L1 (J6) : Nantes se défait de Caen grâce à un chef d'œuvre de Girotto

L1 (J6) : Nantes se défait de Caen grâce à un chef d'œuvre de Girotto©Media365
A lire aussi

Vincent DEGREMONT, publié le samedi 16 septembre 2017 à 22h58

Dominés durant une heure par des visiteurs en confiance, les Canaris ont passé la seconde grâce aux changements opérés par Claudio Ranieri et pris les trois points sur une frappe exceptionnelle de leur nouveau milieu défensif.

Le debrief
« Le spectacle ? Vous le verrez quand le PSG viendra ! ». Jusqu'aux entrées conjuguées d'El Ghanassy et Nakoulma, le public de La Beaujoire a pensé que Claudio Ranieri disait vrai. Rentrés aux vestiaires sous les sifflets et sans avoir cadré un tir, les Nantais peu en verve offensivement ont longtemps bafouillé leur football, et leurs supporters venus dans l'espérance d'un premier succès à domicile ont cru s'être déplacés en vain... Et puis, portés par des remplaçants qui avaient tout à prouver, leurs protégés se sont mis à pousser. Jusqu'à ce que le miracle se produise, d'un bijou sorti des pieds de Girotto, plein de spontanéité aux 30 mètres. Ensuite, les locaux se sont mis en mode gestion, s'appuyant sur un Tatarusanu toujours aussi fiable dans son but et des attaquants prompts à prendre la profondeur et remonter le ballon. Huitièmes au coup d'envoi, les hommes du président Kita remontent de deux rangs. Il faudra toutefois qu'ils rentrent plus rapidement dans leur match lors de leur prochain déplacement à Strasbourg, les miracles ne pouvant pas se produire toutes les semaines.

Surprenants sixièmes avant la rencontre, les Normands voient leurs hôtes les dépasser et reculent d'une place. La belle série de trois victoires consécutives s'achève, mais le contenu a été plutôt intéressant pour les troupes de Patrice Garande qui ont longtemps monopolisé le ballon et fait douter leurs adversaires. La charnière Genevois - Da Silva, notamment, a offert des gages de solidité qui devraient faire passer à Malherbe une saison plus rassurante que la précédente. Il faudra cependant améliorer la relation entre les trois milieux offensifs et Santini, qui n'a pas eu de ballon intéressant à se mettre sous la dent. Session de rattrapage attendue samedi 23 à Michel d'Ornano pour la venue d'Amiens à Michel d'Ornano.
Le film du match
16eme minute
Comme le milieu nantais joue trop facile des passes en une touche, Kouakou jaillit devant Lima et lance Repas. Aux 20 mètres côté gauche, le Slovène arme et frappe fort au premier poteau. Tatarusanu capte au sol en deux temps.

32eme minute
D'environ 28 mètres, légèrement sur la droite, Rodelin contrôle de la poitrine une passe latérale et aérienne de Repas avant d'enchaîner par une demi-volée puissante du coup de pied. La belle inspiration du milieu offensif lèche la lucarne de Tatarusanu qui semblait battu.

60eme minute
Sur un coup-franc à 30 mètres, légèrement sur la droite, Lucas Lima fait mine de vouloir chercher une tête dans la surface avant de frapper en enroulant au premier poteau ! Vigilant, Vercoutre met les poings en opposition.

73eme minute (1-0)
Servi par A.Touré aux 30 mètres, Girotto prend sa chance du bout du pied droit. A la fois flottante et tendue, la balle à la trajectoire déroutante paraît sortir mais trouve l'intérieur du poteau gauche de Vercoutre avant de rouler au fond des filets !

76eme minute
Côté droit, El Ghanassy percute, efface Guilbert et centre au second poteau où Sala grille la politesse à Bessat pour smasher une tête piquée qui rebondit devant le but puis sur la transversale de Vercoutre, complètement battu sur le coup !

89eme minute
Côté droit, K.Coulibaly dépasse Genevois à la course avant de centrer en retrait pour Dubois, qui a fait un appel d'attaquant et reprend directement sur le poteau !
Tops et flops

TOP 3

On a longtemps cru que la défense normande était insubmersible, tant DA SILVA a écœuré les attaquants nantais par sa science de l'anticipation, son impact dans les duels et ses tacles glissés virils mais corrects.
D'un coup de baguette magique, GIROTTO a offert les trois points à ses partenaires. Peu en vue jusque-là dans son duo de râtisseurs avec A.Touré, celui qui a débarqué cet été de Chapecoense a prouvé qu'il fallait toujours se méfier des Brésiliens aux frappes lourdes et soudaines !

Si Claudio Ranieri a confié le brassard à un jeune homme de 23 ans seulement, ce n'est pas sur un coup de tête ! DUBOIS a manifesté une belle sérénité en défense, croquant Repas dans son couloir, et n'hésitant pas à se projeter vers l'avant par des dribbles efficaces et des centres retombant souvent au bon endroit. Sa prestation majuscule aurait même pu être récompensée d'un but en fin de partie, mais le poteau droit de Vercoutre en a décidé autrement.


FLOP 3

ILOKI a symbolisé les errements nantais lors de la première heure de jeu. Peu sollicité dans les courses, il a dû décrocher afin de toucher des ballons, sans réussir à se retourner ensuite et donner vitesse et verticalité au jeu canari. Remplacé à la 58eme par un Nakoulma revanchard qui a immédiatement amené la percussion espérée par La Beaujoire.

Jour sans pour THOMASSON. Placé en soutien de Sala, le milieu offensif a lui aussi manqué de rythme et de clairvoyance pour donner des ballons intéressants à l'avant-centre argentin. Tout comme son alter-ego du côté droit, il est sorti dès la 58eme, avec les conséquences que l'on sait.

Repositionné ailier alors qu'il joue habituellement arrière-gauche, LIMA a patiné le long de ligne, ne parvenant jamais à mettre en difficulté Guilbert, la faute à une technique offensive insuffisante. Le Brésilien, qui ne s'est montré que sur phases arrêtées, doit déjà espérer repasser un cran plus bas sur la future composition de Claudio Ranieri.
Monsieur l'arbitre au rapport
M.Thual a géré avec autorité un match plutôt tranquille et n'a eu que deux décisions délicates à prendre. En première mi-temps, il a choisi de ne pas siffler pénalty après un centre de Féret dévié par la main de Girotto, en effet, la main du Brésilien était collée le long du corps. Dans les arrêts de jeu de la seconde, il n'a pas interrompu le jeu après une obstruction de Da Silva sur K.Coulibaly qui filait au but.
La feuille de match
L1 (J6) : NANTES - CAEN : 1-0
Stade de la Beaujoire (22 000 spectateurs environ)
Temps doux - Pelouse de qualité
Arbitre : M.Thual (7)

But : Girotto (72eme) pour Nantes

Avertissements : Repas (26eme) et Aït Bennasser (87eme) pour Caen

Expulsion : Aucune


Nantes
Tatarusanu (5) - Dubois (cap) (7), Pallois (6), Djidji (5), Awaziem (5) - A.Touré (4), Girotto (6) - Iloki (3) puis Nakoulma (58eme), Thomasson (4) puis El Ghanassy (58eme), Lima (3) - Sala (4) puis K.Coulibaly (79eme)

N'ont pas participé : Dupé (g), Kwateng, Gandi, Krhin
Entraîneur : C.Ranieri


Caen
Vercoutre (4) - Guilbert (4), Genevois (5), Da Silva (7), Bessat (5) - Aït Bennasser (5), Féret (cap) (5) - Kouakou (4) puis Bazile (62eme), Rodelin (4), Repas (4) puis Delaplace (68eme) - Santini (4)

N'ont pas participé : Samba (g), Sankoh, Nkololo, Avounou, Deminguet
Entraîneur : P.Garande

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - L1 (J6) : Nantes se défait de Caen grâce à un chef d'œuvre de Girotto
  • bien et que çà continu sur cette voie , vous avez tout à prouver et à réussir. Attention au jeu laxiste et nonchalant , de la rigueur et jouez simplement avec de l'ardeur tout en pensant que la victoire vaut 3 points.
    j ai 52 ans , je suis vendéen et je n'aime que le beau foot ...............jamais je n'ai suivi et ne suivrai jamais les équipes A FRIC

    J'ai le même âge que vous... et supporter des FCN depuis l'enfance, car aimant aussi avant tout le beau jeu.
    Mais, malheureusement, depuis quelques années (à part un petit sursaut l'an passé avec Concecao), le beau jeu n'est plus la marque de fabrique du FCN (je n'ai tenu qu'une mi-temps lors de leurs derniers match, à l'italienne : on bouche derrière - deuxième défense du championnat ; mais pour le reste : 19èm attaque !).
    Bref, pour voir du beau jeun aujourd'hui, il faut regarder les matchs du PSG ou de Monaco... les équipes à fric...
    ET franchement, à mon corps défendant, je prends beaucoup plus de plaisir aujourd'hui à voir évoluer Mbappé ou Neymar que LLioki ou Touré (ah José... si c'était toi !)