L1 (J7) : A Montpellier, le PSG est tombé sur un os

L1 (J7) : A Montpellier, le PSG est tombé sur un os©Media365
A lire aussi

Alessandro Pitzus, publié le samedi 23 septembre 2017 à 19h04

Après six victoires de rang en championnat, le PSG a concédé le premier match nul de sa saison à La Mosson face à une équipe de Montpellier qui avait misé sur un bloc solide (0-0). Paris garde un point d'avance sur Monaco en tête de la Ligue 1.

Le debrief
Premier match sans Neymar et premier couac pour Paris. Certains diront qu'il fallait s'y attendre, surtout quand le club de la capitale se déplace sur une pelouse indigne et fait face à une équipe compacte, agressive et très alerte en défense. L'année dernière, le PSG avait pris une gifle monumentale en rendant visite au MHSC à la Paillade. Cette saison, il se contentera d'un match nul et vierge acquis au terme d'un match où les hommes d'Unai Emery ont manqué de liant, de vivacité et de volonté. A l'image d'un Julian Draxler complétement à côté de ses pompes, Paris n'a pas rassuré après son niveau de jeu insuffisant la semaine dernière au Parc des Princes contre l'OL. Pourtant, les Parisiens étaient revenus à leurs fondamentaux en revenant au 4-3-3 et laissant de côté le 4-2-3-1. Ça n'a rien changé.

Pendant que les Montpelliérains jouaient des coudes et évoluaient sans complexes, le PSG a mis une trentaine de minutes avant d'émerger et de montrer un peu de répondant. Mais les Parisiens ont dû attendre 48 minutes avant de cadrer leur premier tir. Preuve qu'ils ont été très fébriles devant. Trop statique, pas assez percutant, le club de la capitale a manqué d'un peu de tout pour forcer la décision. Le collectif a manqué de cohésion et de liens, notamment entre le milieu et l'attaque, pour permettre d'apporter plus de danger. Verratti et Rabiot ont paru empruntés. Idem pour Draxler et Cavani.

Dans cette configuration et malgré les incursions de Kylian Mbappé, Paris a parfois joué avec le feu mais heureusement pour les Parisiens, les Héraultais ont fait preuve de maladresse dans la dernière passe. Mais ces derniers ont su faire bloc pour museler les attaques parisiennes. Des interventions viriles et parfois pas très correctes, mais les hommes de Michel Der Zakarian ont joué leur carte à fond. Leur mur a tenu et ce point vient récompenser une abnégation à toute épreuve. Pour Paris, c'était le premier match sans Neymar et comme par hasard, les Parisiens n'ont pas gagné. Avant de parler de « Neymar dépendance », il faudra surtout se demander ce qui cloche tactiquement. Car depuis deux matches, le PSG n'est pas vraiment lui-même.
Le film du match
17eme minute
A coups de feintes, Draxler s'ouvre un espace dans la surface et centre vers Cavani au point de penalty. L'Uruguayen se loupe et manque sa frappe. Mbappé et Motta ne parviennent pas à conclure.

28eme minute
Après un très joli mouvement collectif, Sessegnon décale Aguilar sur la droite. Le centre du Montpelliérain est dégagé par Thiago Silva alors que Sessegnon n'était pas loin de reprendre de volée.

32eme minute
Après une longue relance à ras de terre, Ninga se retrouve en un contre un contre Verratti. L'Italien se jette au bon moment pour subtiliser le ballon au joueur du MHSC.

35eme minute
Draxler trouve Thiago Silva sur corner, mais la tête du Brésilien ne trouve pas le cadre. Pedro Mendes était venu gêner le Sud-Américain de manière très virile.

39eme minute
Après avoir éliminé avec aisance Hilton, Mbappé frappe du gauche dans la surface, mais sa tentative est contrée par Mendes qui s'est bien jeté.

43eme minute
Coup-franc dangereux pour le PSG. Draxler cherche Motta au point de penalty. Le ballon file au second poteau, mais Marquinhos est trop court.

48eme minute
En tentant une passe en retrait, Skhiri rend le ballon à Cavani qui transmet rapidement à Mbappé. L'ancien Monégasque cadre son plat du pied droit, mais Lecomte s'est bien détendu.

50eme minute
Superbe reflexe de Lecomte qui dévie le centre de Mbappé à destination de Cavani. Rabiot avait effectué une transversale parfaite à destination de l'international tricolore.

51eme minute
Roussillon prend le dessus sur Meunier et centre vers Ninga. Marquinhos intervient et repousse le ballon.

65eme minute
A la suite d'une passe splendide de Verratti, Mbappé rate un peu son contrôle dans la surface adverse et ne peut conclure devant Lecomte.

68eme minute
Roussillon déborde sur la gauche et prend le dessus sur la défense parisienne. Le latéral gauche tente de servir Ninga, mais le ballon est mal donné.

72eme minute
Fauché par Pedro Mendes dans la surface, Cavani s'écroule et réclame le penalty. Le contact était flagrant, mais l'arbitre n'a pas sifflé.
Tops et flops

TOP 3

Certes, le PSG n'a pas été brillant en attaque. Mais quand les Parisiens ont été dangereux, Kylian MBAPPE était toujours dans le coup. Des dribbles, des accélérations et surtout une capacité phénoménale à éliminer les défenseurs en quelques mètres. Il a toujours tenté de servir ses partenaires dans les meilleures conditions et a tout tenté pour faire la décision. Contrairement à ce qu'il avait montré face à l'OL, il a joué juste.


Quelle débauche d'énergie de Jérôme ROUSSILLON. Le latéral gauche montpelliérain a livré un match plein en se dépouillant sur tous les ballons. Un vrai combattant. Rarement mis en difficulté par Meunier, qu'il a d'ailleurs souvent dominé dans son duel, l'Héraultais a multiplié les rushs et les percussions dangereuses. Avec un peu plus de réussite, il aurait même pu être passeur décisif au moins une fois.

Serein et auteur d'une performance très solide, Benjamin LECOMTE a multiplié les interventions salvatrices dans sa surface. Jamais pris à défaut sur les sorties aériennes, il a diffusé un sentiment de sureté à sa défense. L'ancien Lorintais s'est même permis un dribble audacieux devant Cavani dans sa surface. Il a mis en échec les attaquants parisiens. Un vrai rempart.


FLOP 3

Perdu contre Lyon sur le terrain, Julian DRAXLER avait pour lui l'excuse du système et de l'embouteillage dans l'axe. Cette fois-ci, le PSG est revenu à son bon vieux 4-3-3. L'Allemand était aligné à droite et il a été à la peine. L'ancien transfuge de Wolfsburg a fait preuve d'une nonchalance regrettable. Des gestes mal assurés, des coups de pied arrêtés imprécis, le milieu offensif parisien a raté tout ce qu'il a entrepris.


Après le « penalty gate » et la semaine tendue qui s'en est suivie, Edinson CAVANI comptait sur ce match pour remettre les pendules à l'heure. C'est raté. L'Uruguayen n'était clairement pas dans le bon tempo. Rarement dans les bons coups et pas bien servi, il a surtout manqué de lucidité dans ses contrôles. Un match à oublier.

Thomas MEUNIER avait une chance de se montrer face au MHSC, mais il a passé un mauvais samedi sur la pelouse de La Mosson. Malgré quelques montées intéressantes, le Belge a manqué de clairvoyance et de précision sur ses centres. Défensivement, Jérôme Roussillon l'a fait courir et l'a souvent amené dans ses derniers retranchements. Emery l'a remplacé à vingt minutes de la fin pour éviter qu'il ne sombre.
Monsieur l'arbitre au rapport
Clément Turpin a pris toutes les mauvaises décisions en début de rencontre. Mauvaises interprétations à gogo et un carton jaune injustifié pour Marquinhos. Sa deuxième période était plutôt bien partie, mais il a fini par oublier un penalty pour le PSG à 10 minutes de la fin à la suite d'un mauvais tacle de Pedro Mendes sur Cavani.
La feuille de match
L1 (J7) / MONTPELLIER - PSG : 0-0
La Mosson (22 000 spectateurs environ)
Temps ensoleillé - Pelouse en très mauvaise état

Arbitre : M. Turpin (4)

Avertissements : Ninga (31eme), P. Mendes (42eme) pour Montpellier - Marquinhos (12eme), Lucas (76eme) pour le PSG


Montpellier
Lecomte (7) - Aguilar (6), P.Mendes (5), Hilton (6), Congré (5), Roussillon (7) puis Mukiele (71eme) - Sambia (5) puis Piriz (70eme), Skhiri (5), Lasne (5), Sessegnon (5) - Ninga (5) puis Mbenza (82eme)

N'ont pas participé : Pionnier (g), Dolly, Bérigaud, S.Camara
Entraîneur : M. Der Zakarian


PSG
Areola (5) - Meunier (3) puis Dani Alves (71eme), Marquinhos (6), Thiago Silva (cap) (6), Berchiche (4) - Verratti (5), Thiago Motta (5) puis Lo Celso (81eme), Rabiot (5) - Mbappé (6), Cavani (3), Draxler (3) puis Lucas (66eme)

N'ont pas participé : Trapp (g), Kimpembe, Kurzawa, Nkunku
Entraîneur : U. Emery

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU