L1 (J4) : L'OM écrase Nice et grimpe au sommet

L1 (J4) : L'OM écrase Nice et grimpe au sommet©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le dimanche 28 août 2022 à 17h00

Ce dimanche l'OM s'est nettement imposé à Nice (0-3) et s'empare provisoirement du trône de leader de Ligue 1.



Face à un OGC Nice peu inspiré et certainement émoussé par sa qualification européenne contre le Maccabi Tel-Aviv en Ligue Europa Conférence jeudi, l'Olympique de Marseille a fait parler son talent pour préserver son invincibilité. Avec son capitaine, Dimitri Payet, de retour en tant que titulaire, l'OM n'a pas traîné pour démontrer sa supériorité. Après une alerte signée Dimitri Payet, d'une frappe croisée du gauche au ras du poteau (10e), c'est Alexis Sanchez qui s'est illustré. Le Chilien, recrue star de l'OM, nous a gratifié d'un enchaînement limpide et de grande classe, conclu par une frappe imparable sous la barre (0-1, 11e).

L'OM ne desserre pas l'étau et Dimitri Payet voit encore une frappe du droit, après un service d'Alexis Sanchez, mourir de peu à côté (12e). L'OGC Nice réagira timidement par une frappe d'Andrei Ilie dans un angle fermé et qui termine hors cadre (18e), mais on sent que c'est l'OM qui peut faire le plus mal. Confirmation dans un dernier quart d'heure cauchemardesque pour les Aiglons. Si Alexis Sanchez a manqué de spontanéité au moment d'armer (35e), Nuno Tavares n'est pas du genre à se poser de questions. L'ancien Gunner, servi par Mattéo Guendouzi en retrait à l'angle de la surface, décoche une frappe puissante à ras de terre qui trompe Kasper Schmeichel avec l'aide du poteau (0-2, 38e). Nice est complétement dépassé et va encore voir le tableau d'affichage s'alourdir. Après avoir démontré sa qualité d'enchaînement, Alexis Sanchez prouve qu'il sait aussi marquer en renard des surfaces. Le Chilien profite d'une frappe de Nuno Tavares mal repoussée par Schmeichel pour tacler le ballon au fond des filets (0-3, 43e).



En seconde période, l'OGC Nice sera moins à la peine face à un OM en totale gestion. Igor Tudor en profitera même pour effectuer un turnover assez tôt dans le match, offrant notamment ses premières minutes olympiennes à Eric Bailly, transfuge de Manchester United. Nicolas Pépé manquera un duel face à Pau Lopez (60e) qui aurait pu redonner un peu d'espoir et d'allant à son équipe. L'arrière-garde marseillaise ne souffrira pas plus que cela. Nuno Tavares s'illustrera encore par une frappe puissante qui effleure le poteau opposé (74e). Longtemps résigné, l'OGC Nice et le public de l'Allianz Riviera n'ont jamais pu y croire.

Victoire probante de l'Olympique de Marseille qui a maîtrisé ce duel méditerranéen de bout en bout. L'OM conserve son invincibilité et s'installe provisoirement sur le fauteuil de leader. Pour l'OGC Nice (18e), qui affrontera Lille et Monaco lors des deux prochaines journées, il y a déjà urgence !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.