L1 (J38) : Montpellier envoie Nantes en barrages

L1 (J38) : Montpellier envoie Nantes en barrages©Panoramic, Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le dimanche 23 mai 2021 à 23h06

Victorieux sur la pelouse de la Beaujoire (1-2), Montpellier condamne Nantes à affronter Toulouse pour conserver sa place en Ligue 1.



Nantes avait son destin en main mais s'est écroulé dans les derniers mètres. Alors qu'ils restaient sur une magnifique série de quatre succès et qu'un point leur aurait suffi, les Canaris (18emes) se sont fait punir par Montpellier, pour le dernier match de Michel Der Zakarian, à la Beaujoire (1-2) et devront jouer leur survie en Ligue 1 lors d'un barrage contre Toulouse la semaine prochaine. Gaëtan Laborde a ouvert le score malgré le penalty d'Andy Delort repoussé par Alban Lafont (30eme), Randal Kolo Muani a rapidement égalisé (33eme) mais en fin de partie, ce même Delort a crucifié les Jaune-et-Vert sur un service de l'entrant Elye Wahi (76eme).

Delort, décisif dans chaque surface

Une juste punition pour des Nantais qui ont eu énormément d'occasions pour se mettre à l'abri mais n'en ont pas profité, et à qui seule une seule réalisation suffisait pour s'en tirer. Le premier but de la partie, inscrit par les visiteurs à la suite d'une faute de Nicolas Pallois sur Junior Sambia, est d'ailleurs intervenu alors que les hommes d'Antoine Kombouaré avait plutôt bien démarré la partie. Les Canaris ont ensuite très bien réagi avec la neuvième réalisation de Randal Kolo Muani cette saison, mais n'a plus trouvé la faille ensuite, butant sur un très bon Dimitry Bertaud (56eme, 65eme), bredouillant dans la zone de vérité ou s'en remettant à un Kalifa Coulibaly toujours aussi brouillon malgré sa confiance retrouvée. La réussite a quitté les locaux jusque dans le penalty accordé à Marcus Coco (77eme) mais finalement annulé après usage du VAR, ou ce ballon de Kolo Muani repoussé sur sa ligne par Andy Delort, sur le gong (90eme +3).

Der Zakarian, la vengeance cinq ans après

Et voilà que Der Zakarian, en tirant sa révérence avec Montpellier, joue un bien vilain tour à son ancienne équipe (2007-2008 puis 2012-2016) et surtout à son ancien président Waldemar Kita, avec qui le divorce il y a cinq ans s'était très mal passé. Pour son ultime saison, son MHSC termine finalement huitième au terme d'une partie où il se sera montré clinique et aura fait honneur aux enjeux de cette 38eme journée avec une froide impartialité. C'était aussi plausiblement la dernière représentation de Monsieur Vitorino Hilton, qui n'a pas prolongé et pourrait raccrocher, à 43 ans et 512 apparitions dans l'élite. reste que pour le moment, c'est peut-être Nantes qui vient de dire adieu à la Ligue 1.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.