L1 (J4) : Caen enchaîne, Metz en déprime

L1 (J4) : Caen enchaîne, Metz en déprime©Media365

Franck GUIDICELLI, publié le samedi 26 août 2017 à 22h22

Avec une deuxième victoire de suite, Caen confirme sa bonne forme alors que pour Metz le calvaire continue. Les Messins restent bons derniers avec zéro point au compteur.

Le debrief
Auteurs d'une bonne partie à Lille, les Caennais voulaient confirmer sur leur pelouse face à Metz qui n'a pas encore pris un point cette saison. D'autant que Caen a perdu ses 7 dernières rencontres à domicile en Ligue 1, soit la pire série de son histoire dans l'élite. Patrice Garande avait donc opté pour la reconduction d'un 4-4-2 avec le duo Rodelin-Santini en pointe sachant que ses choix étaient limités devant le taux de remplissage de l'infirmerie normande. Côté messin, la surprise venait de la titularisation dans les buts de Kawashima à la place de Didillon. Sinon c'était du classique en attendant l'arrivée annoncée d'Emmanuel Rivière pour booster une attaque famélique jusqu'à présent avec un seul but au compteur avant ce match.

L'objectif était donc clair pour Caen qui veut, comme l'a rappelé Féret dans la semaine, prendre des points face à des équipes de son championnat. Et cela s'est vu très rapidement dans la rencontre avec une grosse pression mise par les hommes de Garande sur la défense messine qui ne s'est pas affolée. Des Lorrains qui ont réussi à placer quelques banderilles en contre sans succès. Un match très rythmé avec de nombreuses phases arrêtées d'où est quasi systématiquement venu le danger. Pourtant c'est bien sur une action de jeu que Rodelin a réussi à ouvrir le score pour faciliter la vie de son équipe. Un petit but qui a suffi à permettre à Caen de passer la trêve internationale au chaud avec six points au compteur. De quoi bien préparer le prochain match face à Dijon. Pour Metz au contraire, la coupure va devoir permettre de trouver des solutions, notamment collectives, pour ne pas prendre trop de retard sur les autres équipes dans la course au maintien. Avec, pour ne rien arranger, la réception du PSG lors de la prochaine journée.
Le film du match
7eme minute
Kouakou décale Rodelin qui temporise dans la surface avant de déborder et de centrer en retrait pour Avounou qui reprend du gauche de près. C'est juste à côté des buts de Kawashima.

6eme minute
Sur le coup-franc de Cohade parfaitement frappé, Bisevac arrive lancé pour reprendre de la tête mais Vercoutre se détend bien pour sortir le ballon d'un bon réflexe.

21eme minute
Corner de Féret pour la tête piquée de Santini sur la ligne des 5 mètres 50; C'est juste à côté.

25eme minute
Sur un coup-franc de Féret, Da Silva reprend de la tête mais Kawashima se détend au ras de son poteau gauche pour détourner.

37eme minute
Magnifique passe de Féret dans l'espace pour Rodelin qui centre à destination d'Avounou mais Balliu est le premier pour détourner avant que Kawashima ne bloque le ballon. L'arbitre ne siffle pas passe en retrait c'est limite...

42eme minute
Bon mouvement à gauche avec un centre d'Assou-Ekotto dévié par Jallow. Le ballon arrive sur Nguette au second poteau qui reprend mais est bien gêné par la sortie de Vercoutre. C'est à côté.

50eme minute (1-0)
Rodelin est servi à l'entrée de la surface par Kouakou, il enrhume Diagne d'une feinte avant de placer tranquillement le ballon dans le petit filet d'une frappe croisée.

52eme minute
Belle frappe de Santini qui file au ras du poteau mais Kawashima se détend bien pour détourner du bout des doigts.

84eme minute
Sur un corner frappé de la gauche, Da Silva reprend de la tête. C'est piqué et le ballon va se loger au ras du poteau mais Kawashima plonge bien pour éloigner le danger. Bel arrêt du Japonais.
Tops et flops

TOP 3

RODELIN a non seulement marqué le but décisif mais il a surtout fait mal à la défense messine avec son jeu plein de percussion. Très à l'aise techniquement il a fait la différence à chaque fois.

Gros match sur le côté gauche de Caen de MBENGUE. Plein d'énergie, il a avalé les kilomètres pour apporter le surnombre sans jamais oublié de défendre.

FERET a encore régalé avec sa vision du jeu et la précision de ses passes. Il a distribué de nombreux caviars à ses coéquipiers notamment dans le jeu long.


FLOP 3

Complètement esseulé, ROUX a été fantomatique. Il a eu du mal à gagner des duels et n'a jamais réussi à se mettre en position de frappe.

De l'autre côté, SANTINI a encore eu du mal à être dangereux. Il a toutefois pesé sur la défense par son physique mais n'est pas parvenu à scorer.

DIAGNE s'est fait avoir comme un débutant sur la feinte de Rodelin et cela suffit pour dire que sa performance n'a pas été à la hauteur.
Monsieur l'arbitre au rapport
M.Brisard a souvent laissé jouer, mais il a eu tendance à être trop souvent loin des actions.
La feuille de match
L1 (J4) : CAEN - METZ: 1-0
Stade Michel d'Ornano (15 697 spectateurs)
Temps agréable - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Brisard (5)

But : Rodelin (50eme) pour Caen

Avertissements : Aït Bennasser (59eme) et Da Silva (65eme) pour Caen - Nguette (32eme) et Mollet (90eme)pour Metz


Caen
Vercoutre (6) - Guilbert (6), D.Da Silva (6), Djiku (7), A.Mbengue (7) - Kouakou (6) puis Peeters (72eme), Aït Benasser (6), Féret (cap) (7) puis Delaplace (72eme), Avounou (6) puis Imorou (57eme) - Rodelin (7), Santini (5)

N'ont pas participé : Samba (g), Genevois, Leborgne, Nkololo
Entraîneur : P.Garande


Metz
Kawashima (6) - Balliu (5), Bisevac (6), F.Diagne (4), Assou-Ekotto (5) - Cafu (5), Poblete (5) puis Mollet (70eme) - Nguette (6), Cohade (cap) (6) puis Niane (78eme), Jallow (5) puis Fernandez (58eme) - Roux (3)

N'ont pas participé : Didillon ( g), Rivierez, Niakhaté, Philipps
Entraîneur : P.Hinschberger

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - L1 (J4) : Caen enchaîne, Metz en déprime
  • changement de vaccin de la passivité rappel de celui de la réactivité ou celui du déjà vue la relégation.

  • A ce rythme on mangera de la pizza la saison prochaine!! P.H n'est pas à la hauteur(même constat partout où il est passé)
    et il est grandement temps de réagir.