L1 (J4) : Dijon tombe dans le piège de Caen

L1 (J4) : Dijon tombe dans le piège de Caen©Media365

Arnaud DEMMERLE, publié le samedi 01 septembre 2018 à 22h35

Coup d'arrêt pour le DFCO. Après ses trois victoires initiales, le club bourguignon a été surpris à domicile par une réaliste et fringante équipe de Caen (0-2). Les Normands lancent véritablement leur saison.

Le debrief
Le PSG est désormais seul en tête de la L1. Pas vraiment une surprise, on savait pertinemment que Dijon ne tiendrait pas la cadence infernale des Parisiens sur la durée. Mais le DFCO ambitionnait de coller aux basques du champion de France au moins jusqu'à la trêve internationale. C'est raté. L'équipe d'Olivier Dall'Oglio s'est pris les pieds dans le tapis du Stade Malherbe de Caen, qui débloque au passage son compteur de victoires cette saison. Les Normands n'avaient toujours pas gagné depuis l'entame de ce championnat (deux nuls et une défaite) et restait même sur 11 déplacements sans victoire en L1 (trois nuls et huit revers). Fabien Mercadal, le successeur de Patrice Garande sur le banc caennais, entend faire du jeu cette saison et maîtriser collectivement les débats. Il a été entendu lors du premier acte, sous l'impulsion du baromètre Fayçal Fajr. Le Marocain était d'ailleurs à la dernière passe sur l'ouverture du score logique d'Enzo Crivelli. Dijon n'y était pas, même si ce but a eu le mérite de réveiller les partenaires de Naïm Sliti.

Les Bourguignons ont dominé copieusement la deuxième mi-temps et se sont procurés une ribambelle d'occasions, essentiellement sur corner. Mais ni Julio Tavares ni Cédric Yambéré ne sont parvenus à ajuster leur tête. Brice Samba a également fait le travail dans les buts de Normands solidaires, qui n'ont pas hésité à se sacrifier à l'image du défenseur Alexander Djiku. Le DFCO a finalement été puni en toute fin de match sur une contre-attaque parfaitement maîtrisée par le revenant Claudio Beauvue. Caen lance sa saison et remonte dans le milieu de tableau (10eme). Une victoire qui doit permettre à Mercadal de travailler dans la sérénité, lui qui souhaite une nouvelle orientation à un club qui se maintient depuis plusieurs saisons ric-rac. Le changement, c'est maintenant ! Les Dijonnais peuvent, eux, nourrir quelques regrets, même s'ils restent à la deuxième place du classement, derrière l'intouchable PSG.
Le film du match
21eme minute (0-1)
Sur un centre instantané depuis la droite de Fajr, le ballon navigue dans la surface du DFCO. Celui-ci arrive dans les 6 mètres sur Rosier, surpris et incapable de dégager, ce qui profite à Crivelli, opportuniste et efficace. L'ancien Girondin ne laisse pas passer l'aubaine et ouvre le score de près d'une frappe en pivot du droit.

26eme minute
Sur une longue ouverture d'Haddadi, Tavares fausse compagnie à la défense normande et devance Samba. Son lob est très mal ajusté et termine largement au-dessus.

31eme minute
Loiodice obtient un bon coup-franc dans l'axe, aux 25 mètres. Sliti s'en charge et enroule parfaitement son ballon du droit. Samba écarte le danger en corner d'une belle horizontale sur sa droite. La frappe du Tunisien du DFCO n'était visiblement pas cadrée.

63eme minute
Sur un nouveau corner de Sliti, Tavares prend le meilleur de la tête sur la défense caennaise. Sa tentative est contrée dans les 6 mètres par... Jeannot, sur la trajectoire.

63eme minute
Sur un corner sortant de Sliti, Yambéré est bien seul au point de penalty. Le défenseur central dijonnais place une tête puissante et rageuse qui file de peu à droite des buts de Samba.

66eme minute
Sollicité dans l'axe, Sammaritano s'avance et déclenche une puissante frappe du droit de 25 mètres qui vient flirter avec le montant gauche de Samba.

84eme minute
Complètement démarqué dans l'axe, Fajr tente sa chance de 25 mètres. Sa frappe flottante oblige Runarsson à une belle parade sur sa droite.

90eme minute
Fajr se charge d'un corner côté gauche qui termine sa course sur la transversale de Runarsson, visiblement battu.

93eme minute (0-2)
Dijon joue son va-tout et se rue à l'offensive. Tavares perd un ballon sur le côté gauche. Guilbert lance immédiatement sur orbite Beauvue, esseulé et parti en contre-attaque depuis son camp. Lucide, il élimine Runarsson et marque dans le but vide, signant son retour en L1 de la plus belle des façons.
Tops et flops

TOP 3

Il n'est pas toujours très académique, ni vraiment très esthétique à voir jouer. Mais Enzo CRIVELLI est un poison qui pèse constamment sur une défense. Wesley Lautoa n'a pas été à la fête avec lui. L'attaquant de 23 ans s'est montré efficace en concrétisant le temps fort de son équipe, inscrivant au passage le 19eme but de sa carrière en L1.

Pas vraiment efficace sur coups de pied arrêté, Fayçal FAJR a en revanche été très influent dans le jeu de son équipe. Véritable rampe de lancement et chef d'orchestre, le Marocain, passé par le Deportivo la Corogne et Getafe, est à l'origine de l'ouverture du score d'Enzo Crivelli. Il s'est également signalé par une belle frappe lointaine (84eme) et un corner tiré directement sur la transversale (90eme). Avec lui, Caen peut davantage maîtriser les débats que les saisons passées.

Avec Naïm Sliti, il a été le Dijonnais le plus incisif et le plus influent. Oussama HADDADI a été très entreprenant et actif dans son couloir gauche, combinant dès qu'il l'a pu avec Frédéric Sammaritano et son compatriote tunisien. Ses nombreux centres n'ont pas été décisifs. Pas forcément sa faute.


FLOP 3

Préféré à Wesley Saïd, Benjamin JEANNOT n'a pas vraiment marqué des points aux yeux de son entraîneur. L'ancien Nancéien a multiplié les mauvais choix et n'a pas été dans le tempo de ce match, malgré une bonne volonté évidente, notamment sur le plan défensif.

Où était-il sur le but inscrit par Enzo Crivelli ? Wesley LAUTOA a vécu une soirée compliquée face au puissant et physique attaquant normand. Il a perdu de nombreux duels et concédé trop de coups-francs.

A-t-il été affecté par son transfert avorté aux Girondins Bordeaux ? Une chose est sûre : Valentin ROSIER n'était pas dans un grand jour et a déjoué dans son couloir droit, se montrant également très nerveux. Une prestation très loin de ce qu'il propose d'ordinaire.
Monsieur l'arbitre au rapport
M.Rainville a parfaitement contenu les acteurs de cette rencontre, souvent avec pédagogie. C'est un sans faute pour lui. Y compris sur cette action confuse sur laquelle Wesley Saïd réclame un penalty et le VAR. L'attaquant du DFCO n'aurait jamais pu avoir le ballon.
La feuille de match
L1 (4eme journée) / DIJON - CAEN : 0-2
Stade Gaston Gérard (13 382 spectateurs)
Temps agréable - Pelouse excellente
Arbitre : M.Rainville (8)

Buts : Crivelli (21eme) et Beauvue (94eme) pour Caen

Avertissements : Djiku (35eme), Samba (77eme) et Beauvue (80eme) pour Caen

Expulsion : Aucune


Dijon
Runarsson (5) - Rosier (3), Yambéré (5), Lautoa (4), Haddadi (6) - R. Amalfitano (5) puis Gourcuff (85eme), Loiodice (4), Sliti (6), Sammaritano (4) puis Saïd (74eme) - J.Tavares (cap) (5), Jeannot (3) puis J.Keita (68eme)

N'ont pas participé : Allain (g), Aguerd, Abeid, Chafik
Entraîneur : O.Dall'Oglio


Caen
B. Samba (6) - Guilbert (6), Genevois (5), Djiku (6), Mbengué (6) - Oniangué (cap) (5), Deminguet (strong>5) puis Tchokounté (65eme), Fajr (7) - Ninga (5) puis Bammou (84eme), Crivelli (7) puis Beauvue (70eme), Sankoh (6)

N'ont pas participé : Zelazny (g), Armougom, M. Dabo, Peeters
Entraîneur : F.Mercadal

Vos réactions doivent respecter nos CGU.