L1 (J6) : Lorient et Reims dos à dos

L1 (J6) : Lorient et Reims dos à dos©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le dimanche 19 septembre 2021 à 17h24

Lorient a pris un point ce dimanche à Reims dans le cadre de la 6eme levée de Ligue 1, au terme d'un match nul et vierge.

Les Rémois n'avaient plus connu le goût de la gagne depuis 12 rencontres de championnat avant d'aller battre Rennes (0-2) au Roazhon Park dimanche dernier. Les Lorientais n'étaient pas en reste, puisqu'ils s'étaient offerts avec la manière le scalp du champion de France au Moustoir (2-1). Deux petits clubs de l'élite pratiquant un jeu attrayant et sans complexe depuis le début de la saison : l'opposition était prometteuse !

Le VAR frustre Ekitike

Dès l'entame, les Marnais ont pris le jeu à leur compte, enchaînant les transmissions autour de la surface morbihannaise. A la 6eme, Hugo Ekitike se montrait plus prompt que Moritz Jens pour emmener vers l'avant un long dégagement de Pedrag Rajkovic. Restant lucide au bout de son accélération dévastatrice, l'attaquant de 19 ans battait dans la foulée Paul Nardi d'un plat du pied décontracté. Auguste-Delaune hurlait sa joie, mais quelques instants plus tard, le VAR appelait M.Ben El Hadj pour un retour de hors-jeu d'Ekitike au départ de l'action. Qu'à cela ne tienne, les Rémois poursuivaient de plus belle, les feux follets Mitchell Van Bergen et Ilan Kebbal faisant vivre un calvaire aux défenseurs lorientais sur leurs contrôles orientés et leurs percussions. Toutefois, même si les trois de devant du Stade de Reims ont étiré les cinq de derrière du Football Club de Lorient, ils ont manqué de soutien à l'approche de la surface. Paradoxalement, ce sont donc les visiteurs qui se sont procuré la plus grosse situation du premier acte, avec un triangle en une touche et le décalage vers Houboulang Mendes, qui avait fait l'appel en profondeur. En angle fermé sur la droite, le défenseur des Merlus a cherché à faire passer le ballon sous le corps de Rajkovic, sans réussite face à l'anticipation du portier serbe.

Deux défenses à cinq qui ont fait le dos rond

Retrouvant confiance en leurs possibilités collectives en seconde période, les Lorientais ont à nouveau porté le danger à la 56eme, quand Igor Silva a armé une lourde frappe du droit de plus de 25 mètres. Rajkovic ne s'est pas laissé avoir par le rebond, repoussant le ballon qui prenait la direction de son soupirail gauche ! Bis repetita deux minutes plus tard, lorsque Thomas Monconduit a pris sa chance plein axe, de 22 mètres. Masqué, le gardien rémois a eu le réflexe de mettre le pied en opposition sur le boulet de canon décoché par le milieu des Merlus. Malmenés lors des 45 premières minutes, les visiteurs montaient en régime, tandis que les locaux baissaient peu à peu pavillon dans l'animation. C'est sur coup de pied arrêté que les Marnais ont failli emporter la décision. A la 90eme, Valon Berisha a mal tiré un corner, qui a été renvoyé sur Azor Matusiwa. Le Néerlandais choisissait de redonnait au Kosovar, qui cette fois-ci s'appliquait pour distiller un centre en or massif devant la cage... Seul face à Paul Nardi, Anastasios Donis a repris du tibia, envoyant mourir le ballon à côté du poteau droit. Un terrible raté pour l'attaquant grec, qui n'a toujours pas ouvert son compteur avec le Stade de Reims depuis sa signature en 2019... Refroidi par cette munition rémoise, Christophe Pélissier demandait à ses joueurs de garder leur calme et de tenir le 0-0 dans le temps additionnel. Ce qui fut fait. Les deux blocs bas à cinq défenseurs n'ont pas laissé assez de brèches pour déflorer le score, resté vierge au bout de 90 minutes malgré de belles séquences collectives. Un motif de satisfaction pour deux clubs visant d'abord à se maintenir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.