L1 (J6) : Solide et appliqué, Montpellier enchaîne face à des Niçois en panne

L1 (J6) : Solide et appliqué, Montpellier enchaîne face à des Niçois en panne©Media365
A lire aussi

Jérémie Baron, publié le samedi 22 septembre 2018 à 23h02

Montpellier a enfin gagné à domicile (1-0), en neutralisant son hôte niçois grâce au premier but cette saison de Gaëtan Laborde. Dans ce match relativement pauvre en occasions, le Gym a mordu la poussière alors qu'il restait sur deux bons résultats. Montpellier, de son coté, continue de surprendre et s'installe en haut de la Ligue 1.

Le debrief
Jamais deux sans trois devait certainement se dire Patrick Vieira avant de se déplacer dans l'Hérault ce samedi soir. Après ses récents succès à Lyon (0-1) et devant Rennes (2-1), les Aiglons s'avançaient plutôt sereins à Montpellier, surtout que le champion du monde 98 pouvait compter sur le retour de Mario Balotelli, libéré de ses pépins. Mais Allan Saint-Maximin et consorts se sont heurtés à une équipe de la Paillade qui a récité une partition qu'elle connait par cœur et dans laquelle elle excelle : solidité, solidarité collective et combativité. Dans ces conditions, Nice a totalement perdu ses moyens et a vacillé au moment où il ne fallait pas. Si la rencontre s'est jouée sur le fameux « détail » décisif dans chaque partie, à savoir ici un petit but de Gaëtan Laborde sur une maladresse de Walter Benítez, cela ne relève pas de l'illogique pour autant.

Car dans ce duel de compositions à trois défenseurs centraux, c'est bien les locaux qui se sont distingués, se montrant les seuls capables de proposer quelque chose durant le premier acte, et les plus dangereux sur l'ensemble des 90 minutes. La preuve avec les deux montants trouvés par Junior Sambia (42eme) et Delort (88eme), alors que le score avait déjà basculé. En face, avant le passage à trois offensifs en fin de partie, Saint-Maximin et Balotelli se sont montrés bien timides - surtout ce dernier - et ont permis à l'arrière-garde héraultaise de briller, une fois de plus. Dans ce match souvent trop fermé, la réussite a quitté le Gym pour s'installer dans l'équipe d'en face, celle qui s'était fait rejoindre sur le gong face à Strasbourg il y a une semaine (1-1). Au classement, et à l'issue de ce week-end, c'est bien la formation de Michel Der Zakarian qui figurera parmi les quatre premiers de l'élite. Et c'est loin d'être un scandale.
Le film du match
10eme minute
Après un joli une-deux avec Le Tallec, Sambia s'excentre coté gauche pour se présenter face à Benitez. Mais il choisit de frapper dans un angle fermé et ne trouve que le petit filet extérieur.

21eme minute
À la retombée d'un second ballon suite à un corner, Le Tallec reprend comme il peut du droit. Sur sa ligne, Attal repousse in extremis.

32eme minute (0-1)
À la sortie d'un beau mouvement Congré-Delort-Sambia, Oyongo centre au point de penalty mais c'est Aguilar, au second poteau, qui en hérite. Ce dernier arme une frappe que Benitez repousse maladroitement sur Laborde, lequel n'a plus qu'à faire trembler les filets.

42eme minute
Suite à un corner sorti puis renvoyé dans la boite, Congré s'impose de la tête et le cuir traverse la surface pour arriver jusqu'à Sambia. Seul face au portier du Gym, le jeune Montpelliérain voit son plat du pied s'écraser sur le poteau.

79eme minute
Sur un corner niçois, le capitaine niçois Dante s'élève plus haut que la défense montpelliéraine mais son coup de casque passe au-dessus sans inquiéter Lecomte.

81eme minute
Atal fixe Congré en l'effaçant d'un passement de jambes vers l'intérieur du jeu. Il tente sa chance du gauche et Lecomte repousse.

88eme minute
À l'entrée de la surface, Delort sert Skhiri, qui parvient à lui remettre intelligemment. L'attaquant ne se pose pas de questions et arme une frappe à raz-de-terre, qui est repoussée par le montant gauche de Benitez.

91eme minute
Après une faute d'Aguilar sur Balotelli juste devant la surface, l'Italien se charge de frapper le coup-franc. Son coup de patte passe le mur mais ne retombe pas assez vite et file au-dessus.
Tops et flops

TOP 3

Déjà étincelant lors de son entrée face à Rennes le week-end dernier, le jeune ATAL demeure l'une des seules satisfactions de la soirée coté niçois. Du haut de ses 22 ans, l'Algérien n'a cessé de vouloir apporter le danger dans le camp adverse sur son coté droit, tout en restant solide défensivement. Ses qualités de projection, son profil assez complet et sa faculté à combiner avec ses partenaires demandent à être revues lors des prochaines sorties de la formation de Vieira.

Situé sur le même coté qu'Atal, OYONGO a offert un joli duel avec son vis-à-vis. Souvent disponible dans le camp adverse, il a lui aussi fait preuve d'une solidité notable, à l'instar de toute la défense de la Paillade, irréprochable ce samedi. Le latéral est également à l'origine du but, avec un centre déposé du gauche dans la boite.

14 rencontres de Ligue 1 qu'il attendait de retrouver le chemin des filets : LABORDE a réenclenché son compteur buts, et il a dans le même temps scoré pour la première fois avec sa nouvelle tunique en offrant la victoire aux siens. À l'image de son acolyte Delort, il n'a pas passé un match très simple mais ses efforts ont été récompensés.


FLOP 3

La Mosson a eu droit à du BALOTELLI dans toute sa splendeur et son excentricité, pour son retour à la compétition. Déchets à cause d'un jeu trop facile, perte de sang-froid face à ses gardes du corps, tentatives beaucoup trop ambitieuses : le buteur italien nous a tout fait, mais pas grand chose en bien. Et il n'a pas réussi à sauver sa copie dans les arrêts de jeu sur un bon coup-franc (91eme). Avec lui, c'est toujours pile ou face, et ce soir, ce n'était pas le bon jour.

Placé au cœur du jeu des locaux, SAMBIA a souvent eu du mal à exister, avec une fâcheuse tendance à se lancer dans des mauvais choix. Et son occasion juste avant la mi-temps est un joli loupé.

Étincelant à Lyon il y a quelques semaines, BENITEZ ne peut pas réaliser des miracles toutes les semaines. Ce soir, le portier argentin n'était pas forcément dans son assiette, et ça c'est senti dès son début de match dans ses relances. Sa faute de main sur l'unique but de la rencontre a malheureusement plombé son équipe.
Monsieur l'arbitre au rapport
M.Léonard a eu fort à faire avec le cas Balotelli à canaliser et une animosité souvent présente dans les duels. Mais il s'en est sorti, même s'il a été obligé de distribuer un bon nombre de cartons jaunes.
La feuille de match
L1 (6eme journée) / MONTPELLIER - NICE : 1-0
La Mosson (11 015 spectateurs)
Temps clair - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Léonard (6)

Buts : Laborde (35eme)

Avertissements : Sambia (47eme), Hilton (50eme)et Aguilar (91eme) pour Montpellier, Balotelli (52eme) et Saint-Maximim (94eme) pour Nice

Expulsion : Aucune


Montpellier
Lecomte (6) - Aguilar (6), Mendes (6), Hilton (cap) (6), Congré (6), Oyongo (7) - Sambia (4) puis Lasne (86eme), Skhiri (6), Le Tallec (5) - Laborde (6) puis Skuletič (84eme), Delort (6)

N'ont pas participé : Bertaud (g), Porsan-Clémenté, Camara, Píriz, Cozza
Entraîneur : M.Der Zakarian


Nice
Benítez (3) - Atal (8), Hérelle (6), Dante (cap) (7), Sarr (6), Boscagli (5) puis Maolida (58eme) - Lees-Melou (6), Tameze (5) puis Srarfi (85eme) - Cyprien (6) puis Makengo (73eme), Saint-Maximin (6), Balotelli (4)

N'ont pas participé : Clementia (g), Walter, Coly, Jallet
Entraîneur : P.Vieira

Vos réactions doivent respecter nos CGU.