L1 (J35) : Bordeaux réagit en s'offrant Rennes

L1 (J35) : Bordeaux réagit en s'offrant Rennes©Panoramic, Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le dimanche 02 mai 2021 à 14h51

Après cinq défaites consécutives, Bordeaux a renoué avec la victoire en dominant Rennes (1-0) à domicile, dimanche lors de la 35eme journée de Ligue 1, grâce à un but de Mara à la 11eme minute.

Il s'agissait d'un match à enjeu. Avant la rencontre, les Girondins, 16emes de Ligue 1 à 5 points du barragiste, le FC Nantes, devait se relever après cinq défaites de rang et 17 buts encaissés. En face, Rennes pouvait, en cas de succès, chiper une 5eme place qui semblait inaccessible il y a quelques mois encore. Les Bretons avaient toutes les raisons d'y croire avec six matchs sans défaite dont cinq succès. Surtout que Bordeaux est aussi tourmenté par ses résultats sportifs que par ce qu'il se passe en dehors du terrain. Le fonds d'investissement américain King Street - propriétaire du club girondin - a pour rappel exprimé sa volonté d'arrêter de le soutenir financièrement après l'annonce d'un déficit record : près de 80 millions d'euros en fin de saison. Par ailleurs, 26 salariés du club ont quitté leur poste en début d'année au cours d'un plan social.


Rennes s'est saboté en début de rencontre

Autant dire qu'il n'y avait pas pire pour préparer une rencontre aussi importante. Pourtant Rennes ne démarrait pas la rencontre tambour battant. Bien au contraire, après avoir tenté un timide pressing face à des Girondins dans le doute, une erreur de Nzonzi, un pied haut en direction de la hanche de Mara au milieu du terrain, constituait le premier tournant de la rencontre. L'international français était expulsé (9eme) et laissait son équipe à dix, au moins pour les 80 minutes qui suivaient. Bordeaux en a profité rapidement avec l'ouverture du score de Mara du pied gauche après une bonne remise de Hwang dos au but dans la surface (11eme). Le Coréen avait profité d'un mouvement initié par Sabaly à gauche, auteur d'un centre pour la tête de Zerkane. Bordeaux était bien dans la rencontre. Mara ne passait pas loin d'un doublé après un coup franc de Kalu (19eme) mais Gomis repoussait la tête du Bordelais d'une parade à l'horizontale. Et comme si Rennes n'offrait pas assez de cadeaux dans cette période, Camavinga glissait à 30 mètres de son but seul dans l'axe, laissant Hwang filer au but...sans l'intervention de Gomis encore. Avant la pause, dans le temps additionnel de la première période, Bourigeaud faisait passer un frisson aux Girondins suite à un décalage de Doku avec une frappe croisée à ras de terre en réaction.

Bordeaux a énormément souffert en supériorité numérique


Au retour des vestiaires, on a senti passer la colère de Bruno Génésio auprès de ses joueurs qui ont immédiatement montré du mordant. Doku a accéléré à 25 mètres dans l'axe pour frapper du droit mais il s'est heurté au montant sur la gauche de Costil, battu sur le coup. Les Rennais poussaient mais ne parvenaient pas à faire rompre des Girondins accrocheurs, encore à la recherche du maintien. Génésio a fait entrer des attaquants : Guirassy et Del Castillo, sans succès. Gasset a répondu avec un triple changement et les entrées notamment de Ben Arfa et Oudin. C'est un titulaire rennais, Doku, qui s'est montré le plus dangereux. Il a obtenu un très bon coup franc à l'entrée de la surface dans l'axe (77eme) mais le tir de Del Castillo s'est heurté au mur de Bordeaux. Dans la foulée, Camavinga s'est introduit dans la surface et s'est fait reprendre à la régulière par Sabaly selon M. Gautier.

On a retrouvé Doku percutant pour trouver Guirassy mais l'avant-centre de Rennes a vu sa frappe du droit repoussée par Costil dans l'axe (85eme). La fin de match a été un véritable supplice pour des Bordelais qui comptaient les secondes. On a vu Koscielny se tenir debout au bord du terrain pour encourager ses coéquipiers pourtant en supériorité numérique. Oudin a eu la balle de match au bout du pied (88eme) mais Da Silva a sauvé devant sa ligne. Les Bordelais se sont accrochés pour ne pas prendre de but et renouer avec la victoire. Ils prennent trois points vitaux dans leur survie. Ils comptent 39 points et 8 unités d'avance sur Nantes le barragiste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.