L1 (J36) : Lens renverse Reims et reste en course pour l'Europe

L1 (J36) : Lens renverse Reims et reste en course pour l'Europe©Media365
A lire aussi

Vincent DEGREMONT, Media365, publié le dimanche 08 mai 2022 à 16h55

Malmené à Reims, Lens a su renverser la situation et l'emporter dans les dernières minutes ce dimanche (1-2), lors de la 36eme journée de Ligue 1. Ainsi, les Sang et Or peuvent toujours croire à l'Europe.



Douzièmes, maintien assuré, les Rémois n'avaient plus grand-chose à jouer au contraire des Lensois, qui occupaient le huitième rang au coup d'envoi et rêvaient encore d'une qualification européenne. Oscar Garcia aurait pu choisir de faire plaisir à ses supporters, il a plutôt décidé d'aligner une formation frigide avec un milieu composé de cinq joueurs défensifs.

Logiquement, ce sont les visiteurs qui ont eu la possession (69 %) et le monopole des tentatives (14 contre 3) dans le premier acte. Autant que leur manque d'ambition, la qualité collective artésienne a obligé les Marnais à subir, reculer, rendre trop vite le ballon. Peu avant la fin du premier quart d'heure, David Costa a subtilement centré après un corner mal repoussé. A bout portant, Florian Sotoca a coupé de la tête, mais Predrag Rajkovic a refusé l'ouverture du score aux Lensois d'une manchette réflexe. Sans cela, les Rémois auraient dû prendre le jeu à leur compte.

L'Arbër qui cache la forêt


Au lieu de ça, ils ont contré avec succès à la 28eme. El Bilal Touré touché et à terre, Bradley Locko a fait le choix de continuer à remonter le ballon, puis de servir Arbër Zeneli. L'attaquant kosovar a fixé Gradit d'un double passement de jambe, s'est mis sur son pied droit, enroulant parfaitement d'une douzaine de mètres pour attraper le petit filet opposé. Wuilker Farinez n'a même pas cherché à plonger. Confortés par ce but d'avance, les locaux ont joué encore plus bas, laissant les visiteurs faire le siège de leur surface, sans créer toutefois du danger.

Pragmatique, Oscar Garcia enlevait encore du braquet, choisissant de remplacer l'auteur du coup d'éclat rémois à la pause. Les Marnais revenaient donc sur la pelouse avec... un seul joueur offensif ! Sans solution au moment de remonter la balle à la 53eme, Marshall Munetsi a vu Farinez avancé et osé une frappe tendue de la ligne médiane. Le ballon aurait terminé sa course dans la lucarne sans la claquette du portier lensois ! Deux minutes plus tard, Costa s'est infiltré sur la droite de la surface pour servir Sotoca au sol et en retrait. Mis en échec une première fois par Rajkovic, l'attaquant qui marque à chaque fois qu'il affronte Reims a cette fois-ci transpercé le portier serbe sur sa reprise de l'intérieur (55eme).

La classe et le panache de Fofana

Une égalisation qui obligeait Oscar Garcia à remiser sa tactique de la tortue. Avec les entrées d'Ilan Kebbal, Nathanaël Mbuku et d'Hugo Ekitike (de retour de blessure), le bloc marnais a pu évoluer plus haut et moins se mettre en danger. Et comme les Lensois, souverains jusque-là au milieu de terrain (Seko Fofana, C.Doucouré) et sur les côtés (Jonathan Clauss) ont commencé à accuser le coup - et que les remplaçants (hormis Wesley Saïd) étaient moins convaincants que les titulaires, les débats se sont équilibrés. On se dirigeait tranquillement vers un partage des points, lorsque dans le temps additionnel, Fofana a proposé un appel lumineux. Parfaitement servi par Ignatius Ganago, le capitaine artésien a eu la lucidité de conclure face à Rajkovic, offrant à ses supporters, venus en nombre à Auguste-Delaune, l'occasion de faire la fête au coup de sifflet final (90eme+1). Une victoire largement méritée dans l'esprit. Les Sang et Or peuvent toujours croire à l'Europe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.