L1 (J7) : Guingamp débloque son compteur, Nîmes peut regretter

L1 (J7) : Guingamp débloque son compteur, Nîmes peut regretter©Media365
A lire aussi

Antoine Delplanque, publié le mercredi 26 septembre 2018 à 22h15

Dans une rencontre assez équilibrée, avec des moments-clés de chaque côté, Nîmes et Guingamp n'ont pu faire mieux que 0-0 mercredi. L'En Avant prend ainsi son premier point de la saison dans un Stade des Costières bouillant.

Le debrief
Un duel entre les deux pires défenses de Ligue 1 est-il l'assurance d'un match prolifique ? Ce mercredi, la réponse fut non entre Nîmes et l'En Avant de Guingamp. En accrochant le match nul (0-0), les hommes d'Antoine Kombouaré ont obtenu leur premier point d'une saison qui s'annonce d'ores et déjà longue. Malgré un statut de promu offensif et intrépide, les Nîmois se sont montrés timides à l'entame de cette rencontre. Face à des Bretons qui pressaient haut, Marcus Thuram à sa tête, les Crocos se contentaient de quelques occasions et ont réclamé même un penalty à la 16ème minute, lorsqu'Umut Bozok a été accroché dans la surface par Christophe Kerbrat. Malgré un visionnage vidéo, Benoît Millot a refusé la demande des Nîmois. Une décision qui a entraîné une baisse de confiance des Rouge et Blanc qui subiront de nombreuses situations dangereuses venant des côtés avec le duo Benezet-Rebocho, qui s'est trouvé et a peiné simplement à servir Marcus Thuram dans la surface, et de la propension de Ludovic Blas à prendre la profondeur. Il fallait alors compter sur un Paul Bernardoni bien placé et un poteau sauveteur. A la peine offensivement, Nîmes a vu le deuxième accrochage dans la surface, celui de Baptiste Guillaume cette fois-ci, récompensé d'un pénalty justifié. Mais la chance n'était pas présente au Stade des Costières lorsqu'Umut Bozok a touché le poteau.

Après des prestations plus que limitées, les Guingampais se sont montrés plus entreprenants, profitant des espaces laissés par les Nîmois. Des espaces qui sont accompagnés de gestes inattentifs de la part des Crocos. A l'image d'une semelle en retard de Loïck Landre au niveau du tibia de Marcus Thuram ou encore d'un coup de coude de Moustapha Diallo sur Christophe Kerbrat. Hormis un dernier un contre un de Denis Bouanga et d'une frappe de Pedro Rebocho déviée par Gaëtan Paquiez, les deux formations ont manqué de réussite au-delà d'avoir bien défendu. Toujours lanterne rouge du championnat, Guingamp a présenté un meilleur visage. Reste plus qu'à retrouver de l'efficacité.

4eme minute
Umut Bozok, au milieu de terrain, est crocheté par Christophe Kerbrat, le capitaine de l'En Avant de Guingamp. Benoît Millot accorde un coup-franc aux Nîmois. Antonin Bobichon se charge de le tirer, à 35 mètres. La frappe à ras de terre du milieu de terrain est capté par Karl-Johan Johnsson.

16eme minute
Après une dizaine de minutes assez calme, Umut Bozok s'écroule dans la surface guingampaise après un contact avec Christophe Kerbrat. Benoît Millot fait appel à l'assistance vidéo pour revoir les images. L'arbitre de la rencontre n'accorde pas de penalty.

20eme minute
Marcus Thuram, côté gauche, centre pour Nicolas Benezet qui décale pour Cheik Traoré sur le côté droit de la surface. La frappe croisée est arrêtée par Paul Bernardoni !

31eme minute
Sur une passe en profondeur de Ludovic Blas, dans le dos de la défense nîmoise, Marcus Thuram entre dans la surface, côté gauche et arme une frappe sèche qui touche le poteau de Paul Bernardoni !

45eme minute
Marcus Thuram accroche Baptiste Guillaume dans la surface de réparation ! Benoît Millot va de nouveau faire appel à l'arbitrage vidéo. L'arbitre accorde finalement un penalty pour le Nîmes Olympique.

45eme minute+2
Umut Bozok s'élance pour tirer son penalty et ouvre son pied droit. Malchanceux, l'attaquant nîmois touche le poteau gauche de Karl-Johan Johnsson.

56eme minute
Denis Bouanga est lancé dans la profondeur et se retrouve seul face à Karl-Johan Johnsson, la sortie du gardien suédois dans les pieds du Gabonais est impeccable.

68eme minute
Marcus Thuram sort sur civière après un tacle en retard appuyé de Loïck Landre au niveau de son tibia. L'attaquant de Guingamp est remplacé par Marcus Coco. Le défenseur nîmois écope lui d'un carton jaune.
Tops et flops

TOP 3


Avant sa sortie sur civière, Marcus THURAM a brillé par sa capacité à prendre les espaces et à devancer ses adversaires grâce à sa vitesse. Bien qu'en manque de réussite sur sa frappe à la 31eme minute. Constamment en mouvement, il n'a d'ailleurs pas hésité à redescendre très souvent pour récupérer les ballons, facilitant le jeu de ses coéquipiers au milieu.

Défendre le côté gauche de Guingamp ne fut pas chose aisée ce mercredi. Notamment à cause de Pedro REBOCHO, très offensif, le Portugais s'est souvent retrouvé en position de tirer ou de centrer pour un coéquipier. Présent offensivement, il le fut également en défense, pour couper les trajectoires et le lien entre Ripart et Bozok notamment.

Souvent seul, Denis BOUANGA a tout su se procurer quelques occasions, à l'image de son un contre un contre avec Karl-Johan Johnsson. Altruiste et observateur, il a démontré une forte capacité d'adaptation. Notamment pour trouver des solutions au milieu de la défense guingampaise très dense.


FLOP 3


Rencontrant des problèmes à trouver ses coéquipiers au milieu, Loïck LANDRE n'a pas rendu une belle copie. Auteur précipité, le défenseur central a trop souvent cherché la longueur. Son tacle en retard sur Marcus Thuram est également un exemple de son match à revoir.

Trop physique, peu présent techniquement, Moustapha DIALLO n'a pas réussi ses retrouvailles avec son ancienne formation. Dans un milieu souvent en difficulté, le numéro 2 n'a pas convaincu, même lors de ses replis défensifs.

A la pointe de l'attaque nîmoise, ils étaient deux. Cependant, Baptiste GUILLAUME ne fut pas très en vue au Stade des Costières. Hormis une passe en retrait pour Renaud Ripart en seconde mi-temps, l'ancien d'Angers notamment a peiné dans sa capacité à se libérer du marquage guingampais et à peser sur cette défense bretonne.
Monsieur l'arbitre au rapport
Bon match de M.Millot, qui a sanctionné Guingampais et Nîmois à juste titre. Témoin de quelques duels physiques au milieu du terrain, l'arbitre de la rencontre a souvent permis une fluidité dans le jeu, tout en sanctionnant les mauvais gestes.
La feuille de match
L1 (7eme journée) / NIMES - GUINGAMP : 0-0
Stade des Costières (13 415 spectateurs)
Temps ensoleillé - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Millot (7)

Avertissement : Landre (67eme), Paquiez (82eme) et Diallo (87eme) pour Nîmes.
Eboa Eboa (32eme), Thuram (45eme) et Kerbrat (58eme) pour Guingamp.

Expulsion : Aucune


Nîmes
Bernardoni (6) - Miguel (4), Lybohy (5), Landre (3), Paquiez (4) - Bobichon (6), Diallo (4) - Ripart (c) (7) puis Sada Thioub (69eme), Bouanga (7) puis Valls (90eme), Guillaume (3) - Bozok (5) puis Depres (83eme)

N'ont pas participé : Valette (g), Alakouch, Maouassa, Alioui
Entraîneur : B.Blaquart


Guingamp
Johnsson (6) - Rebocho (7), Sorbon (5), Kerbrat (c) (5), Eboa Eboa (4) - Traoré (5), Blas (7) puis Roux (83eme), Didot (5) - Deaux (4), Thuram (7) puis Coco (69eme), Benezet (6)

N'ont pas participé : Caillard (g), Ikoko, Tabanou, Ngakoto, Fofana
Entraîneur : A.Kombouaré

Vos réactions doivent respecter nos CGU.