désormais à quatre succès consécutifs en L1 et s'installent pour de bon dans le Top 5, revenant même provisoirement à deux points du podium. De leur côté, les Girondins restent englués dans la deuxième moitié du classement. Ils auront toutefois l'occasion de prendre leur revanche dès mercredi, en demi-finale de la Coupe de la Ligue.

A coup sûr le chemin le plus court pour les deux clubs pour disputer une Coupe d'Europe la saison prochaine. Mais le RCSA a maintenant des raisons de croire qu'il pourrait glaner un ticket via le championnat. Pour rester jusqu'au bout dans le coup, les Strasbourgeois devront néanmoins faire mieux que ce samedi. Après 15 premières minutes séduisantes, ils ont fait preuve d'un trop grand déchet technique, en partie par précipitation et frustration de ne pas trouver la faille dans le bloc compact des Bordelais. Ces derniers n'étaient pas venus pour faire le spectacle, mais surtout pour ne pas repartir bredouille. Eux aussi maladroits balle au pied dès la ligne médiane franchie, ils n'ont pas réussi à se créer une seule occasion dans le jeu et n'ont guère été plus menaçants sur les coups de pied arrêtés.

Sans être brillants, leur premier tir cadré intervenant à un quart d'heure de la fin, les Strasbourgeois avaient les meilleures intentions et c'est certainement pour ça qu'ils ont été récompensés. Le quatre à la suite en L1, le Racing ne l'avait plus réussi dans son histoire depuis l'automne 1996. Il y a un déplacement à Saint-Etienne qui se profile dimanche prochain et qui en dira plus sur les ambitions possibles de cette équipe en championnat. En attendant, elle a un billet pour une finale de Coupe de la Ligue à arracher. Il ne semble tellement rien pouvoir lui arriver en ce moment qu'elle s'avancera en favorite de cette deuxième manche contre Bordeaux. Attention toutefois, les Girondins ont gardé des cartouches au chaud. Pas certain que ça suffise à bouleverser le visage d'une équipe encore bien moribonde ce samedi.
Le film du match
12eme minute
Lala récupère un centre trop long et joue avec I.Sissoko, qui fixe la défense bordelais avant de servir Thomasson à l'entrée de la surface bordelaise. L'ancien Nantais enroule du gauche vers le second poteau. Ça frôle le montant d'un Costil battu sur cette frappe.

40eme minute
Basic voit le ballon lui revenir après un premier centre sur corner et envoie sa deuxième tentative au second poteau sur Karamoh. L'ancien Caennais tente une volée acrobatique qu'il manque complètement et ça revient sur Kamano, qui reprend au point de penalty. A côté.

51eme minute
Ajorque réalise un petit festival sur la droite et s'arrache pour conserver. L'attaquant de Strasbourg sert Y.Fofana, qui transmet à I.Sissoko. Dans une position arrêtée, le milieu du Racing prend sa chance de 25 mètres. C'est a priori anodin, mais le ballon prend de la vitesse avec les rebonds et Costil s'emploie pour dévier en corner, même si ce n'était visiblement pas cadré.

83eme minute
Décalé sur la gauche, Grandsir adresse un bon centre au second poteau vers Mothiba. L'attaquant sud-africain s'arrache pour être à la réception du ballon et reprend dans un angle fermé. Costil repousse avec beaucoup de réussite du genou et empêche l'ouverture du score.

85eme minute
Coup-feranc intéressant pour Bordeaux après une faute sacrificielle de P.Martinez sur Sankharé pour couper un contre girondin. Kamano s'en charge dans une position légèrement excentrée sur la gauche à 25 mètres. Il enroule au-dessus du mur et contraint Sels à la parade.

93eme minute (1-0)
Sur la dernière action du match, P.Martinez joue la touche avec N.Da Costa et envoie un centre peu précis vers la surface bordelaise suite à la remise de son partenaire. Kamano se fait surprendre par le rebond et Lala hérite du ballon au second poteau. Il enchaîne sur une frappe légèrement prise de l'extérieur du droit qui va se loger dans le petit filet opposé de Costil.
Tops et flops

TOP 3

P.MARTINEZ a endossé le rôle du patron défensif à Strasbourg en l'absence de Mitrovic et l'a fait avec autorité. Avec L.Koné, il a parfaitement muselé Cornelius et s'est régalé du corps-à-corps que lui proposait l'attaquant danois. Il s'est aussi permis d'apporter le surnombre devant et de prendre sa chance de loin, cadrant même la première frappe du match à un quart d'heure de la fin et délivrant une passe décisive heureuse dans le temps additionnel.

Principal bénéficiaire de la blessure de J.Martin, Y.FOFANA a confirmé qu'il avait le niveau pour jouer un rôle-clé dans l'entrejeu strasbourgeois ces prochaines semaines. Il a gratté des ballons à foison et impressionné par son activité à la récupération. En défendant en avançant, il a fait monter le bloc alsacien et s'est montré relativement juste techniquement. Intéressant pour la suite.

LALA est bien le défenseur le plus décisif d'Europe. Le latéral strasbourgeois, qui a prolongé son contrat avec le Racing cette semaine, a inscrit son quatrième but de la saison en donnant la victoire aux siens au bout des arrêts de jeu, et il faut ajouter sept passes décisives. Un soulagement pour l'ancien Lensois, qui était jusque-là bien muselé par Poundjé et vivait une soirée frustrante.


FLOP 3

Que les rumeurs concernant son avenir pèsent sur son rendement ou pas, KAMANO a traversé ce match comme une ombre. En dehors d'une accélération en début de match, l'international guinéen n'a absolument pas pesé sur les événements. Très discret et peu impliqué, il a disparu de la circulation et s'est même troué à la dernière minute sur l'action du but de la victoire du RCSA.

Aligné à la pointe de l'attaque bordelaise, CORNELIUS
a certes réalisé son travail de sape habituel dans les duels. Mais il en a oublié de jouer au football et il a démontré à maintes reprises sa maladresse technique avec des ratés grossiers. Son impact physique s'est révélé inutile.

Avec l'indisponibilité de Carole pour les quatre prochaines semaines, NDOUR a un coup à jouer dans le couloir gauche strasbourgeois. Mais il devra réaliser des matchs bien plus consistants pour saisir sa chance. Plein de bonne volonté, il a commis des fautes évitables sans ballon et mal conclu ses débordements en phase offensive.
Monsieur l'arbitre au rapport
Florent Batta a probablement trop usé de son sifflet dans un match qui ne le méritait pas. En signalant plus de 30 fautes, il n'a pas favorisé le rythme d'un match qui peinait à s'emballer. Il aurait certainement dû expulser Pablo Martinez en fin de match pour une faute annihilant une action de but sur Younousse Sankharé. Une prestation très mitigée.
La feuille de match
L1 (22eme journée) / STRASBOURG - BORDEAUX : 1-0
La Meinau (25 900 spectateurs environ)
Temps pluvieux - Pelouse bonne
Arbitre : M.Batta (4)

But : Lala (93eme) pour Strasbourg

Avertissements : L.Koné (82eme) et P.Martinez (84eme) pour Strasbourg - Jovanovic (49eme) et Briand (88eme) pour Bordeaux

Expulsion : Aucune


Strasbourg
Sels (5) - Lala (6), Caci (5), L.Koné (6), P.Martinez (6), Ndour (4) puis Grandsir (80eme) - I.Sissoko (5), Y.Fofana (6), Liénard (cap) (4) puis Mothiba (60eme) - Thomasson (4), Ajorque (5) puis N.Da Costa

N'ont pas participé : Bi.Kamara (g), Aaneba, Corgnet, A.Gonçalves
Entraîneur : T.Laurey


Bordeaux
Costil (cap) (5) - Palencia (5), Koundé (6), Jovanovic (6), Poundjé (5) - Basic (4) puis Sankharé (67eme), Otavio (6), Lerager (5) - Karamoh (4) puis Briand (67eme), Cornelius (4), Kamano (3)

N'ont pas participé : Poussin (g), Lewczuk, Pellenard, Plasil, Vada
Entraîneur : E.Bédouet

Vos réactions doivent respecter nos CGU.